[Quiz] 30 questions de culture générale (avec réponses)

Ce quiz comporte 30 questions de culture générale. Il vous permettra de réviser ou de découvrir certaines choses nouvelles. Si vous avez des remarques ou des questions, n’hésitez pas à les formuler en commentaire. Vous trouverez les réponses sous le quiz.

#1. Qu’est-ce que la Magna Carta ?

#2. Quelle est la capitale de l’Utah ?

#3. « Il neigeait. On était vaincu par sa conquête. Pour la première fois l'aigle baissait la tête. » De quel poème de Victor Hugo ces vers sont-ils tirés ?

#4. Une des phrases ci-dessous comporte une antanaclase. Laquelle ?

#5. Qu’est-ce que l’indice de développement humain (IDH) ?

#6. Quel philosophe a critiqué l’esprit de système, promu par des philosophes comme Hegel, en tant que pensée abstraite, aveugle à la singularité de la conscience individuelle ?

#7. Qu’est-ce qu’un Maelstrom ?

#8. Qui était Tertullien ?

#9. De quelle région est-ce le drapeau ?

#10. Par quel film Marlène Dietrich a-t-elle été révélée ?

#11. À quoi la controverse de Valladolid renvoie-t-elle ?

#12. Le lac Baïkal est à maints égards un lac exceptionnel. Parmi les propositions suivantes, l’une est fausse. Laquelle ?

#13. Qui est l’auteur du cycle romanesque Les trois villes ?

#14. Que signifie sabir ?

#15. L’Arabie Saoudite a lancé au Yémen le 25 mars 2015 l’opération Tempête décisive, suivie de l’opération Restaurer l’espoir. Dans quel but ?

#16. Quelle est l’idée principale du roman de Maurice Barrès Les déracinés, paru en 1897 ?

#17. Qu’est-ce que le phénomène baptisé El Niño ?

#18. Que commémore la Pâque juive (Pessah) ?

#19. Quel est ce bâtiment ?

#20. En quoi le film sur la guerre du Vietnam Voyage au bout de l’enfer, se distingue-t-il de Full Metal Jacket, Platoon ou Apocalypse Now ?

#21. Qui était Matteo Ricci ?

#22. Quelle est la capitale de l’Ouganda ?

#23. Quel livre relatant la journée ordinaire de trois Dublinois fit scandale à sa parution pour obscénité ?

#24. Au Canada, que veut dire « céduler » ?

#25. En quoi consiste le projet « One Belt, One Road », connu aussi sous le nom « Nouvelle route de la soie»?

#26. Quelle est l’idée principale d’Étienne de la Boétie dans son Discours de la servitude volontaire ?

#27. Quelles sont les caractéristiques du climat continental ?

#28. Dans quelle branche de l’islam trouve-t-on des ayatollahs ?

#29. De quelle plante le pesto est-il composé ?

#30. L’un de ces éléments du folklore grec est une invention du cinéma. Lequel ?

Voir le résultat

Résultat

 

Bravo ! Quel exploit !

Revenir ici à la liste des 120 quiz

 

C’était difficile !

Revenir ici à la liste des 120 quiz

Cliquez ici pour revenir à la liste de tous les quiz

Question n°1 : Jean sans Terre (r. 1199 – 1216), roi d’Angleterre, en conflit avec le pape Innocent III (r. 1198 – 1216), incapable de récupérer ses terres en France confisquées par Philippe Auguste (r. 1180 – 1223), se voit imposer par certains barons en rébellion la Magna Carta. Signée le 15 juin 1215, cette charte protège certains droits de la noblesse contre l’arbitraire royal. Bien sûr, la Magna Carta n’est pas un texte démocratique, mais c’est un des premiers développements du Rule of Law (l’État de droit) dont la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 ou la constitution des États-Unis seront des aboutissements retentissants. Sa clause 39 interdit notamment l’emprisonnement d’un « homme libre » (à comprendre, un homme de l’élite) s’il n’a pas eu un procès équitable.

Question n°2 : Salt Lake city, ville dont l’agglomération (Wasatch Front) compte plus de 2 millions d’habitants (près de 85% de la population de l’Utah), située aux pieds de la chaîne de montagnes Wasatch (partie des Rocheuses), est surtout connue pour être la capitale mondiale de l’Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours, c’est-à-dire l’Église mormone. On y trouve notamment le plus grand temple mormon.

Question n°3 : L’Expiation est un long poème de Victor Hugo (1802 – 1885) publié dans Les Châtiments, paru en 1853. Ce recueil de poèmes dénonce le coup d’État du 2 décembre 1851 de Louis-Napoléon Bonaparte (1808 – 1873), alias Napoléon III (1852 – 1870). Victor Hugo est alors en exil. On le comprend à la fin du poème, l’expiation de la faute de Napoléon Ier, le coup d’État du 18 brumaire, se manifeste par l’avènement de son « médiocre » neveu. Victor Hugo a beaucoup fait pour transformer en mauvais souvenir le règne de Napoléon III dans la mémoire des Français. Toutefois, le bilan du second Empire fait aujourd’hui l’objet d’un travail de « réévaluation » par des historiens, ou par des hommes politiques comme Philippe Séguin (Louis Napoléon le Grand, 1990).

Question n°4 : « Le cœur a ses raisons que la raison ne connaît point. » Cette phrase célébrissime tirée des Pensées de Blaise Pascal (1623 – 1662) contient en effet une antanaclase, qui est une figure de style consistant en la répétition d’un même mot (ici raison) pris dans plusieurs sens différents. Antanaclase vient du grec antanaclasis, « répercussion ». L’antanaclase peut server à produire des effets comiques :« Je suis contre les femmes … Tout contre ! » Sacha Guitry

Question n°5 : l’IDH est un indice statistique évaluant le niveau de développement de la population d’un pays en fonction du revenu national brut par habitant, du niveau d’éducation et de l’espérance de vie. Créé par le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), un des programmes de l’ONU, comme une alternative à l’évaluation du niveau de développement des pays sur la base de leur richesse, l’IDH se présente comme un nombre entre 0 et 1 : plus un pays est développé, plus l’IDH se rapproche de 1. Ainsi, les États-Unis, première puissance économique mondiale, ne se range qu’au 10ème rang du classement des pays selon l’IDH en 2016 (0,92, ex æquo avec le Canada). La Norvège se classe au 1er rang (0,949), suivie par l’Australie et la Suisse (0,939), tandis que la France n’est que 21e, avec un IDH de 0,897.

Question n°6 : selon Kierkegaard (1813 – 1855), philosophe danois, l’esprit de système dont Hegel (1770 – 1831) est alors le grand représentant, passe à côté de la spécificité de l’existence individuelle. La conscience de chacun est singulière ; par son universalisme abstrait, l’esprit de système passe à côté de l’existence dans toute sa précarité et ses déchirements. Le penseur finit par être étranger à sa propre pensée.

Question n°7 : un Maelstrom est un tourbillon marin puissant né de l’inversion des courants marins à chaque changement de marée. Ce terme générique renvoie plus spécifiquement à plusieurs maelstroms qui se produisent le long des côtes norvégiennes et écossaises.

Question n°8 : Tertullien, né à Carthage vers 160, est né païen, mais il se convertit au christianisme vers 190. Apologiste et théologien, Tertullien est le premier grand écrivain latin chrétien. Il est ainsi l’auteur d’une trentaine d’ouvrages dans lesquels il fait montre de son talent littéraire et de sa culture de juriste.

Question n°9 : le drapeau, reprenant les armoiries de la Lorraine, sont des écussons d’or, à la bande de gueules chargée de trois alérions d’argent. Comme pour la plupart des drapeaux, son origine est mal connue. Une légende le fait remonter au croisé Godefroy de Bouillon (vers 1058 – 1100). À noter toutefois qu’alérion est une anagramme de « Loreina ».

Question n°10 : L’Ange bleu (Der blaue Engel), film allemand sorti en 1930, révèle Marlène Dietrich (1901 – 1992), qui incarne le personnage de Lola Lola, à l’occasion de sa première collaboration avec le réalisateur austro-américain Josef von Sterberg (1894 – 1969). Dietrich et Sterberg tourneront ensuite 6 autres films ensemble. Dans une scène mémorable, Marlène Dietrich habillée de jarretelles chante « Ich bin von Kopf bis Fuß auf Liebe eingestellt » (Je suis faite pour l’amour de la tête aux pieds).

Question n°11 : ce que l’on nomme la controverse de Valladolid est un débat datant de 1550 – 1551 entre deux penseurs espagnols, Juan Ginés de Sepúlveda (1470 – 1573) et Bartolomé de Las Casas (1484 – 1566), sur la légitimité de la guerre de conquête dans le Nouveau Monde et sur le sort réservé aux Indiens. Pour le premier, la soumission des Indiens est légitime. Ce sont des êtres humains, certes, mais des barbares, presque des bêtes. Il est juste de les soumettre à la doctrine supérieure des chrétiens. Le second défend en revanche les droits des Indiens : les conquérants n’ont fait que spolier leurs biens et leurs terres. Cependant, les deux penseurs défendent l’idée que les Indiens sont des hommes, et aucun des deux ne nie l’idée que la civilisation chrétienne est supérieure.

