268 Vues
Enregistrer

Golazo : qu’est-ce que cela veut dire ? Définition

Publié le 22/11/2021
0 commentaire

Un golazo signifie : en espagnol, au football, un but spectaculaire, un but qui se distingue par la qualité de son exécution. Exemples :

  • L’attaquant français a fait se soulever le stade après son magnifique golazo qui fit gagner son équipe !
  • Oh là là ! Quel golazo de la part du défenseur de l’équipe, qui n’était pourtant pas un habitué de la surface adverse !
  • C’est simple, le Brésilien était impassable. Il a anéanti le jeu napolitain et s’est aussi offert une véritable « golazo » d’une reprise de volée magnifique. (onzemondial.com)
  • El mediocampista mexicano recuperó la pelota en la mitad de la cancha y sin pensar le pegó e hizo un golazo de atrás de la media cancha para festejar el primer tanto del compromiso en el Estado de México. (marca.Com)
  • Mantuvo la fe en la formación inicial después del descanso y despertó Memphis. El neerlandés marcó un golazo con un chut de rosca desde fuera del área que se coló a la izquierda de Sivera. (Elpais.com)

 

Golazo (espagnol) : un beau but au football

Le terme est composé :

  • de l’espagnol, gol, « but », qui rend l’anglais goal, but, au sens d’ « objectif », qui a désigné par métonymie la cage dans laquelle il faut envoyer le ballon au football ;
  • du suffixe -azo, suffixe augmentatif (qui rend plus important ce à quoi il est lié), le plus souvent péjoratif, parce qu’il sous-entend un coup donné avec un objet ou un coup violent, mais ici mélioratif (ici, le fait de tirer dans le ballon au but).

On trouve d’autres termes formés avec le suffixe -azo, comme un codazo, « un coup de coup », de codo, coude ;  frenazo, coup de frein, de freno, frein ; telefonazo, coup de téléphone, de teléfono, téléphone ; amigazo, un bon ami, de amigo, ami ; vistazo, coup d’œil, de vista, vue ; puñetazo, coup de poing, de puño, poing, etc. Golazo apparaît à l’écrit en espagnol au milieu du XXe siècle et devient courant dans ce pays à partir des années 1960 (Google ngram). Sous l’influence de l’Espagne, il est depuis peu employé en français. Goleada, formé avec le suffixe -ada d’usage similaire à celui de -azo, désigne en revanche une large victoire.