Bitume et béton : quelle différence ?

Le béton et le bitume ont une même origine étymologique, mais sont deux matériaux bien différents.

 

Le béton : qu’est-ce que c’est ?


beton bitume difference

Un parpaing de béton | Photo de Tungsten rising

Le béton (du latin bitumen, « bitume », qui a donné en moyen français betun) est un matériau composite, ce qui signifie que c’est un matériau constitué de plusieurs composants : des granulats (des petits fragments de roche utilisés pour la construction de bâtiments) ou des matières inertes (du sable, du gravillon, des cailloux), un liant (ciment, bitume, chaux, etc.), et d’un réactif comme l’eau (certains réactifs peuvent jouer leur rôle de liant, cf. Nouveau Dictionnaire du génie civil, Jean-Paul Kurtz). 

La plupart du temps, il est composé d’un mélange de sable, de granulats, de ciment (comme liant) et d’eau. Des adjuvants, colorants ou additifs peuvent s’y adjoindre pour obtenir d’autres types de béton. Le béton armé est par exemple renforcé par une armature en acier. L’eau permet de rendre le béton malléable et de le travailler (frais, il peut être coulé dans des moules ou des coffrages).

Son succès comme matériau s’explique par son faible coût, sa résistance (qui croît avec le temps), notamment à la compression, au gel et aux intempéries, par la possibilité de le préfabriquer (fabriqué en usine et apporté sur site). Il a aussi l’avantage de pouvoir, selon les finitions, être « esthétique » à l’état brut.

Par métaphore, on dit qu’une chose est en béton quand elle est très solide.

 

Le bitume : qu’est-ce que c’est ?


Le bitume (du latin bitumen, « bitume ») est une substance noirâtre et pâteuse, constituée à partir de la distillation du pétrole (mais il peut exister à l’état naturel en faible quantité dans des gisements). Ce matériau est utilisé comme liant, par exemple dans les enrobés routiers, ce qui permet de faire la couche de revêtement des routes, trottoirs, etc. (ils ont de plusieurs types, « sables bitumes ou graves bitume »), et dans les produits d’étanchéité (il est imperméable). En effet, il a un fort pouvoir agglomérant, ainsi qu’un pouvoir adhésif (sur le béton, le bois, etc.), renforcé par sa malléabilité (il se présente comme un mastic). Le bitume se conserve bien à l’état liquide (il est liquéfiable à 150°). Il entre dans la composition de l’asphalte à 10%, le reste étant composé de granulats fins. Le goudron est quant à lui issu de la combustion de divers matériaux naturels (charbon, houille, tourbe, etc.)

Par métonymie, il désigne parfois la route en elle-même, ou le trottoir.

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.