Veiller au grain : définition & origine de l’expression

Veiller au grain signifie : être prudent pour parer à un danger, se méfier, être vigilant, surveiller ses intérêts.

 

Veiller au grain : origine de l’expression


Le « grain » en question n’est pas le fruit des végétaux, mais désigne, dans le langage de la marine, un coup de vent fort, une bourrasque, accompagné éventuellement de pluie. Elle rend les manœuvres difficiles. Le TLFi note par exemple « grain noir », un grain qui est annoncé par l’apparition d’un gros nuage noir. 

Grain s. m. Accroissement violent et momentané du vent, s’il en règne, ou brise qui s’élève dans le calme. La durée des grains n’a rien de fixe, pourtant elle excède rarement un petit nombre de minutes. La venue d’un grain se révèle par la présence des nuages qui l’apportent, et plus ces nuages montent vite dans le ciel en quittant l’horizon d’où ils se sont élevés, plus ils promettent de violence à la bourrasque qu’ils vont laisser échapper dans l’air et sur l’eau.

Jules Lecomte, Dictionnaire pittoresque de la marine, 1835

Ces changements dans l’atmosphère sont probablement nommés grain en référence aux grêlons. 

[…] Quand l’officier de quart, veillant la manœuvre, a commandé les dispositions qui doivent soustraite à l’action du vent les voiles qui compromettaient les mâts, il attend l’arrivée de la rafale et crie à ses hommes : veille aux drisses ! veille aux grains ! c’est leur dire de se tenir prêts à exécuter ce qu’il ordonnera bientôt.

Ibid, entrée « veiller »

Il est toutefois très possible de prendre l’expression dans un autre sens : celui du paysan qui surveille le grain pour empêcher d’éventuels voleurs de s’en emparer.

 

Voir ici : pourquoi dit-on « ne pas être dans son assiette » ?

 

Exemples


En l’absence de Sigognac, retenu au théâtre pour y essayer un costume nouveau, le brave Hérode, connaissant les mauvaises intentions de Vallombreuse, s’était bien promis de veiller au grain, et l’oreille appliquée au trou de la serrure il écoutait, par une indiscrétion louable, cet entretien hasardeux, sauf à intervenir lorsque la scène chaufferait trop.

Gautier, Le Capitaine Fracasse

 

 

« Quoi qu’il en coûte », mais pas à n’importe quel prix. Alors que l’exécutif, pris dans une course aux milliards avec les autres grands pays occidentaux, multiplie les chiffres les plus fous pour montrer l’étendue de son soutien à une économie en crise, Bercy veille au grain. Passée la phase du printemps 2020, consacrée « à dépenser autant que possible, aussi vite que possible », selon une source au sein de l’administration fiscale, les consignes ont changé, et les contrôles sur les aides aux entreprises, temporairement suspendus, ont repris.

Lemonde.fr

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *