« Pont » et « viaduc » : quelle différence ?

La taille différencie en général le viaduc du pont.

Mais, l’usage et le jeu des définitions de chacun fait que des viaducs sont nommés ponts, et vice versa. Il est plus question ici d’habitudes de langage que de technique.

 

Viaduc et pont : quelle différence ?


Viaduc est construit à partir du latin via, « voie », et ductus, « conduit » (ducere, « conduire »). Il a été emprunté par le français au XIXe siècle à l’anglais viaduct

On nomme en général « viaducs » des ouvrages longs, de grande hauteur, qui permettent souvent de surmonter plusieurs obstacles. Le viaduc peut compter des arches, et sert habituellement à permettre le passage d’un train (sur une voie ferrée) ou de plus petits véhicules (sur une route) au-dessus d’une vallée, d’une gorge, etc.

Le viaduc de Millau, par exemple, dans l’Aveyron, s’élève à 343 mètres en son point le plus haut et permet de franchir la vallée du Tarn. Le viaduc de Meaux, en Seine-et-Marne est un pont de autoroutier de 1196 mètres. Le viaduc de Garabit, dans le Cantal, long de 564,69 mètres, permet à des trains de franchir les gorges de la Truyère.

« Pont », du latin pontem, est un terme ancien qui trouve des correspondances dans de nombreuses autres langues indo-européennes. C’est le terme générique désignant une passerelle reliant deux points. Ses usages sont bien plus étendus que pour viaduc, qui est restreint aux ouvrages d’art : le pont peut être « dormant », « volant » (celui qui relie le bateau au bord), « mobile », « suspendu », « canal » (celui qui permet à un canal de franchir un obstacle). Il permet de parler, au figuré, de ce qui relie des choses entre elles (ce que viaduc ne permet pas). Le terme entre aussi dans les expressions « faire un pont d’or », « laisser passer de l’eau sous le pont », « faire un pont aérien », « faire le pont » (chômer un jour entre deux jours non-travaillés). Pour l’ensemble des usages, cf. Dictionnaire historique de la langue française

Ainsi, certaines constructions qui sont assez massives pour être nommées « viaducs » sont nommées pont, comme le pont Vasco de Gama à Lisbonne, qui franchit l’estuaire du Tage sur 12,3 kilomètres. L’inverse est aussi possible. 

 

À lire ici : quelle différence entre « charpentier », « menuisier » et « ébéniste » ?

 

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. Piquemal Danielle dit :

    Merci pour la clarté de vos explications

  2. Babou dit :

    Chez nous, un pont permet de traverser un point d’eau, peut importe sa dimension : rivière, fleuve, etc. Pour sa part, un viaduc permet d’enjamber une route, une autoroute, une vallée, etc.

  3. Philippe dit :

    Pas terrible comme explication !!! Pour moi un pont traverse une rivière oou fleuve, un viaduc enjambe une vallée

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.