Quel est l’animal le plus rapide ?

Le guépard (Acinonyx jubatus) est en général considéré comme l’animal le plus rapide sur terre, le faucon pèlerin (Falco peregrinus) comme le plus rapide dans les airs et l’espadon voilier (istiophorus) dans les mers.

Le guépard est en général étudié par les spécialistes pour sa vitesse parce qu’il est considéré comme l’animal qui court le plus vite. Ainsi, des chercheurs s’interrogeaient dans un article publié en 2012 dans le Journal of Experimental Biology sur les raisons qui font que le guépard est plus rapide que le lévrier, qui a pourtant une morphologie similaire. En 1965, la vitesse d’une femelle guépard de 35 kg a été mesurée à l’aide d’un chronomètre, sur un terrain poussiéreux et plat, sans vent. Trois courses ont été effectuées par le guépard, avec 30 minutes de repos entre chacune, sur une longueur de 201,2 mètres. L’animal a été poussé à la course par une voiture à l’arrière de laquelle se trouvait un opérateur tenant un morceau de viande. Les 201,2 mètres, dont la limite a été fixée après 18 mètres permettant à l’animal de se lancer, ont été parcouru par le guépard en 7 / 6,9 / 7,2 secondes, soit une vitesse de 29 mètres seconde pour la course en 7 secondes, ce qui équivaut à environ 104,4 km/h. En comparaison, la vitesse moyenne des lévriers pendant les courses est de 15 à 16 m/s (environ 55 km/h). Cependant, pour chasser, les guépards ne courent pas, en général, à cette vitesse, mais jouent sur l’accélération et les ralentissements pour être plus agiles et déstabiliser leurs proies.

Des mesures, dont le résultat a été publié en 2018, effectuées sur cinq rapaces sud-africains, ont fait ressortir un record de vitesse de vol chez un faucon pèlerin à 196 km/h pendant 24 secondes au cours d’une plongée pour chasser une proie. Ce record dépasse celui mesuré chez un faucon lannier (141 km/h), bien que la vitesse moyenne de vol de ces espèces soit en règle générale similaire. La vitesse de chasse de ces rapaces est corrélée à la hauteur de laquelle ils plongent. Le record de vitesse maximale mesuré chez le faucon pèlerin s’explique en partie par une hauteur de départ anormalement élevée, depuis 380 mètres, alors que la hauteur depuis laquelle ont été lancées les attaques dans les autres cas n’excédait pas 180 mètres. Cela ne prouve pas, bien sûr, que le faucon pèlerin est l’oiseau le plus rapide du monde, mais c’est assurément un oiseau rapide, comme le faucon lannier. Il y a une forte corrélation positive entre la petitesse de la surface d’extension des ailes et la vitesse maximale de ces oiseaux.

La vitesse maximale des voiliers ne semble pas avoir fait l’objet mesures, ce qui rend incertain leur « titre » d’animal marin le plus rapide. Des chercheurs ont tenté de mesurer la vitesse maximale de quatre poissons-prédateurs de haute mer, dont le voilier, en se fondant sur le temps de contraction du muscle nageur anaérobie. Ils ont estimé la vitesse du voilier à environ 8,3 m/s, soit environ 30 km/h (bien loin des 110 km/h parfois annoncés), celle du barracuda à environ 6,2 m/s, soit environ 22,32 km/h, celle de la thonine commune à environ 5,2 m/s, soit environ 18,72 km/h, et celle du salminus à environ 4,0 m/s, soit environ 14,4 km/h.

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Fossé dit :

    Pour le Faucon pèlerin, on rappellera l’enregistrement en chute libre d’une vitesse d’env. 389 km/h vers 2005 (conditions non naturelles), v. https://www.smithsonianmag.com/air-space-magazine/falling-with-the-falcon-7491768/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.