Alpaguer : définition & origine [étymologie]

Alpaguer quelqu’un signifie : attraper quelqu’un, saisir une personne, l’interpeller, l’apostropher.

Ce terme est familier. 

 

Alpaguer : d’où vient ce mot ? Origine


Le terme est dérivé d’alpaga, l’étoffe de laine venue de la fourrure de l’animal de même nom d’Amérique du sud. Elle sert à faire des manteaux. De là le verbe alpaguer. Un alpague, terme d’argot aujourd’hui disparu, était un « manteau ».

– Tiens, regarde, dit-il, quand ils furent arrivés devant le magasin. Ce soir, en venant, je me suis arrêté devant l’étalage, et frime-moi un peu l’alpague que j’ai dégoté.

La Lanterne, 12 novembre 1891

Le Dictionnaire de la langue verte (1866) de Delvau relève :

ALPAGA, s. m. Habit, dans l’argot des voleurs.

Le Dictionnaire argot-français (1896) de de Georges Delasalle :

Alpa, Alpagaou Alpagues.m. Vêtement, paletot en étoffe légère et noire.

L’emploi du verbe se générale probablement à l’après-guerre, mais la revue Le Français moderne l’a relevé dans un roman de 1935, Voilà taxi, de Simonin Bazin.

Il vient probablement de l’idée de saisir le manteau de quelqu’un (l’alpaga étant associé aux manteaux de voleurs selon Delvau).

 

Voir ici : d’où vient le mot « pornographie » ?

 

Exemples


– Le coup fait, tu fais alpaguer Jo par tes copains de la Gestapo sous le premier prétexte venu.

Malet, Le Dernier Train d’Austerlitz, 1946

 

« Vous cherchez un appartement ? ». Dans l’avenue Jingyu, il ne faut pas deux minutes avant de se faire alpaguer par un agent immobilier. Cette artère, qui traverse la ville de Yanjiao à une heure de route du centre de Pékin, a vu le nombre d’agences et de promoteurs immobiliers exploser par le passé, à mesure que les cols blancs travaillant dans la capitale jetaient leur dévolu sur les appartements fraîchement sortis de terre.

Lesechos.fr

 

Racontées dans son dernier livre, A l’Est, ses aventures ont une dimension tintinophile : Gab’1 chez les Soviets, Gab’1 à Istanbul, Gab’1 à Chicago… Il se fait alpaguer fin 1989 dans la capitale allemande pour un plan minable contre un supermarché. Verdict : huit ans ferme, qu’il choisit de purger chez les Teutons. 

Liberation.fr

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *