252 Vues
Enregistrer

Courir sur le haricot : définition & origine [expression]

Publié le 07/05/2021 (m.à.j* le 21/08/2022)
0 commentaire

Courir sur le haricot signifie : agacer, embêter, importuner.  Exemples :

  • toi, tu commences doucement à me courir sur le haricot !
  • Cette organisation rigide commençait manifestement à nous courir sur le haricot : aujourd’hui, plus de la moitié des hommes épilent ou rasent, intégralement ou pas, leurs parties génitales (IFOP/Charles.co, décembre 2020). (Lemonde.fr)

 

Courir sur le haricot : origine de l’expression

Différentes hypothèses se mêlent. Le haricot est peut-être l’orteil, « courir sur le haricot » revenant donc à dire « casser les pieds ». Bruant (1851 – 1925) rapporte dans L’argot au XXe siècle (1901) ce sens argotique de haricot comme synonyme d’« orteil ». Cependant, à l’entrée « agacer », Bruant précise : 

Les verbes Cavaler, Courir et Trotter sont fréquemment suivis de Sur l’asperge, sur le flageolet, sur l’haricot, sur le kilomètre, sur le Soissons; ces expressions sont obscènes.

Le haricot est-il un synonyme désignant le membre viril comme le laissent penser les autres exemples (« asperge », « flageolet », etc.) ? L’entrée « clitoris » de ce même dictionnaire relève que haricot en est un synonyme. Cette plante sert donc aux métaphores d’organes génitaux. Il faut noter en outre que le médecin Philippe Ricord (1800 – 1889) nommait « haricocèle » le testicule atrophié.

Cette expression a peut-être subi l’influence de courir sur le système (nerveux).

Ces agissements commençant à courir sur le système nerveux de tous ceux qui n’ont pas la patience poussée jusqu’à l’abrutissement […] (Le Tintamare, 5 mars 1893)

Selon le Dictionnaire d’expressions et locutions (Sophie Chantreau, Alain Rey), « courir quelqu’un » avait, autrefois, le sens d’importuner, à partir peut-être de l’idée de quelqu’un qui court après une autre pour l’attraper (et l’ennuyer) :

Il est quelquefois actif, & signifie alors, Poursuivre à la course avec dessein d’attraper. Courir quelqu’un pour le prendre. le courir l’espée dans les reins. (Dictionnaire de l’Académie, 1694)

Sophie Chantreau et Alain Rey supposent aussi une éventuelle influence du verbe « haricoter« , signifiant : « être mesquin en affaire ». La plus ancienne occurrence pour « courir sur le haricot » sur Gallica peut être repérée en 1901 :

Raymond : Et puis, veux-tu que je te l’avoue ? Avec tes perpétuelles suspicions, tu finis par me courir sur le haricot ! (Daniel Riche, En Marge de la censure)