Le pangolin : l’animal le plus braconné du monde

 

Qu’est-ce qu’un pangolin ? 


Le pangolin est un petit mammifère que l’on trouve dans les forêts tropicales et les savanes d’Afrique et d’Asie du Sud-Est. Insectivore, il se nourrit surtout de fourmis, de termites et de larves.

En effet, pour attraper ses victimes, ce fourmiller tire sa langue, longue de 30 centimètres chez les pangolins géants et recouverte d’une matière gluante, dans les tunnels des fourmilières et des termitières. Le pangolin n’a pas de dents. Ses pattes courtes et puissantes, dotées de cinq griffes, lui permettent de creuser dans les fourmilières ou d’arracher l’écorce des arbres où vivent les termites.

Le pangolin permet donc de réguler la population de fourmis et de termites dans les forêts tropicales et les savanes.

Lorsqu’il se sent menacé, le pangolin s’enroule sur lui-même et protège sa tête à l’aide de ses pattes. Le mot pangolin vient d’ailleurs du malais pengguling, qui signifie « enrouleur ». Les écailles de kératine (la même matière que nos ongles) qui couvrent son corps empêchent certains prédateurs de le mordre ou de le capturer. C’est d’ailleurs le seul mammifère entièrement recouvert d’écailles. Il peut attaquer son prédateur à l’aide de ses griffes.

Certains pangolins sont arboricoles, leur queue leur permettant de s’accrocher aux branches. D’autres espèces sont terrestres et creusent des terriers.

Le pangolin est en outre un animal nocturne (pour la plupart des espèces). Sa vue est mauvaise : il se sert surtout de son odorat pour trouver sa nourriture.

Enfin, le pangolin est un animal solitaire. Le mâle et la femelle ne se rencontrent que pour l’accouplement.

 

Le pangolin : un animal menacé d’extinction 

Le pangolin est probablement l’animal le plus braconné au monde. La chasse illégale de pangolins a tellement augmenté que l’animal est désormais menacé d’extinction.

En effet, la Chine et le Vietnam sont des pays très demandeurs en chair et en écailles de pangolins. La viande de pangolin est réputée être délicate. Ses écailles et son sang sont elles utilisés dans la « médecine » traditionnelle chinoise. On leur prête, à tort, des vertus thérapeutiques et aphrodisiaques.

Une étude publiée dans Conservation Letters publiée ne juin 2017 estimait que 400 000 à 2,7 millions de pangolins sont braconnés chaque année dans les forêts d’Afrique centrale. La chasse aux pangolins a augmenté de 150% en quatre décennies. Le pangolin serait plus braconné que les rhinocéros, les éléphants et les tigres.

Le pangolin est en effet un animal facile à capturer pour un homme lorsqu’il se roule en boule. En outre, les élevages de pangolins sont quasi-impossibles du fait de son comportement.

Une expérimentation a été lancée en 2017 pour entraîner des rats à détecter l’odeur des écailles de pangolins. Il devrait aider les autorités à retrouver les pangolins pour les protéger.

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *