Définition. (Nom féminin). Une antichambre est une pièce placée à côté d’un salon, d’un bureau, etc., ou placée à l’entrée d’un appartement avant les pièces destinées à la vie de famille, où l’on attend avant d’être introduit. Autrefois, les domestiques étaient chargés d’y recevoir le visiteur, et de prévenir le maître ou la maîtresse de maison de son arrivée. Ces usages n’existent plus. À Chambord, les courtisans patientaient dans la première antichambre avant d’être reçus par le roi. Les domestiques pouvaient avoir à y placer une table pour y recevoir requêtes et placets adressés au souverain. À Versailles, l’antichambre du Grand Couvert était à l’origine la salle des gardes de la Reine. Louis XIV (1643 – 1715) y vint un temps souper à 10h du soir, en public. Par extension :

  • des « propos d’antichambre » désignent : des propos de valets, des commérages (cette expression est quelque peu vieillie) ;
    • exemple : Auguste et Augustine échangèrent de brefs propos d’antichambre avant d’être interrompus par l’arrivée soudaine de leur maître.
  • « faire antichambre » signifie : « attendre dans cette pièce avant d’être introduit auprès de la personne ou du groupe de personnes auquel on rend visite » ou « être un solliciteur malvenu » ;
    • exemples : la journaliste, tenace, faisait antichambre depuis plusieurs heures dans l’espoir d’obtenir une interview du ministre ;
  • « l’antichambre de » signifie : par métaphore, ce qui est comme une antichambre, une première étape avant quelque chose d’autre.
    • exemple : l’autodiscipline est, chez certaines personnes, l’antichambre de toutes les réussites.
  • en général, qualifier quelque chose « d’antichambre » est péjoratif.

Synonymes : la salle d’attente, le vestibule, le hall, l’entrée ;

Étymologie (origine) : ce terme est une adaptation faite au XVIe siècle de l’italien anticamera, formé du préfixe anti-, « avant », du latin ante, « devant, en avant », et de camera, « chambre ». Le Dictionnaire historique de la langue française (Robert) nous apprend que « avant-chambre » n’a pas pris. Dans les résultats fournis par Gallica, on repère le terme au plus tôt dans un livre d’architecture du XVIe siècle : 

Le deuxième étage desdicts deux corps, contient semblables membres que le dessous, excepté ladicte gallerie à deux arceaux, laquelle sert d’antichambre (Livre d’architecture de Jaques Androuet Du Cerceau…, 1559)