« Goulot » ou « goulet » d’étranglement ?

On écrit soit « goulot d’étranglement » et « goulet d’étranglement ».

Cette expression désigne un passage un resserrement de la route qui limite le flux du passage des véhicules et des personnes ou tout élément qui limite le développement d’un processus.

Si deux versions de cette expressions récente existent, elles n’en sont pas moins synonymes.

Ces deux termes partagent une parenté étymologique : ils dérivent du latin gula, « œsophage, gosier, gorge  », qui a aussi donné « gueule ».

Le goulot désigne aujourd’hui le col étroit d’un récipient (boire au goulot). L’expression « goulot d’étranglement » joue alors sur la métaphore du col de bouteille qui limite l’écoulement d’un liquide, comme un resserrement limite le flux de personnes ou de véhicules. Au reste, la métaphore anglaise bottleneck joue sur la même image. 

« Goulot » un mot bien connu, ce qui explique peut-être que la version « goulot d’étranglement » soit plus courante que celle avec « goulet »

En effet, « goulet » est quant à lui un terme rare, mal connu. Il a été employé autrefois, à la place de goulot, pour « col d’une bouteille », mais ce n’est plus le cas aujourd’hui. Ce terme désigne un chenal qui fait communiquer un port avec la haute mer, ou un passage étroit entre des rochers ; de là l’idée de passage étroit qui limite un flux. 

On relève un emploi isolé de « goulet d’étranglement » en 1918 à propos de géographie : 

De forme ronde ou ovale, elles ont des pentes rapides, limitées par les sommets élevés, avec de nombreux ravins collecteurs isolés entre des crêtes aiguës ; le cours d’eau s’échappe par un goulet d’étranglement au delà duquel la pente diminue rapidement. 

Bulletin de la Société des sciences historiques naturelles…, 1918

Mais, à l’après-guerre, où cette expression commence à se diffuser franchement, elle est surtout employée, dans ses deux versions, à propos de l’économie : 

Source de difficultés individuelles, d’inégalités sociales graves, il ne constitue pas comme le charbon, l’énergie, la main-d’œuvre, un « goulot » d’étranglement pour l’activité nationale. 

Études, 1945

 

C’est donc un véritable goulet d’étranglement que devra traverser notre économie à partir de 1952. juste au moment où, par surcroît. s’arrêtera l’aide Marshall, et où nous devrons demander le maximum à nos exportations.

Paris-presse, 6 janvier 1949

 

Aujourd’hui, on trouve toujours deux versions : 

D’autres détroits peuvent présenter des enjeux géostratégiques, comme ceux situés au sud de Taïwan (canal des Pescadores et détroit de Bashi), ceux du Bosphore et des Dardanelles ou même celui de Gibraltar. Le point commun de ces goulets d’étranglement est la présence à proximité de bases navales des puissances maritimes les plus concernées.

Laurent Adam De Villiers, Cédric Tellenne, Julien Nocetti, Géopolitique et géoéconomie du monde contemporain

 

Avec la hausse des coûts et les goulots d’étranglement dans la distribution, le profit opérationnel d’Amazon n’a tenu que grâce à ses activités dans le cloud.

Lesechos.fr

 

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.