Les 16 meilleurs livres philosophiques pour débutants

Adrian

http://www.laculturegenerale.com

Vous aimerez aussi...

10 réponses

  1. Jean-Christopohe Ronnet dit :

    Mettre les méditations de Descartes dans une liste de livres « faciles » ne me semble pas très pertinent. Ses idées sur la subjectivité et son auto-positionnement sont tellement complexes qu’elles continuent d’animer le débat contemporain. Si on s’attache à la forme, c’est un français du XVIIe siècle magnifique et qui peut séduire, mais dès que l’on s’attache au fond, on plonge dans des abîmes conceptuels sans fonds. Un ouvrage magnifique sans doute, mais facile, surement pas.

    • Adrian dit :

      Merci d’avoir partagé votre point de vue !
      Je ne suis pas d’accord avec vous pour autant (si je peux me permettre de ne pas être d’accord avec un philosophe diplômé). C’est parce que les Méditations métaphysiques est un livre cardinal, dont le propos est encore au centre de débats aujourd’hui, qu’il fallait le mettre dans cette liste. Quelle meilleure porte d’accès à ce débat pluriséculaire qu’un livre qui en est le fondement ? Quelle meilleure introduction qu’un livre traduit dans un français canonique, accessible à quiconque a suivi une scolarité normale ?
      Descartes a le génie d’épargner son exposé de tout jargon. Le récit de ses méditations cherche à être agréable au lecteur. Il permet au débutant motivé d’entrer de plain-pied dans la philosophie, sans tourner éternellement autour de la matière en multipliant les lectures d’introductions.
      Le livre n’est pas facile. Mais c’est le plus facile de son genre.
      Si la forme paraît incompréhensible, si on ne cherche que des textes écrits dans un français journalistique d’aujourd’hui, il faut peut être remettre à plus tard son ambition de « débuter la philosophie » et chercher à combler ses lacunes par d’autres lectures.

  2. Robert Beauchamp dit :

    Fort intéressante, cette liste. Merci. Mais quel dommage que vous suggériez l’achat chez Amazon plutôt que dans un réseau de librairies indépendantes, comme https://www.librairiesindependantes.com/ ou Decitre, Mollat ou autres… Achetez localement a des répercussions dans chacune des communautés, pour le mieux-être de tous vos concitoyens…

    • Adrian dit :

      Je ne fais pas ça par bonté envers Amazon ni pour faciliter la vie des lecteurs. Si vous accédez à mon site par les liens que je place sur mon site, je touche une commission sur chacun de vos achats. Cela me permet de payer l’hébergement de mon site et de gagner de l’argent pour vivre.

      Je ne gagne pas d’argent lorsque les gens commandent sur le site des libraires indépendants. Je ne sais pas s’ils ont un programme d’affiliation.

      Enfin, je n’ai pas de sympathie particulière pour les libraires. J’accepte que d’autres les sacralisent. Mais ce n’est pas mon cas.

      J’espère avoir répondu à votre question 🙂

  3. Fabien dit :

    Les Fragments d’Héraclite, Crépuscule des idoles de Nietzsche et Race et Histoire de Lévi-Strauss me paraissent également accessibles et fondamentaux, tout comme les autres ouvrages présentés ici, mais je suppose qu’il fallait bien faire un choix… En tout cas, bravo pour la démarche de vouloir rendre accessible la philosophie à travers ces seize œuvres.

  4. Marion dit :

    Bonjour et merci pour cette liste.
    On peut toutefois déplorer ! sur un ensemble de 16 ouvrages ! l’absence totale d’une plume féminine 😔.
    Sans vouloir faire de féminisme mal placé (et ce même s’il me semble plus que justifié en la circonstance), qu’Hannah Arendt aurait pourtant fait bonne figure dans une telle bibliographie, non seulement pour la modernité de sa pensée mais aussi, et plus que tout, pour la fenêtre qu’ouvrent ses ouvrages sur le monde contemporain et la compréhension des enjeux culturels et historiques dont il est empreint.

    • Adrian dit :

      Bonjour Marion,
      Je n’ai lu d’Arendt que La condition de l’homme moderne (The Human Condition), que j’ai trouvé génial mais assez difficile pour un débutant…À quel livre penses-tu ?

      • Marion dit :

        Oui, pardon, c’est vrai que j’aurais pu préciser 😊. Je pensais à « La crise de la culture » paru en 61 mais dont la traduction française est plus tardive (les années 70 je crois). Un livre orchestré en 8 essais thématiques parmi lesquels elle aborde successivement l’histoire, l’autorité, la liberté, l’éducation ou encore la nature (thème autour duquel elle tisse d’ailleurs une réflexion éminemment visionnaire et actuelle), le tout dans un soucis constant de référence à la pensée antique et à celle de philosophes plus contemporains. On ne peut pas dire que ce soit « facile », du moins pas plus qu’un Descartes il me semble, mais je crois que ça reste abordable.

  5. josue takotue dit :

    chaque fois qu’on parle de la philosophie et des philosophes on a l’impression qu’il s’agit des sujets difficiles et reserves aux initiés ce qui n’est pas vrai si tous les dirigeants du monde étaient des philosophes il y aurait moins d’absudité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *