173 Vues
Enregistrer

« Noires et blanches » ou « noir et blanc » ?

Publié le 23/11/2022
2 commentaires

On écrit : noir et blanc ou noires et blanches. On accorde les adjectifs de couleur coordonnés par « et » si chaque adjectif désigne un élément distinct. Par exemple, « des robes noires et blanches » signifie que l’on parle d’un ensemble constitué de robes noires et de robes blanches. On écrirait « des robes noir et blanc » si l’on parlait d’un ensemble constitué de robes qui sont chacune à la fois noires et blanches. « Noir et blanc » fonctionne comme un seul adjectif, comme si ces deux couleurs étaient mélangées. Cette règle, assez subtile, est rarement connue, d’autant que l’invariabilité des adjectifs de couleurs coordonnés employés avec un pluriel peut facilement troubler l’usager. Elle est mieux sentie lorsque l’on parle de photos « noir et blanc » ou « en noir et blanc ».

  • De la terrasse, je vis passer un étrange troupeaux de vaches noires et blanches, les unes marchant à la suite des autres.
    • Il y a donc des vaches noires et des vaches blanches, mais aucune n’est « pie ».
  • En retirant son pantalon, il nous laissa admirer son superbe caleçon rouge à motifs noir et blanc.
    • Les motifs du caleçon sont à la fois noir et blanc, ils sont d’un mélange.
  • « Mon cabinet de toilette était tendu d’un papier à fond d’un rouge violent que parsemaient des fleurs noires et blanches […] » (Proust, Le Côté de Guermantes)
    • On peut donc supposer que certaines fleurs du papier sont noires, d’autres blanches.
  • […] de la Haute-Loire et du Puy-en-Velay, et cette fameuse église bâtie à la Vierge avec des pierres sonores noires et blanches alternées […] (Hugo)
    • L’adjectif « alternées » ne laisse pas de doute.
  • […] parce que les geais sont blanc et noir aux couleurs de la Prusse, et que la fourrure des écureuils est de ce marron fauve si cher à M. de Bismarck. (Daudet, Souvenirs d’un homme de lettres)
    • Le plumage des geais est blanc et noir.