Le forage SG3 : trou le plus profond du monde

Le trou creusé le plus profond du monde est le forage de Zapoliarny (appelé aussi le Kola Superdeep Borehole ou le forage SG3). Il est situé en Russie, à l’extrême nord-ouest du pays sur la péninsule de Kola, non loin de la ville de Mourmansk

Les foreurs sont parvenus à creuser jusqu’à 12 262 mètres. En comparaison, la fosse des Mariannes, située dans l’océan Pacifique, atteindrait des profondeurs estimées à 10 900 mètres (au point Challenger Deep). 

Ce forage reste tout de même très éloigné du centre de la Terre, situé à 6 371 kilomètres de profondeur. 

Ce forage, débuté dans les années 1970, avait pour objectif initial d’atteindre 15 000 mètres de profondeur. Toutefois, les opérations ont été interrompues en 1992 du fait du manque de fonds, de la déviation de l’axe de forage et des températures extrêmes. Depuis, le trou a été fermé et son entrée soudée.

Le lancement de cette opération pouvait s’expliquer par la volonté des autorités soviétiques de montrer leurs capacités techniques aux États-Unis en pleine guerre froide. À la fin des années 1950, les États-Unis avaient lancé le projet Mohole, pendant terrestre de la course spatiale. Il avait pour objectif de creuser dans la croûte terrestre pour atteindre le manteau. Mais ce projet a été abandonné en 1966.

Voir ici : les plus grandes îles du monde.

 

Qu’a-t-on trouvé dans le trou le plus profond du monde, le forage SG3 ?


trou plus profond sg3

 

  • Des roches vieilles de plusieurs milliards d’années ;
  • de l’eau, qui pourrait venir de l’oxygène capturé et d’hydrogène expulsé de la roche ;
  • du plancton fossilisé (à des profondeurs de 6700 mètres) ;
  • de très fortes chaleurs : près de 180 degrés au lieu des 100 degrés attendus. Ces températures extrêmes ont compromis la poursuite du forage ;
  • on a aussi découvert qu’il n’y avait pas de transition entre le granit et le basalte. 

La découverte la plus importante dans le forage SG3 est plus technique. Elle concerne la vitesse de propagation des ondes sismiques. 

Ce genre de forage est dangereux pour la planète : il peut provoquer des perturbations sismiques à travers la planète. 

 

Des trous désormais plus profonds

D’autres projets de ce genre ont vu le jour. Les Allemands, en Bavière, dans le cadre du projet Kontinentales Tiefbohrprogramm der Bundesrepublik Deutschland, ont creusé jusqu’à 9 010 mètres, pour faire progresser la recherche sismique et obtenir de nouvelles informations sur la croûte terrestre. 

En mai 2008, dans le champ de pétrole Al Shaheen, au Qatar, le puits de forage ND-04A a été percé jusqu’à 12 289 mètres en 36 jours. Le puits Z-44 dans le champs de pétrole de Chayvo au large de l’île de Sakhaline en Russie a atteint 12 376 mètres. 

Cependant, sous l’océan, la croute terrestre est plus fine. 

Le navire de forage japonais Chikyu a été financé pour creuser des trous profonds dans l’océan dans un but scientifique. 

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *