Ni vous sans moi, ni moi sans vous | Lai de Marie de France

Ni vous sans moi, ni moi sans vous | Lai de Marie de France


En ancien français

D’els dous fu il tut altresi
cume del chievrefueil esteit
ki a la coldre se perneit :
quant il s’i est laciez e pris
e tut en tur le fust s’est mis,
ensemble poeent bien durer ;
mes ki puis les vuelt desevrer,
la coldre muert hastivement
e li chievrefueilz ensement.
‘Bele amie, si est de nus :
ne vus senz mei ne jeo senz vus!’

Chievrefueil

Le lai entier ici

En français moderne

D’eux deux il était ainsi
Comme du chèvre-feuille était
Qui au coudrier se prenait.
Quand il s’est enlacé et pris
Et tout autour le fût s’est mis,
Ensemble peuvent bien durer.
Mais qui les veut ensuite désunir
Le coudrier meurt bien vite
Et le chèvre-feuille avec lui.
« Belle amie ainsi est de nous
Ni vous sans moi, ni moi sans vous. »

Chèvrefeuille 

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *