Pourquoi l’Italie est le prochain cauchemar de l’Europe ?

Europe

(Crédit: shutterstock)

Il y a le Brexit. Le peuple du Royaume-Uni veut quitter l’Union Européenne. 17,4 millions de personnes. Les Européens sont stupéfaits. Les gouvernements sont désemparés. Les places boursières sont affolées. Bien pire arrive

 


Le danger italien

Matteo_Renzi_2014

Matteo Renzi, le chef du gouvernement italien

Le danger vient d’Italie. Il pourrait emporter l’Europe dans les tréfonds.

En octobre prochain, un référendum aura lieu chez notre voisin. Matteo Renzi, le chef du gouvernement italien, veut rendre son pays plus stable. C’est un réformateur. Mais il a d’énormes chances de perdre ce référendum.

Les Italiens sont lassés de l’inefficacité des réformes et des promesses. Ils rejettent les partis politiques traditionnels, comme celui de Matteo Renzi, le Parti démocrate. 11,5% de la population active est encore au chômage.

S’il perd, Matteo Renzi devra organiser de nouvelles élections. Et il n’est pas favori.

 


Le mouvement 5 étoiles

maxresdefault

Virginia Raggi, nouvelle maire de Rome

Le Mouvement 5 Étoiles est en tête des sondages. Ce parti fédère toutes les protestations en Italie. Depuis quelques années, son ascension est fulgurante ! Il dirige plusieurs grandes villes Turin ou Parme.

En juin 2016, Virginia Raggi, membre du Mouvement, est devenue première maire femme de Rome. A 37 ans.

S’il gagne les élections, le Mouvement organiserait un référendum sur la sortie de l’Italie de l’euro. On peut imaginer les conséquences terribles d’une telle décision, bien plus graves que celles du Brexit.

L’Italie est une grande économie de 2300 milliards d’euros. C’est en outre un pays fondateur de l’Union. Le choc symbolique serait titanesque.

 


L’Italie risque de finir ruinée

Ce n’est pas tout. L’Italie est surendettée. Elle doit près de 133% de sa richesse nationale. C’est monumental.

Et ses banques risquent de faire faillite. L’État ne peut par leur prêter. Les règles de l’Union européenne l’interdit. Et personne d’autre ne veut prendre ce risque.

Si de telles faillites arrivent, ce seront aux petits épargnants italiens de payer.

Autrement dit, ce serait la ruine généralisée. Et tous les pays européens seraient touchés…

Apprenez en plus grâce au superbe article Romaric Godin sur La Tribune.

Adrian

Étudiant et passionné par les sciences humaines. N'hésitez pas à me contacter :)

3 réponses

  1. Houart dit :

    tous se que vous dites n est que mensonge rien ne se passera ,nous ne pouvons pas être gouverné ,par des gens qui ne paye pas d impôts, bouffe a l œil,transport a l œil,retraite exorbitante a partir de 50 ans ,transport gratuit, la vrai MAFIA,le raquette sur les états.regardez l Islande les banquiers en prison.
    https://www.youtube.com/watch?v=gI6gTRQkgM8

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.