337 Vues
Enregistrer

10 maisons d’architecte magnifiquement intégrées dans la nature

Publié le 20/12/2022
0 commentaire

Cet article vous présente 10 maisons d’architecte dont la conception a eu pour principe de s’intégrer au mieux dans leurs environnements naturels.

La maison sous la Colline

maisons architecte nature bois armont
Photo : jdsa.eu

Cette maison de 115 m² terminée en 2014 semble semble être enfoncée dans la colline de Bois-d’Amont, petite commune du Jura, frontalière de la Suisse, dans la forêt du Risoux. Conçue par l’agence JDS Architects (Julien de Smedt), elle déploie son béton et son bardage de métal sur deux niveaux.

Maison sur les montagnes de Yatsugatake

Cette maison horizontale, située au nord-ouest de Tokyo, coupe comme une droite sécante le flanc de la montagne sur laquelle elle est installée depuis 2012, en surplomb de la vallée. Soutenue par une paire de pilotis en diagonale, elle a été pensée par l’agence Kidosaki Architects Studio pour que les baies de l’étage supérieur donnent à l’habitant l’impression d’être immergé dans le flux de l’air montagnard, comme s’il vivait sur un nuage.

La Maison de verre de Philipp Johnson

philipp johson maison de verre

Située à New Canaan dans le Connecticut, la Maison de verre (Glasshouse) a été conçue par un des grands architectes du mouvement postmoderne américain, Philip Johnson (1906 – 2005), ainsi que par son collaborateur Richard Foster. Il en a fait sa résidence principale. Cette maison de 168 m² se caractérise avant tout par sa transparence : elle n’a pas de mur, et est donc totalement ouverte sur son environnement, d’autant que chaque côté de ce rectangle est doté d’une porte vitrée.

La Maison sur la cascade de Lloyd Wright

maison sur la cascade lloyd wright maison nature
Photo de Yuhan Du

maison nature cascade lloyd wright

La Fallingwater house, maison pennsylvanienne inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco, a été pensée par l’architecture américain Frank Lloyd Wright (1867 – 1959), le principal représentant du style Prairie. Construite en 1937 pour un homme d’affaire, elle se veut en osmose avec son environnement naturel. Bâtie sans terrassement sur un rocher, elle se présente comme un promontoire sur la rivière Bear Run, avec plusieurs pièces en porte-à-faux. Pour renforcer son intégration, cette maison a été construire en matériaux naturels, bois, brique ou roche. L’intérieur, influencé par l’expérience japonaise de l’architecte, est décloisonné, sans porte, et ouvert sur l’extérieur par des baies vitrées.

Le pavillon de chasse de Bjellandsbu

maison nature Bjellandsbu
Photo de James Silverman

Ce pavillon de chasse, achevé en 2013, est situé dans le fjord de Åkrafjorden, dans l’ouest de la Norvège, où il n’est accessible qu’à pied ou à cheval. Deux poutres en acier incurvées forment sa structure. Le choix du reste des matériaux de construction a été pensé pour que cette hutte s’intègre à son environnement de bruyère et rocaille : pierre locale, bois traité et verre. De l’herbe pousse sur le toit pour renforcer cette impression d’intégration au paysage de fjord. L’intérieur de 35m2 a été pensé pour accueillir jusqu’à 21 personnes. Il compte notamment une cheminée centrale.

La villa Vals

maison nature villa vals maison nature villa vals 2

Cette maison troglodyte de 225 m² enterrée dans la montagne est pratiquement cachée « dans son trou », ce qui préserve le paysage environnant. En même temps, son incurvation permet d’avoir une ample vue sur l’ensemble de la montagne et de maximiser la luminosité naturelle, permise par les nombreuses fenêtres. Le fait que la maison soit enterrée permet en outre à la maison d’être isolée thermiquement et acoustiquement, et de limiter les coûts de l’énergie. Le mur de façade est fait dans une pierre locale : la quartzite de Vals. Conçue par l’architecte Christian Müller, elle est située à Vals, en suisse, dans le canton des Grisons.

Te Kaitaka

maison nature te kaitaka

La maison Ta Kaitaka (Stevens Lawson Architects), « manteau » en maori, semble en effet camouflée par un vêtement pour se fondre dans son paysage de vallées, de collines et de montagnes des rives du lac Wanaka, sur l’île du sud de la Nouvelle-Zélande. Ce terrain accidenté se réverbère sur la forme atypique de la maison, conçue à partir d’un origami, un pliage de papier, pour former un ensemble d’angles obliques et de forme non orthogonales. La structure en béton préfabriqué est recouverte de bois de cèdre, de même couleur que la prairie environnante à la basse saison.

Takasugi-an

Takasugi-an maison nature

Située à Chino, dans la préfecture de Nagano, la petite maison de thé de 6 m2 de l’architecte japonais est perchée à 6 mètres de haut sur deux troncs de châtaigniers. Elle n’est accessible que par deux échelles. Son imperfection, son mûr de plâtre et son toit en cuivre lui donne une allure prémoderne. Une seconde maison de thé, le Flying Mud Boat, en forme de coquille de noix, est suspendue par quatre câbles suspendus à deux échelles.

Wilkinson Residence

maison nature wilkison house 1 maison nature wilkison house 2

Située sur une colline boisée en bordure de Portland, aux États-Unis, cette maison de style organique dont les formes ondulées imitent la nature et ses branchages, joue sur l’inclinaison du terrain pour que le principal espace de vie, un loft de 234 m22 placé à l’étage, soit au niveau de la canopée, et que l’habitant puisse avoir l’impression, grâce aux nombreuses baies vitrées, de vivre dans les arbres, parmi les oiseaux.

La Jungle House

jungle house maison nature 1

jungle house maison nature 2

Cette maison, conçue par le Studio MK27 dans la forêt tropicale de la côte atlantique brésilienne, non loin de São Paulo, combine deux plateformes de béton à façade de bois, qui permettent non seulement de faire pénétrer nature dans la maison, mais aussi d’offrir à la vue des habitants une vue plongeante sur la vallée.