Question n°12 : le lac Baïkal, situé en Russie, est le plus vieux et le plus profond lac du monde, ainsi que la plus grande réserve d’eau douce non-glacée sur la Terre. Avec une superficie de 31 722 km², il occupe la 6e place du classement des plus grands lacs du monde. En effet, la première place est occupée par la mer Caspienne. Malheureusement, le lac Baïkal est aujourd’hui un lac « malade » dans lequel des algues toxiques et des bactéries prolifèrent.

Question n°13 : Émile Zola (1840 – 1902) est en effet l’auteur du cycle Les trois villes, qui compte Lourdes (1894), Rome (1896) et Paris (1898). Cette série de romans, à l’image des Quatre évangiles, est moins connue que les Rougon- Macquart. Zola veut ici dresser un bilan de son siècle en mettant en scène son héros, Pierre Froment, prêtre chez qui luttent deux principes, le catholicisme (Lourdes, Rome) qui fait alors l’objet d’un renouveau mystique, et les Lumières du progrès dont Paris est érigée en capitale.

Question n°14 : historiquement, le sabir renvoie à la langue véhiculaire parlée par les marchands méditerranéens, mélange d’arabe, d’italien, de grec, de français, d’espagnol, etc., : « À peine s’il parlait le sabir, ce patois algérien composé de provençal, d’italien, d’arabe, fait de mots bariolés ramassés comme des coquillages tout le long des mers latines. » (Alphonse Daudet, Contes du lundi). Par extension, sabir est devenu synonyme de charabia.

Question n°15 : cette opération permet à l’Arabie Saoudite d’affirmer sa position sur la scène internationale et de combattre son rival, l’Iran.

Question n°16 : Les Déracinés, paru en 1897, constitue le premier volet du Roman de l’énergie nationale de Maurice Barrès (1862 – 1923). Les Déracinés met en scène une classe de sept lycéens lorrains qui suivent leur professeur républicain et kantien Paul Bouteiller lorsqu’il part à Paris pour y enseigner. Barrès raconte alors leurs jeunes années dans la capitale, où chacun poursuit ses ambitions. Barrès y critique notamment l’enseignement républicain qui arrache les lycéens à leurs racines, à leurs attaches territoriales (en Lorraine) et les mène à la perdition dans la grande ville. À propos des Déracinés, Léon Blum écrira dans La Revue blanche : « Je sais bien que M. Zola est un grand écrivain ; j’aime son œuvre qui est puissante et belle. Mais on peut le supprimer de son temps par un effort de pensée ; et son temps sera le même. Si M.Barrès n’eût pas vécu, s’il n’eût pas écrit, son temps serait autre et nous serions autres. Je ne vois pas en France d’homme vivant qui ait exercé, par littérature, une action égale ou comparable. »

Question n°17 : le phénomène El Niño est à l’origine le réchauffement des eaux des côtes péruviennes et équatoriennes aux environs de Noël (El Niño : l’enfant Jésus en espagnol). Il désigne depuis les épisodes accentués de ce réchauffement, qui se produisent de manière irrégulière. Ce réchauffement anormal des eaux entraîne la raréfaction du poisson sur les côtes touchées, l’eau chaude étant moins riche en nutriments, mais surtout des sécheresses en Australie et en Indonésie, et un déplacement au centre du Pacifique (Polynésie) des ouragans.

Question n°18 : célébrée pendant huit jours à partir du 15 du mois de Nisan (début du printemps), la Pâque juive, de l’hébreu biblique pessah célèbre la sortie d’Égypte du peuple hébreu. Pendant le mois qui la précède, on nettoie son logis et on y chasse toute trace de pain levé ou d’aliments à base de céréales fermentées, dont la consommation est alors interdite. On y mange donc du pain sans levain, du pain azyme, pour revivre la misère des Hébreux qui étaient, selon la Bible, prisonniers des Égyptiens. La veille de la fête a lieu le Séder, un repas cérémonial au cours duquel on lit la Haggadah, un texte qui reprend le récit de l’Exode des Hébreux. À noter, la Pâque juive s’écrit sans le « s » final, alors que la Pâques chrétienne prend un « s ».

