Les 11 plus beaux hymnes nationaux ! (2/3)

5. Lijepa naša domovino – L’hymne croate


La Croatie est indépendante depuis 1991, mais l’hymne croate, Lijepa naša domovino (Notre belle patrie), a été composée dès le XIXe siècle et a notamment été utilisé par l’État fantoche croate pendant la Seconde Guerre mondiale, et par l’état fédéré croate en Yougoslavie.

 

Le premier couplet de Lijepa naša domovino :

Lijepa naša Domovino,
Oj junačka zemljo mila,
Stare slave djedovino,
Da bi vazda sretna bila!

Notre belle patrie,
Oh cher et héroïque pays,
Patrie à la gloire ancestrale,
Sois toujours heureuse !

 

4. Hatikvah – L’hymne israélien


Les paroles d’Hatikvah (L’Espoir) sont écrites en 1878 par le poète juif austro-hongrois Naftali Hertz Imber (1856 – 1909). La mélodie est un air commun en Europe. Si elle a été de fait l’hymne du mouvement sioniste dès ses débuts, malgré l’opposition de Theodor Herzl, elle est depuis la fondation de l’État d’Israël en 1948 l’hymne de facto de ce pays, et le devient de jure en 2004.

Cet hymne fait régulièrement polémique. On lui reproche d’un côté sa mélodie trop commune car partagée par plusieurs musiques et chants européens, et d’un autre côté ses paroles, centrées sur la culture juive, et donc peu adaptées à un pays qui compte une importante minorité arabe.

 

Le premier couplet de Hatikvah :

Kol ʕod ba-levav penimah
Nefesh yehoudi homiyah,
Ou-lfa’atey mizraħ qadimah
ʕAyin le-tsion tsofiyah

Tant qu’au fond du cœur
l’âme juive vibre,
et dirigé vers les confins de l’Orient
un œil sur Sion observe.

 

3. La Marche des volontaires – L’hymne chinois


Les paroles de La marche des volontaires sont écrites en 1934 par Tian Han (1898 – 1968) et la musique composées par Nie Er (1912 – 1935). Elles étaient destinées au départ à un film, Les Enfants de la Chine. 

La Marche des volontaires est devenue l’hymne en 1949 à la prise de pouvoir des communistes. Éclipsé par L’Orient est rouge pendant la Révolution culturelle, elle est redevenue l’hymne en 1982.

Une circulaire de 2014 a interdit de la jouer pendant les mariages, les enterrements et les activités commerciales.

 

Les paroles de La Marche des volontaires :

Debout ! Les gens qui ne veulent plus être des esclaves !
C’est avec notre chair que nous bâtirons notre nouvelle Grande Muraille !
La Nation connaît son plus grand danger,
Chacun doit pousser un dernier cri.
Debout ! Debout ! Debout !
Nous, qui ne faisons plus qu’un,
Bravons les tirs ennemis, marchons !
Bravons les tirs ennemis, marchons !
Marchons ! Marchons ! Marchons !

 

2. L’hymne russe


L’hymne russe est en réalité l’hymne soviétique adopté le 15 mars 1944 (en remplacement de L’Internationale), lui-même repris de l’hymne des bolcheviks de 1938. Ses paroles furent plusieurs fois modifiées.

En 1990, alors que la Fédération de Russie s’émancipe de l’URSS, l’hymne soviétique est remplacé par la Chanson patriotique. Dans un souci de réconciliation nationale, et avec la volonté de restaurer la prestige de la Russie, l’hymne soviétique redevient l’hymne national de la Fédération de Russie en décembre 2000 (tout comme l’aigle bicéphale tsariste, qui redevient un emblème) !

 

 

Le premier couplet de l’hymne russe :

Rossia — sviachtchennaïa nacha derjava,
Rossia — lioubimaïa nacha strana.
Mogoutchaïa volia, velikaïa slava —
Tvoïo dostoïan’é na vse vremena!

Russie est notre puissance sacrée,
Russie est notre pays bien-aimé.
Forte volonté, grande gloire
Sont ton héritage à jamais !

 

1. Auferstanden aus Ruinen – L’hymne de la RDA


Auferstanden aus Ruinen doit ses paroles à Johannes R. Becher (1891 – 1958), futur ministre de la culture de RDA, et sa musique à Hanns Eisler (1898 – 1922).

Les paroles insistent sur l’unité de l’Allemagne, ce qui finit par contrevenir au cours des relations entre les deux Allemagnes pendant la guerre froide. Conséquence : l’hymne ne fut plus chanté.

Le dernier premier ministre est-allemand, Lothar de Maizières (né en 1940), dans la perspective de la réunification des deux Allemagnes, aurait proposé à son homologue ouest-allemand de conserver les paroles d’Auferstanden aus Ruinen, combinées à la musique de l’hymne ouest-allemand, le Deustchandlied. Mais Kohl aurait refusé.

 

Le premier couplet d’Auferstanden aus Ruinen :

Auferstanden aus Ruinen
Und der Zukunft zugewandt,
Lass uns dir zum Guten dienen,
Deutschland, einig Vaterland.
Alte Not gilt es zu zwingen,
Und wir zwingen sie vereint,
Denn es muss uns doch gelingen,
Dass die Sonne schön wie nie
Über Deutschland scheint. (bis)

Ressuscitée des ruines
et tournée vers l’avenir,
laisse-nous te servir pour atteindre le bien,
Allemagne, patrie unie.

Une misère ancienne est à vaincre
et nous la vaincrons réunis.
Car il nous faut y arriver,
que le soleil beau comme jamais
brille sur l’Allemagne (bis)

 

Bonus : des hymnes non-officiels