« Carrelage » et « faïence » : quelle différence ?

Le carrelage et la faïence ne sont pas si différents : la faïence est un type de carrelage, mais qui n’est posée que sur les murs. Cet article vous présente plus longuement ces deux termes.

 

Carrelage : définition


Le « carrelage » est un nom dérivé du verbe « carreler » lui-même dérivé de « carreaux » (d’une matière pour un revêtement). Ce terme désigne en général un revêtement en carreaux qui couvre le sol ou le mur d’un bâtiment en intérieur ou en extérieur. Par métonymie, il désigne le matériaux des carreaux qui servent à faire ce revêtement. Le carrelage peut en effet être fait de carreaux à partir de nombreux matériaux différents, qui ont chacun leurs caractéristiques particulières. Le carrelage peut en effet être effectué en céramique, c’est-à-dire à partir d’argile cuit (en grès cérame ou étiré, en tomette, en faïence), en pierre (en marbre, en travertin, en granit, en ardoise, en calcaire, en terrazzo, etc.) ou en ciment. Le grès jouit aujourd’hui d’une certaine popularité, aussi bien en intérieur ou en extérieur, au sol ou sur les murs, grâce à sa résistance aux changements de température et aux rayures, et grâce à son étanchéité et ses propriété antidérapantes.

 

Faïence : définition


Le terme « faïence » vient du nom de la ville de Faenza, près de Ravenne, en Italie, qui l’a elle-même importée de Majorque (de là un terme italien pour dire faïence, « maiolica »). La faïence est un type de céramique. Elle désigne les céramiques à pâte poreuse qui sont vernissées (recouvertes d’un émail qui les fait briller). C’est le plus souvent un mélange d’argile (blanche ou rouge), de sable et d’additifs,  feldspath (un minéral) ou quartz, cuit deux fois à haute température (1000° à 1200°).

Dans le vocabulaire de la maison et de la décoration, le carrelage en faïence est distingué du carrelage fait à partir d’autres matériaux. En effet, la faïence ne se pose pas au sol. Sa forte porosité fait qu’elle absorbe l’eau et qu’elle est en outre très fragile. Elle pourrait donc être abimée par les passages ou par la chute d’un objet. Émaillée pour être imperméabilisée en surface et pour être décorée, elle pourrait devenir dangereuse au sol si de l’eau stagnait dessus.

La faïence sert surtout de parement mural dans les pièces qui reçoivent de l’eau et des produits chimiques, c’est-à-dire dans les cuisines (où elle sert à constituer des crédences) et dans les salles de bain, parce qu’elle résiste bien à l’humidité, aux taches et aux acides, et qu’elle permet en plus la réalisation de nombreux décorations (mosaïques, listels, etc.) dans une grande variété de couleurs. Elle résiste à l’usure et son entretien est facile. Elle est toutefois assez onéreuse.

Les azulejos sont une sorte de faïence. Ce sont des carreaux d’argile émaillés, sur lesquels des motifs sont peints à la main. Ils sont placés à l’intérieur ou l’extérieur des maisons, des églises, etc.

« Faïence » est employée dans l’expression « se regarder en chiens de faïence ».

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.