« OK » : quelle est l’origine de ce mot ?

« Ok », « o.k. » ou « okay » est une locution d’origine anglo-américaine.  Elle est synonyme de « d’accord ». L’origine de cette locution est longtemps restée mystérieuse. De nombreuses hypothèses, parfois fantaisistes, ont été avancées. Selon elles, « Ok » aurait été tiré :

  • du nom du port haïtien :« Aux Cayes » ;
  • du français de Louisiane « au quai » ;
  • de l’allemand alles korrect, ohne korrektur ou Ober-Kommando (après la participation d’Allemands à la guerre d’indépendance des États-Unis) ;
  • du Chocktaw (une langue amérindienne) okeh ;
  • de l’écoassais och aye ;
  • du grec olla kalla ;
  • du latin omnes correcta, etc.

Une hypothèse plus vraisemblable avance que « ok » aurait été l’abréviation de « 0 killed » pendant la guerre de Sécession.  Toutefois, rien n’atteste cette dernière hypothèse, ni les autres qui précèdent. 

 

Origine de OK : quelle est-elle ? étymologie


Cependant, l’étymologiste américain Allan Walker Read (revue American Speech) semble avoir trouvé la plus vieille occurence écrite de « ok » et son explication. Elle se trouve dans un article du Boston Morning Post du 23 mars 1839. Celui-ci parle d’un étrange groupe, l’Anti-Bell Ringing Society (ABRS), qui s’était constitué pour interdire la sonnerie des cloches à l’heure du dîner. 

The « Chairman of the Committee on Charity Lecture Bells, » is one of the deputation, and perhaps if he should return to Boston, via Providence, he of the Journal, and his train-band, would have his « contribution box, » et ceteras, o.k.—all correct—and cause the corks to fly, like sparks, upward.

Boston connaît alors, depuis l’été 1838, une manie des abréviations. « Ok » est l’une d’elle : l’abréviation de all correct, « tout est bon », « tout est bien », orthographié « oll korrect ». On peut aussi citer i.s.b.d pour it shall be done ou r.t.b.s pour remains to be seen, o.w. pour oll wright (all right, d’accord). Cette abréviation aurait survécu parce que les soutiens du candidat à la présidence des États-Unis Martin Van Buren (le huitième président des États-Unis, de 1837 à 1841) ont créé un club nommé le « OK Club ». OK était une abréviation de « Old Kinderhook », Kinderhook étant le surnom de Martin Van Buren, né à Kinderhook. 

L’histoire de ce mot a été reprise dans un livre d’Allan Metcalf, OK: The Improbable Story of America’s Greatest WordEn français, ce mot est rare avant la Deuxième Guerre mondiale. Il fait aujourd’hui pleinement parti du langage courant. On peut le trouver à l’avant-guerre : 

[…] Ce qu’ils peuvent être jolis à voir tous les deux ! Deux amours, on peut le dire !

Noel. – Ah ! oui, c’est gentil ! (Un peu plus grave.) C’est okay !

Candide, 23 novembre 1933

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.