Dystopie : une définition simple avec 10 exemples de romans à lire

Adrian

Passionné par les sciences humaines. N'hésitez pas à me contacter :)

Vous aimerez aussi...

13 réponses

  1. Bjorn joergensen dit :

    Je sais bien qu’on ne peut être exhaustif avec ce genre de liste, c’est pourquoi « Un bonheur insoutenable » de Ira Levin (plus connu pour Rose Mary’s Baby) n’y figure pas

  2. Murielle dit :

    Un livre qui va paraître bientôt pourrait se trouver en haut de votre liste puisqu’il a été <> (Tiré du site Amazon.)

  3. Murielle dit :

    Un livre qui va (re)paraître en format poche mi-octobre 2017pourrait se trouver en haut de votre liste puisqu’il a été « publié en 1937, peu après Le Meilleur des mondes d’Aldous Huxley et bien avant 1984 de George Orwell, cette uchronie (qui se révèle finalement être une dystopie) glaçante et prophétique nous rappelle que la politique est la plus dangereuse des armes.
    Et si l’Allemagne nazie avait remporté la guerre ?
    Depuis sept siècles, l’Allemagne nazie règne sur la moitié du monde. Pour asseoir son pouvoir, elle a éradiqué l’histoire, annihilé la culture, et constitué une religion toute-puissante : l’Hitlérisme, dont le premier Führer est le dieu.
    Le Saint Empire germanique repose sur l’ignorance des masses, la manipulation idéologique et une hiérarchie stricte : les chevaliers et les nazis en occupent le sommet, puis viennent les étrangers, main-d’œuvre corvéable, et en deçà, les femmes, simple bétail destiné à la reproduction de la race aryenne.
    Mais malgré l’oubli, un homme, un simple mécanicien anglais, croit qu’un autre monde est possible. Une simple intuition qui, il en est sûr, pourrait ébranler, voire renverser le régime. » (Tiré du site Amazon.fr)

  4. Guimove Museau dit :

    …Certains y ont vu une retranscription de l’idéologie vichyste. Figurait d’ailleurs en épigraphe de la première édition une citation du Voyage au bout de la nuit de Céline : « L’avenir, c’est pas une plaisanterie… »
    C’est une plaisanterie ? de nihiliste ? ou d’illettré ? ce mélange…

  5. EMMANUEL MOLIA dit :

    Moins connu que les titres cités, « Limbo » de Bernard Wolfe est une dystopie grinçante : après une guerre nucléaire entre les États-Unis et L’URSS, les deux pays cherchent à canaliser la violence de leurs citoyens en les incitant à la mutilation volontaire.
    Les membres amputés sont remplacés par des membres électroniques.
    Mais les hommes « améliorés » s’affrontent dans des compétitions sportives internationales.

  6. Jean dit :

    De Pierre Boulle, auteur, également, de « La planète des singes » et de « Le pont de la rivière Kwaï », « Les jeux de l’esprit » (1971) fait partie de cette catégorie de romans dystopiques.
    Roman incontournable et dont les prémices se voient, déjà, dans notre société actuelle.

  7. Sylvia dit :

    Bonjour Adrian,
    J’ai trouvé ta liste, Les 150 classiques de la littérature française très utile. Est-ce que tu aurais des résumés pour les romans suivants, ou des liens, etc.:
    Le Voyage d’Ulysse, Tristan et Iseult, Vingt mille lieues sous les mers, Trois Contes de Gustave Flaubert, La Machine à Explorer le temps, L’homme invisible, Caligula suivi de malentendu, (les romans de Gabrielle Roy), Un dimanche à la piscine à Kigali.

    Merci,
    Sylvia

  8. Hyppolite dit :

    Je rajouterai la très belle pièce de Jean Tardieu : La Cité sans sommeil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *