Sortie de Thriller de Michael Jackson : 30 novembre 1982

Thriller est le sixième album individuel de Michael Jackson (1958 – 2009). Enregistré en studio d’avril à novembre 1982 avec un budget de 750 000 dollars, coproduit par le musicien de jazz Quincy Jones (né en 1933), Thriller sort le 30 novembre de la même année chez Epic Records. Il contient neuf chansons dont sept singles :

  1. The Girl Is Mine (avec Paul McCartney)
  2. Billie Jean
  3. Beat It
  4. Wanna Be Startin’ Somethin’
  5. Human Nature
  6. P.Y.T. (Pretty Young Thing)
  7. Thriller

 

Thriller : star et soft power


L’album connaît un immense succès. En 2015, il avait été vendu à 100 millions d’exemplaires, ce qui en fait l’album le plus vendu de tous les temps. Aux États-Unis, Thriller est resté premier des ventes pendant 37 semaines consécutives. Il vaut à Michael Jackson 8 Grammy Awards, récompense qui honore le meilleur artiste de l’année selon la National Academy of Recording Arts and Sciences. Trois chansons de l’album sont toujours très écoutées aujourd’hui, comme en témoigne le nombre de vues des clips sur Youtube (au 6 mai 2019) :

  • 636 millions de vues pour Billie Jean ;
  • 589 millions pour Thriller ;
  • 498 millions pour Beat It.

Thriller est un succès mondial. Il fait de Michael Jackson, déjà célèbre depuis son enfance avec The Jackson Five, le groupe du label Motown formé avec ses quatre frères, l’archétype de la star mondiale. Thriller est meilleure vente en France, en Grande-Bretagne, en Allemagne, en Australie ou au Brésil en 1983, au Japon en 1984, etc. Michael Jackson aura généré au reste près d’un milliard de ventes tout au long de sa carrière. Il est un des symboles du soft power américain, une image presque éculée de la culture mondiale, comme La Joconde peut l’être pour la peinture.

Les chansons de Thriller abaissent les barrières entre les genres musicaux populaires et proposent un style international taillé pour le succès. L’album mélange pop, disco, rock, funk et ballades soul. Wanna be Startin’ Something mêle rhythm and blues et funk, tout comme le très dansant Billie Jean, The Girl Is Mine est un morceau plus clairement pop, Human Nature une ballade, et Beat It introduit, de manière surprenante, du hard rock avec les solos du guitariste Eddie Van Halen (né en 1955). Quincy Jones et les producteurs de l’album jouent en outre sur des sonorités électroniques de synthétiseurs et de boîtes à rythmes. 

Le caractère composite des chansons de Michael Jackson en font des musiques pour tous. En d’autres termes, la musique de Michael Jackson transcendent les barrières « raciales » : ce n’est pas seulement de la musique afro-américaine, mais de la musique étasunienne, dont tout le monde peut être client.

Le succès de Thriller repose ainsi sur le très large marché potentiel de la musique de Michael Jackson, mais aussi sur une stratégie marketing efficace. Les ventes de l’album sont d’abord poussives. La sortie en single le 2 janvier 1983 de Billie Jean est une réussite (meilleure vente pendant sept semaines), rapidement relayée par celle de Beat It le 14 janvier. Les ventes de ces singles accélèrent les ventes de l’album. Les sorties en singles des autres titres tout au long de l’année 1983 assurent la suite de l’opération. Le triomphe de Thriller repose d’ailleurs sur les trois fleurons Bille Jean, Beat It et Thriller (la chanson éponyme). Les quatre autres titres ont eu une postérité plus anecdotique.

La télévision joue enfin un grand rôle dans le succès de Thriller. Les clips de Billie Jean et de Beat It, à la scénographie très soignée, sont diffusés plusieurs fois par jour par une chaîne TV créée en 1981 : MTV. Cette chaîne diffuse des clips de plusieurs chanteurs noirs, ce qui contribue à casser les barrières de couleur. Deux shows couronnent enfin le succès de Michael Jackson et enracinent un élément clé de sa mythologie : la danse. Le premier a lieu le 16 mai 1983, la chaîne NBC diffuse une émission en hommage à la Motown, au cours de laquelle le chanteur, habillé d’une veste à paillettes et d’un gant blanc de sequin à la main gauche ( certains des éléments vestimentaires qui caractérisent Michael Jackson dans le monde entier, avec son borsalino), pratique son célèbre moonwalk. Le deuxième est la diffusion, après une importante promotion, le 2 décembre 1983 sur MTV du clip de la chanson Thriller, un court métrage de quatorze minutes réalisé par le cinéaste John Landis (une innovation) pour un budget record de un million de dollars, et dont le succès a été considérable (« the most famous music video of all time », le clip le plus célèbre de tous les temps, selon le site de la Library of Congress). 

 

À lire

Ludovic Tournès, Du phonographe au MP3, 5. L’ère numérique et la révolution Internet (de 1982 à nos jours)

 

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *