« Hiverner » et « hiberner » : quelle différence ?

Hiverner et hiberner : quelle différence ?


Ces deux termes viennent du latin hibernare, « passer l’hiver, hiverner ».

 

Hiverner : définition

Passer l’hiver, ou la mauvaise saison en général, à l’abri du froid.

Un bateau hiverne dans un port, une armée prend ses quartiers d’hiver ou hiverne avant de reprendre sa campagne à la belle saison, on rentre le bétail dans les étables pour qu’il hiverne, les oiseaux hivernent dans une région plus agréable pour la mauvaise saison, etc.

Exemples :

J’ai hiverné dans mon passé
Revienne le soleil de Pâques
Pour chauffer un cœur plus glacé
Que les quarante de Sébaste
Moins que ma vie martyrisée

Apollinaire, Alcools, La Chanson du mal-aimé

 

L’eider à tête grise se reproduit dans les marais, lacs et tourbières de la toundra arctique, du nord de l’Alaska et du Canada en passant par le Groenland et la Sibérie orientale. L’espèce hiverne un peu au sud de son aire de reproduction (Norvège et Groenland notamment) mais la majorité des individus ne descend pas au sud du cercle polaire. 

Letelegramme.fr

 

Hiberner : définition

Consiste, pour certains animaux, à passer la mauvaise saison dans un état d’engourdissement, en ralentissant leur métabolisme, cachés dans un abri par exemple. Ils peuvent faire face au manque hivernal de nourriture grâce à leurs réserves de graisse.

Ainsi, la marmotte, le hérisson ou la tortue sont des animaux qui hibernent.

 

Exemples

L’hibernation de la chauve-souris est très impressionnante ! Son métabolisme est tellement ralenti qu’on parle de léthargie. Au repos, les battements du cœur de la chauve-souris sont d’environ 250 à 450 par minute. En hibernation, son rythme cardiaque passe à 18 à 25 battements par minute. Lorsqu’elle hiberne, elle peut même cesser de respirer complètement pendant plus de 60 minutes ! 

Jessica Lupen, Je sais tout : l’hibernation

 

Il faut rappeler que les ours hivernent, ils n’hibernent pas. Le sommeil est un moyen pour eux de se protéger contre le manque de nourriture. Comme en ce moment il y a encore des glands, ils profitent du redoux pour les manger. C’est ce qui explique que le fonds d’intervention éco-pastoral, ait trouvé des traces d’un ours mâle entre Noël et le Nouvel An. Un ours peut très bien passer un hiver entier sans dormir de longues périodes. 

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *