Les règles d’accord des adjectifs de couleur

accords adjectifs couleurs

L’accord des adjectifs de couleur


En français, les règles d’accord des adjectifs de couleur sont complexes. Il est nécessaire de les apprendre par coeur.

 

Les adjectifs de couleur d’un seul mot

En règle générale, les adjectifs de couleur d’un seul mot s’accordent en genre et en nombre avec le sujet auxquels ils se rapportent.

Exemples :

Il a porté des pantalons beiges tout au long de sa vie.

Les écailles bleues de sa peau luisaient à la lumière du Soleil.

Ses cheveux étaient d’un blond éclatant.

La banane est jaune.

Les feuilles du noisetier sont vertes.

Elle portait des bérets rouges, comme les artistes.

 

Le cas de l’adjectif vairon

Comme le rappelle le Grevisse, l’adjectif vairon change de sens selon le singulier ou le pluriel.

Au singulier, « vairon » qualifie un oeil dont la prunelle est entourée de blanc.

Au pluriel, « vairons » qualifie des yeux de couleurs différentes.

Exemples

L’oeil vairon du Pédant brillait plus que de coutume

Gauthier, Capitaine Fracasse

 

Deux petits yeux vairons recouverts de sourcils très épais.

Ibid

 

Exception : l’adjectif est invariable lorsque il est aussi un nom.

En effet, on considère qu’on emploie des noms adjectivement.

Ce cas s’applique notamment à :

  • abricot
  • ardoise
  • argent
  • azur
  • bistre
  • brique
  • bronze
  • café
  • caramel
  • carmin
  • champagne
  • chocolat
  • crème
  • cuivre
  • garance
  • grenat
  • indigo
  • marron
  • nacre
  • noisette
  • orange
  • pastel
  • pervenche
  • prune
  • sépia
  • turquoise
  • vermillon
  • etc.

Exemples :

Les nuances cuivre de ses cheveux multipliaient son charme.

Le village montrait au loin ses toits marron.

-> On ne dirait pas « marronne » !

Couleur café, j’aime ta couleur café.

 

Attention : il y a cependant des exceptions à cette exception ! En effet, les adjectifs suivants doivent être accordés car ils sont considérés comme de vrais adjectifs :

  • écarlate
  • fauve
  • incarnat
  • rose
  • vermeil
  • violet

Exemples :

Les vitraux de l’église étaient écarlates.

Autrefois, les hommes dédaignaient les vêtements roses.

Elle m’a servi des pâtes violettes !

 

Le cas de l’adjectif « châtain »

Tiré de châtaigne, « châtain » est un adjectif qui est néanmoins variable.

Si la variation en nombre est courante (on écrit « des cheveux châtains »), la variation en genre, au féminin, est beaucoup plus rare (« châtaigne », « chataigne » ou « châtaine »).

Exemples :

Ils ont de beaux cheveux châtains.

 

C’étaient vraiment deux jolies petites filles, plutôt bourgeoises que paysannes, très charmantes l’une avec ses tresses châtaines bien lustrées, l’autre avec ses longues nattes noires […]

Hugo, Les Misérables

 

Le cas de l’adjectif « orange »

Si l’adjectif « orange » est généralement considéré comme invariable, l’adjectif « orangé » est, lui, variable.

Exemples :

Elle avait chez elle beaucoup d’objets orange

Le bazar était couvert de tentures orangées

 

Cependant, on peut supposer que l’usage tendra à accorder « orange ». En effet, on peut supposer désormais que « orange » est devenu un adjectif indépendant du nom. 

 

Les adjectifs de couleur tirés de langues étrangères


Les adjectifs de couleur tirés de langues étrangères sont invariables :

  • auburn
  • fuchsia
  • kaki (qui n’est pas tiré du fruit)
  • safran

Exemples :

Elle disait avoir les cheveux auburn.

Ses chaussettes fuchsia ne passaient pas inaperçues.

Les soldats portent souvent des vêtements kaki.

 

Les adjectifs de couleur composés


Un adjectif composé, soit avec un autre adjectif, soit avec un nom, reste invariable.

Exemples adjectif + adjectif :

Des étoffes rouge foncé

Je voyais au loin les feuilles vert clair de l’arbre. 

Les voitures noir métallique sont très populaires. 

 

Exemples adjectif + nom :

Des gouttes de vin rouge sang coulaient sur sa peau.

 

Une de ces charmantes petites voitures basses appelées escargots, doublée de soie gris de lin.

Balzac, Ursule Mirouët, XXI

 

Parfois même, elle choisissait dans les vitrines, parmi les coupons plissés et avantagés par la main des commis, une soie tendre, bleu ciel ou vert pomme, qu’elle rêvait de porter avec des rubans roses.

Zola, Le Ventre de Paris

 

Si l’adjectif est composé de deux adjectifs, on peut choisir de les lier par un trait d’union ou non. Il n’y a pas de règle d’usage sur la question, mais il est préférable d’aller au plus simple et d’éviter le trait d’union.

 

Les adjectifs de couleur coordonnés par « et »


Dans le cas d’adjectifs liés par « et », il faut déterminer si les adjectifs qualifient la couleur d’un seul et même élément ou d’éléments distincts. Dans le premier cas, on n’accorde pas alors que dans le second cas, oui. 

Exemples d’adjectifs coordonnées qui qualifient un seul élément :

Ces grandes nappes somptueuses pourpre et or

Claudel, L’oeil écoute

 

Des étoffes de Perse noir et or

Mauriac, La Robe prétexte, XXX

 

Ces grands papillons bleu et noir qu’on met sous verre

Green, Années faciles, 29 novembre 1932

 

Exemples d’adjectifs coordonnées qui qualifient des éléments distincts :

Les spectateurs des tribunes avaient grimpé sur les bancs. Les autres, debout dans les voitures, suivaient avec des lorgnettes à la main l’évolution des jockeys ; on les voyait filer comme des taches rouges, jaunes, blanches et bleues sur toute la longueur de la foule […]

Flaubert, Éducation sentimentale

 

Les vaches blanches et noires qui passaient ça et là

Gracq, Balcon en forêt

 

Des mouettes noires et blanches tournoyaient

Tournier, Vendredi ou la vie sauvage

Adrian

Étudiant et passionné par les sciences humaines. N'hésitez pas à me contacter :)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *