267 Vues
Enregistrer

Pourquoi un « croque-mort » s’appelle ainsi ?

Publié le 20/10/2020 (m.à.j* le 25/11/2021)
3 commentaires

Ceux qui mettent les morts en bière et les transportent au cimetière et dans la tombe, les croque-morts, sont nommés ainsi selon un sens ancien du verbe « croquer », qui signifiait « dérober, faire disparaître quelque chose ». On peut supposer que ce sens est né d’une métonymie : la disparition est l’effet du fait de croquer (manger, dévorer). Dans un sens proche, « croquer » signifie gaspiller son argent, dilapider son bien. 

Voir ici : qu’est-ce qu’une métonymie ?

Ce terme d’origine populaire apparaît au XVIIIe siècle à l’écrit. Sa diffusion s’étend au XIXe siècle (cf. Google Ngram). 

[…] puis un valet d’église (I) cloue le mort entre quatre planches brutes en fredonnant une chanson. 

(i) Le petit peuple le nomme croque-mort […]

Louis-Sébastien Mercier, Tableau de Paris, 1788

Le terme est probablement assez courant pour qu’un période de 1790 l’emploi sans l’expliquer : 

Cet homme, conduit par les malheurs à la banqueroute, imagine d’acheter un cadavre d’un Croque-Mort.

Courrier extraordinaire, ou Le Premier Arrivé, 16 avril 1790

Autre exemple : 

[…] Jérémie Richter, à genoux et les yeux calcinés par des larmes de feu, lisent les pseaumes de la pénitence et les prières des agonisans : un peu plus bas, sur le devant, Isaac-Benjamin Maret, vêtu en croque-mort, creuse la fosse.

Journal des patriotes de 89, 13 septembre 1795

Par extension, un croque-mort est une personne à l’air lugubre, à l’air inspirant une grande tristesse. 

– Ah ! ah ! ah ! il a raison, le môme… Voyons, calme-toi, mon homme, et laisse-le rire, c’est de son âge !… Mais avoue que t’es pas juste : quand le grand homme en deuil, qui a l’air d’un croque-mort, m’a dit : « Il y a mille francs pour vous si vous enlevez une jeune fille qui est dans la ferme de Bouqueval […]

Sue, Les Mystères de Paris

 

À lire ici : quelle est l’origine du terme «hot dog » ?