315 Vues
Enregistrer

Pin et sapin : quelle différence ?

Publié le 23/08/2022
0 commentaire

Pin et sapin : des résineux

Les deux termes, pin et sapin, désignent des arbres résineux (parce qu’ils sécrètent de la résine), appelés aussi des conifères, du nom du fruit qu’ils produisent, les cônes (cliquez ici pour connaître la différence entre « feuillu » et « résineux »). Ils produisent tous deux des aiguilles

Le pin

Le pin est un terme générique qui désigne plusieurs espèces d’arbre du genre pinus, de la famille des pinacées (Pinaceae). Le latin pinus a d’ailleurs donné « pin » en français. On trouve par exemple des pins parasols (Pinus pinea, parasol car sa couronne est aplatie, nommé aussi pin pignon, car ses graines sont comestibles), des pins sylvestres (Pinus sylvestris), des pins d’Alep (Pinus halepensis), des pins maritimes (Pinus pinaster, ou pin des Landes, qui pousse sur des sols peu fertiles), des pins de montagne (Pinus mugo), etc.

Les sapins

Les sapins sont d’autres arbres de la famille des pinacées, mais qui constituent quant à eux le genre abies. On connaît par exemple les sapins de Nordmann (Abies nordmanniana), le sapin des abres de Noël, les sapins argentés (Abies alba), qui est la seule espèce indigène en France, ou les sapins nobles (Abies procera, qui vit jusqu’à 700 ans), etc. Le sapin de Douglas n’est pas du genre abies, mais pseudotsuga, et le sapin de Sitka est un épicéa (Picea).

Comment les différencier ?

  • Le meilleur indice qui permet de différencier le pin du sapin est la disposition des aiguilles. 
    • En général, les aiguilles de pin sont attachées en faisceaux de deux, trois ou cinq. Par exemple, les aiguilles du pin sylvestre mesurent 3 à 7 cm de long, elles sont vrillées et groupées par deux. Les aiguilles du pin à bois lourd (Pinus ponderosa) sont groupées par trois, celles du pin cembro (Pinus cembra) sont groupées par 5. Elles sont en outre longues, fines, et rondes, et ne supportent pour la plupart pas bien l’ombre.
    • Les aiguilles de sapin sont disposées individuellement en rang, et sont opposées l’une à l’autre sur la brindille (elles forment comme des ailes d’un avion). C’est le cas aussi des épicéas. Elles sont plutôt plates et courtes. Lorsqu’elles sont prélevées, les aiguilles de sapins laissent une petite marque sur la brindille, et elles emportent à leur extrémité un petit « coussinet ».
  • L’écorce des pins est plutôt marron/ocre et formée d’écailles ou de plaques , alors que celle des sapins est en général grisâtre et striée.
  • Les sapins ont en général une forme conique, bien que certains ont des formes irrégulières (comme le sapin noble). Il existe des pins qui ont des formes d’arbustes, comme le pin de montagne.
  • Les cônes des sapins sont dressés, et en général plus allongés que ceux des pins, mais cela varie en fonction des espèces. Les cônes du sapin argentés sont dressés, et mesurent en moyenne 10 cm. Ceux des sapins de Nordmann sont eux aussi dressés, et mesurent quant à eux 18 cm en moyenne. Les plus longs sont ceux des sapins nobles, jusqu’à 25 cm. Cependant, le cône d’un pin d’Alep, de forme ovoïde, peut mesurer jusqu’à 12 cm de long. Au reste, les écailles des cônes de sapin tombent alors qu’il est encore sur l’arbre, et la tige centrale reste accrochée à la branche. On a donc plus de chance de voir au sol des cônes de pin.
    • On parle couramment de « pommes de pin », mais tous les conifères ont des « pommes » (cônes).
Des aiguilles de pin disposées en faisceaux
Des aiguilles de sapin

À lire

Margot et Roland Spohn, 350 arbres et arbustes