Question n°19 : la ville de Beaune se trouve dans le département de la Côte-d’Or, en Bourgogne, non loin de Dijon. Fondées en 1443 par Nicolas Rolin, les hospices de Beaune sont un Hôtel-Dieu, appellation informelle pour désigner l’hôpital principal d’une ville qui accueillait les plus pauvres, sous l’autorité éventuelle du clergé. Les hospices de Beaune sont aujourd’hui célèbres pour leur architecture représentative du style gothique flamboyant, la tuile vernissée polychrome de leurs toits, mais aussi pour leur domaine viticole dont la production est vendue chaque année aux enchères, le 3e dimanche de novembre. Le fruit de cette vente revient aux œuvres de charité des hospices.

Question n°20 : le film Voyage au bout de l’enfer de Michael Cimino (1939 – 2016), sorti en 1978, est resté dans les mémoires pour ses célèbres scènes de roulette russe. Pourtant, ce film de 3h n’est pas un film de guerre. Si Platoon, Apocalypse Now et Full Metal Jacket nous plongent chacun à leur manière au cœur des combats, Voyage au bout de l’enfer (titre français qui est une référence évidente au Voyage au bout de la nuit de Céline) choisit de nous montrer une petite ville industrielle américaine, où les séquelles laissées par la guerre marquent trois amis, ouvriers issus de l’immigration russe. Ils pratiquent la chasse au cerf (d’où le titre anglais du film, The Deer Hunter), parallèle aux scènes de roulette russe, où le caractère de chacun se révèle. À noter que c’est le seul vrai succès de la carrière Michael Cimino. Celui-ci a souffert d’une réputation de réalisateur maudit après la sortie en 1980 de La porte du Paradis, succès d’estime mais échec commercial retentissant.

Question n°21 : Matteo Ricci (1552 – 1610) était un prêtre jésuite et missionnaire italien. Il débarque en Chine en 1583 et réside alors dans le Sud. En 1601, il est finalement autorisé à résider à Pékin où il bénéficie même d’une bourse impériale. Matteo Ricci parvient à apprendre à parler, lire et écrire le chinois, au point d’être capable de débattre avec des lettrés. Li Zhi, penseur chinois, parle de lui en ces termes : « Il peut désormais parler notre langue couramment, écrire avec notre écriture, et agir selon nos règles de conduite. C’est un homme très impressionnant, une personne hautement raffinée. » Les jésuites, du XVIe siècle jusqu’au bannissement du christianisme de Chine en 1724, surent habilement adapter leur prédication à la civilisation chinoise. Par exemple, ils ne s’attaquaient pas au confucianisme (mais au bouddhisme oui) et acceptèrent le culte des ancêtres. Ils parvinrent à susciter l’intérêt des lettrés chinois par leurs démonstrations cartographiques, astronomiques ou en montrant le savoir-faire de l’horlogerie européenne. En outre, ils traduisirent en chinois des ouvrages chrétiens, et de nombreux traités scientifiques européens, notamment la géométrie d’Euclide. Leur compromission avec des intrigues de cour causa leur perte.

Question n°22 : L’Ouganda est un État anglophone d’Afrique de l’Est dont la capitale est Kampala. C’est un des pays à la démographie la plus dynamique au monde : il compte près de 40 millions d’habitants aujourd’hui, mais ce chiffre pourrait atteindre 130 millions en 2050. Kampala, située sur les rives du lac Victoria, est elle aussi en croissance rapide avec 1,5 millions d’habitants. L’Ouganda, pays peu exposé en France, reste connu pour la dictature d’Idi Amin Dada dans les années 1970 (dont on a fait le film Le dernier roi d’Écosse avec Forest Whitaker). Présidé par Yoweri Museveni depuis 1986, le pays s’est ouvert progressivement au multipartisme sans être pour autant une démocratie. Stable, il sert de point d’appui dans une région troublée, l’Afrique des grands lacs. En effet, les États-Unis lui fournissent près de 750 millions de dollars d’aide chaque année, dont 170 millions de soutien à l’armée ougandaise, l’une des plus puissantes de la région. Kigali est la capitale du Rwanda, Dodoma de la Tanzanie et Bujumbura du Burundi.

