Cringe est de l’argot américain qui signifie : embarrassant jusqu’à l’inconfort, très embarrassant, très gênant au sens (« qui met mal à l’aise »). Il est employé comme verbe, adjectif ou interjection. Exemples : Cringe ! This is cringe !

Traduction : l’argot français « malaisant ».

 

Cringe : origine et signification


Cringe est un terme d’argot américain employé sur internet, notamment sur les réseaux sociaux ou sur les grands forums de discussion (comme Reddit). Il est adopté depuis quelques années par des internautes francophones et concurrence un autre terme d’argot récent, cette fois français, malaisant, dérivé de « malaise » (au sens « qui met psychologiquement mal à l’aise).

Cringe est dérivé du verbe anglais to cringe, qui renvoie au faut d’avoir un mouvement soudain de recul par peur (à cause de l’action brusque de quelqu’un autour de soi par exemple). Ce verbe a aussi signifié : « se recroqueviller, se rider, ramper par servilité ».

Par extension, il renvoie au fait de se sentir très embarrassé, de se sentir très mal à l’aise devant quelque chose, à tel point que l’on aurait envie de se recroqueviller sur soi ou de se faire tout petit pour ne pas voir ce qu’il se passe.

Les adjectifs cringeworthy ou cringe-making qualifient ce qui met mal à l’aise (provoque de l’ « embarrassment »).

À lire en cliquant ici : que veut dire « nude » ?

De là l’argot récent cringe. Il renvoie plus exactement à la gêne psychologique intense que l’on peut ressentir en observant le comportement étrange, provocateur, inapproprié, saugrenu ou ridicule de certains individus qui se mettent en scène sur internet, notamment sur les réseaux sociaux, comme Twitter, Instagram ou Tik Tok. Ce qui est cringe est ce qui provoque presque un sentiment de suffocation chez celui qui observe ce qu’il estime être un comportement profondément ridicule ou inapproprié, soit par empathie, soit par désapprobation.

Par extension, cringe est un qualificatif qui sert à dénigrer ce que l’on approuve pas (par exemple, dans le débat public, une opinion que l’on estime stupide ou faible).

Youtube compte ainsi des « compilations » de vidéos « malaisantes » collectées par des internautes sur les réseaux sociaux.

 

Exemples


Passé le titre français (en VO, C’mon C’mon), navrant, il faut se fader une séquence d’introduction très «cringe», comme on dit désormais, scabreuse à force d’apprêt esthétique, comme calculée par un logiciel dédié qui aurait intégré, recyclé, systématisé tous les signes de reconnaissance du film américain indépendant à succès depuis le début des années 2000, en noir et blanc, comme il se doit.

liberation.fr

Mais sur TikTok, comme dans la vie, tous les talents ne sont pas égaux. Si certaines vidéos sont divertissantes et d’assez bonne qualité, d’autres laissent une sensation de malaise tellement elles sont embarrassantes, ce que les anglophones appellent cringe (chanter avec du papier de toilette autour du cou, vraiment?). Ces vidéos malaisantes font d’ailleurs l’objet de compilations sur YouTube.

lapresse.ca