Une hirondelle ne fait pas le printemps signifie : il n’y pas de conséquence générale à tirer d’un exemple isolé. Toutefois, l’Académie en donne une définition un peu différente dans sa 9e édition : « une fin heureuse n’est pas garantie par un premier signe favorable ». Cette dernier semble semble moins courant que le premier.

 

Une hirondelle ne fait pas le printemps : origine de l’expression


Les hirondelles sont des oiseaux migrateurs qui reviennent d’Afrique vers l’Europe au printemps. La sagesse populaire considère cependant qu’on on ne peut pas se fier à une seule hirondelle pour décréter que le printemps est de retour. « Une hirondelle ne fait pas le printemps » est probablement très ancien, car il est employé par Aristote (384 – 322 av. J.-C.) :

Encore faut-il que ce soit dans une existence qui atteint sa fin, car une seule hirondelle ne fait pas le printemps, non plus qu’un seul beau jour. Or de la même façon, la félicité et le bonheur ne sont pas donné non plus en un seul jour, ni même en peu de temps.

Éthique à Nicomaque, Traduction de Richard Bodéüs, GF

L’emploi fait par Aristote correspond un peu plus à la définition donnée par l’Académie. En latin, elle correspondait à : una hirundo non facit verCe proverbe s’est transmis dans de nombreuses langues. Exemples pour les plus proches :

  • allemand : eine Schwalbe macht noch keinen Sommer ;
  • anglais : one swallow does not make a summer ;
  • italien : una rondine non fa primavera ;
  • espagnol : una golondrina no hace verano.

Voir ici : d’où veut l’expression « tête de linotte » ?

 

Exemples


Il viendra peut-être un jour où les couturières, ce que je ne trouverais nullement choquant, iront dans le monde. La nièce de Jupien étant une exception ne peut encore le laisser prévoir, une hirondelle ne fait pas le printemps.

Proust, À la recherche du temps perdu

Une hirondelle ne fait pas le printemps. Au début de la crise du coronavirus, certains signes semblaient annoncer un apaisement du climat politique pour Amazon aux Etats-Unis. Las ! Ces dernières semaines, plusieurs responsables américains ont de nouveau pointé du doigt l’entreprise de Jeff Bezos. A commencer par le président, Donald Trump.

Lemonde.fr