224 Vues
Enregistrer

« Sauna » et « hammam » : quelle différence ?

Publié le 18/09/2019 (m.à.j* le 30/11/2023)
0 commentaire

La température est plus élevée au sauna, où la chaleur est sèche, qu’au hammam, où elle est humide.

Sauna : une tradition finlandaise

sauna hammam difference

Le sauna, mot d’origine finlandaise introduit en français au milieu du XXe siècle (Dictionnaire historique de la langue française), est généralement une petite cabine, souvent en bois, où les températures peuvent être très élevées (90 – 100° C). La chaleur peut y être sèche, ou humidifiée en versant de l’eau sur sa source (généralement une pierre volcanique chauffée). Dans certains pays, comme la Finlande, le sauna fait partie du mode de vie traditionnel. En hiver, après quelques minutes dans le sauna, on sort se jeter dans le neige. Les saunes sont aujourd’hui très à la mode, et y avoir accès à l’hôtel ou chez soi est considéré comme un luxe.

Hammam : les bains de vapeurs

difference hammam sauna
Un banya russe (détail), Vitaly Gavrilovitsj Tichov, 1916 | Wikimedia Commons

Le hammam, mot connu dès le XVIIe siècle en français, qui y est entré par le turc (appelé aussi « bain turc ») est un bain monumental de vapeurs, décoré de mosaïques ou de faïences, où la chaleur est très humide (100%). Il compte en général une chambre chaude pour le bain, une chambre fraîche pour le repos, et une salle dédiée aux soins, gommages, massages et masques. Le mot hammam vient de l’arabe : passé dans la culture arabo-musulmane par les Byzantins, ils étaient des bains publics où l’on pratiquait l’hygiène corporelle, avant la généralisation des salles de bain personnelles. Ils étaient notamment essentiels à la pratique de la grande ablution, ghusl, pour se laver des grandes impuretés, provoquées, par exemple, par les relations sexuelles (Le Vocabulaire de l’islam, Dominique Sourdel et Janine Sourdel-Thomine). Il existe bien sûr d’autres déclinaisons nationales des bains de chaleur, comme les onsen au Japon, les bania en Russie, etc.