Qu’est-ce que la psychanalyse ? La définition de Freud

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. monique dit :

    Si je puis me permettre, Adrian, j’ajouterais que la psychanalyse n’a pas pour but essentiel de ‘guérir’, mais de libérer le patient au fil du temps, de la névrose qu’il a développé comme autodéfense mais qui, à la fin, l’empeche de se développer et de s’épanouir. En fait s’il y a, ne disons pas une guérison du patient, il y a absolument une révélation de lui-meme qui le libère de ses chaines, en se racontant et en se souvenant de son passé qu’il a souvent refoulé, guidé bien sur, mais sans envahissement, par le psychanalyste. C’est grace, donc, à ce modus operandi que l’on peut parler en terme générique de guérison, meme si l’on trouve de nombreux patients’ résistants’. Pensons au mot-meme que Freud a choisi pour nommer ce processus ‘Psychanalyse’ qui dérive sans dérive de PSYCHE et ANALYSIS, d’où libération de l’ame ou pour etre plus terre à terre, de l’esprit, voire dénouement de ses noeuds et de ses enchevetrements psychiques. NOTA BENE: Le psychanalyste n’est pas forcément un médecin, voir le texte de Freud: ‘La question de l’analyse profane’. Belle journée. monique

  2. Françoise OBRIEN dit :

    Bonjour,
    Trop de qualificatifs, trop d’essayages à vouloir trouver ce qui nous sommes et où nous allons. Il y a une nature qui nous gouverne, ne cherchons pas à dénaturer la justesse et le réel. Trop de livres, trop d’enseignements, in fine ?? trouver la cause ? et les effets cessent. Aujourd’hui nous cherchons à être malade de tout mais surtout du cerveau. Grande mode de ces siècles passés et à venir. Nous ne guérissons pas de nos bobos intérieurs, alors cessez de nous bourrer de médicaments qui nous tuent à petit feu lentement. Tout cela ! parce que vous n’avez ni le remède, ni la solution quelle soit verbale ou chimique. Pour alléger nos maux une solution: l’hôpital ou le poison des laboratoires pharmaceutiques. Vous ne guérirez jamais nos maux, alors la grande facilité est le : MEDICAMENT. Trop de bavardage.

  3. berbreiz dit :

    La psychanalyse peut avoir des conséquences négatives pour le patient ou ses proches. On le voit dans le cas de l’autisme.La psychanalyse a longtemps culpabilisé les parents d’enfants autistes, alors qu’il s’agit d’une maladie neurologisue.D’autre part, rien ne prouve qu’une psychanalyse guérisse le patient de sa pathologie , puisqu’il n’y a pas d’évaluation.
    .

  4. Ari dit :

    Freud est mort en 1939…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *