130 Vues
Enregistrer

Rondeaux | Charles d’Orléans

Publié le 24/05/2018
1 commentaire
Le duc Charles d’Orléans en habit de chevalier de l’ordre de la Toison d’or | Wikimedia Commons

Rondeaux | Charles d’Orléans


Textes en français moderne extraits des Cent plus beaux poèmes de la langue française, anthologie de Jean Orizet.

Le temps a laissé son manteau
De vent, de froidure et de pluie,
Et s’est vêtu de broderie,
De soleil luisant, clair et beau.

Il n’y a bête ni oiseau
Qu’en son jargon ne chante ou crie :
Le temps a laissé son manteau
De vent, de froidure et de pluie.

Rivière, fontaine et ruisseau
Portent, en parure jolie,
Gouttes d’argent d’orfèvrerie ;
Chacun s’habille de nouveau :
Le temps a laissé son manteau.

*

Hiver, vous n’êtes qu’un vilain.
Été est plaisant et gentil :
En témoignent Mai et Avril
Qui l’escortent soir et matin.

Été revêt champs, bois et fleurs
De son pavillon de verdure
Et de maintes autres couleurs
Par l’ordonnance de Nature.

Mais vous, Hiver, trop êtes plein
De neige, vent, pluie et grésil ;
On vous doit bannir en exil !
Sans point flatter, je parle plain :
Hiver, vous n’êtes qu’un vilain.

Voir ici une anthologie des poèmes de la langue française