470 Vues
Enregistrer

« Vivipare », « ovipare », « ovovivipare » : quelle différence ?

Publié le 26/06/2018 (m.à.j* le 28/02/2024)
10 commentaires

Les termes « vivipare », « ovipare », « ovovivipare » désignent différentes façons dont les animaux se reproduisent.

 

Vivipare : dans l’utérus

Chez les vivipares, l’embryon se développe à l’intérieur de l’utérus de la mère. Il est alors alimenté par le placenta, un organe qui fournit un important apport sanguin, via un cordon ombilicalLa fécondation est interne. Le mâle est doté d’un organe pour la copulation. À la naissance, l’animal est formé et peut mener une vie autonome. C’est de cette caractéristique que vient d’ailleurs le mot vivipare, emprunté au latin viviparus, et formé de vivus (« vivant ») et parere (« mettre au monde »). 

Les mammifères (animaux vertébrés qui ont des mamelles, quatre pattes, des poils, etc.) comme l’homme, le singe, le chien ou le chat, sont vivipares. Toutefois, certaines espèces font exception. Ainsi, les marsupiaux (kangourous, koalas, opposum, etc.) ne naissent pas complètement formés. Ils terminent leur développement dans le marsupium (une poche) de leur mère. Les petits s’y nourrissent en tétant ses mamelles. Les monotrèmes (ornithorynques, échidnés, etc.) sont des mammifères qui pondent des oeufs.

 

Ovipare : l’œuf

Chez les ovipares, l’embryon se développe dans un œuf, pondu par la mère. C’est, au reste, l’origine du mot ovipare, emprunté au latin oviparus, et formé de ovum (« œuf ») et parere (« mettre au monde »). Il n’y a pas de liaison physique entre l’œuf et la mère : l’œuf contient des réserves nutritives qui permettent le développement de l’embryon. La coquille laisse en outre passer de l’oxygène. La fécondation est faite soit par la copulation soit par le dépôt par le mâle de semence sur les œufs. Lorsque son développement est terminé, le petit brise la coquille de l’œuf : c’est l’éclosion.

Les oiseaux sont les plus célèbres ovipares. Ils pondent leurs œufs dans des nids qui sont couvés par la mère. Cependant, tous les ovipares ne couvent pas leurs œufs. Certaines tortues et crocodiles les enterrent par exemple. Des serpents s’enroulent autour de leurs œufs jusqu’à éclosion. On trouve aussi parmi les ovipares nombre d’espèces de poissons.

À lire ici : « végératien », « végétalien », « végan », quelle différence ?

 

Ovovivipare : l’œuf dans le corps de la mère

Chez les ovovivipares, l’embryon se développe en effet dans un œuf, mais à l’intérieur du corps de la mèreL’œuf éclot dans le ventre de la mère. Il en est expulsé vivant. L’animal naît donc déjà formé. Les vipères, les orvets ou les requins blancs sont ovovivipares. Chez les hippocampes, le mâle conserve les œufs dans une poche ventrale pendant la gestation.

À lire ici : « grenouille » et « crapaud », quelle différence ?