Question n°23 : publié en 1922, interdit aux États-Unis pour obscénité jusqu’en 1931, Ulysse de l’écrivain irlandais James Joyce (1882 – 1941) est un roman qui n’a jamais cessé de susciter la polémique depuis sa sortie. Qualifié par Virginia Woolf de prétentieux et vulgaire, il a fait l’objet d’une critique acerbe de Ron Rosenbaum en 2011 ! Pourtant, l’intrigue d’Ulysse est simple : le livre raconte la journée ordinaire, celle du 16 juin 1904, de deux Dublinois. Joyce reprend avec ironie le modèle de l’Odyssée. Leopold Bloom, alias Ulysse, agent publicitaire juif un peu pervers, est trompé par sa femme Molly, alias Pénélope ; Stephen Dedalus, jeune intellectuel, seul au milieu des Philistins, correspond à Télémaque. La journée des deux hommes, qui finissent par se croiser dans un bordel en fin de journée, est on ne peut plus banale. Le style du roman est en revanche difficile. Joyce essaie de reproduire le défilement chaotique, l’association illogique d’idées caractéristique de nos pensées, en faisant d’Ulysse une collection de longs monologues intérieurs. De là l’ennui que ressentent certains lecteurs. Mais pas tous : le livre compte beaucoup d’admirateurs : les écrivains d’abord, mais aussi des lecteurs qui le célèbrent tous les 16 juin (Bloomsday).

Question n°24 : « céduler » est inspiré de l’anglais schedule. au Canada, le Français est parlé en Ontario (environ 4,5% de la population), au Nouveau-Brunswick (environ 45% de la population, état bilingue français-anglais) et bien sûr au Québec, qui compte environ 8,3 millions d’habitants. Dans ce dernier état, le français est la langue maternelle de 80% de la population. Le Québec est d’ailleurs le seul état à avoir le français pour langue officielle. Plus généralement, on considère qu’il existe plusieurs grandes variétés de français au Canada, entre autres l’acadien. Ils se distinguent par l’accent et les usages grammaticaux.

Question n°25 : en 2014, l’Unesco a inscrit la route de la soie au patrimoine mondial. Ce terme, datant du XIXe siècle, renvoie à l’ensemble de routes commerciales terrestres et maritimes qui reliaient la Chine, seule productrice de soie jusqu’au VIe siècle, à la Méditerranée en passant par l’Asie centrale, l’Iran, le Proche-Orient (Alep), et enfin la Méditerranée (Athènes, Alexandrie, etc.). Le plan du projet « One Belt, One Road » ou « Nouvelle route de la soie » a été lancé par la Chine à l’automne 2013. Il prévoit, grâce à une enveloppe de 5000 milliards de dollars, de bâtir de gigantesques réseaux d’infrastructure de télécommunication, de transport et d’énergie, entre la Chine et l’Europe, passant aussi par l’Afrique, l’Asie du Sud-Est et l’Océanie. Dans ce cadre, la Chine a par exemple soutenu la rénovation du port de Gwadar au Pakistan, a investi dans le port du Pirée (racheté par l’armateur chinois Cisco), a construit un chemin de fer de fret entre Chongqing (Sud-Ouest de la Chine) et Duisbourg (Allemagne). Ce projet permet à la Chine d’assurer son approvisionnement énergétique, de trouver de nouveaux débouchés pour ses entreprises et de développer sa recherche. C’est en outre un outil de soft power : la Chine se pose comme le promoteur d’un monde ouvert.

Question n°26 : Étienne de la Boétie (1530 – 1563), poète et humaniste français, était un grand ami de Montaigne. Dans son œuvre la plus célèbre, le Discours de la servitude volontaire, il affirme qu’une tyrannie ne peut survivre sans le concours, passif ou actif, du peuple qu’elle opprime. Les hommes sont reliés entre eux par une immense chaîne de servitudes. Dans une telle configuration, chacun est victime et bourreau. Mais pour avoir la liberté, il suffit de la vouloir.

Question n°27 : La France métropolitaine connaît 4 types de climat :

  • le climat océanique, sur une ligne Lille-Toulouse, en passant par Paris, Nantes et Bordeaux ;
    • sur les côtes, les hivers sont doux, les étés frais et la pluie fréquente ;
    • à l’intérieur des terres, les hivers plus froids, les étés plus chauds et les pluies plus intenses mais moins fréquentes ;
  • le climat continental, sur les plaines et collines à l’Est de la France, des Ardennes au nord de la Provence, en passant par Strasbourg, Dijon et Lyon. Les hivers sont très froids et neigeux, les étés très chauds et orageux ;
  • le climat méditerranéen, sur les côtes du Midi et de la Catalogne, où les hivers sont doux, les étés très chauds et l’automne humide et orageux.
  • le climat montagnard, dans les Alpes, le Jura, les Vosges, les Pyrénées et le Massif central. Ce climat est relativement imprévisible, mais les hivers sont généralement très enneigés.

Question n°28 : ayatollah vient de l’arabe ayatallâh, traduit par « signe de Dieu ». Ce titre est utilisé dans l’islam chiite imamite duodécimain, c’est-à-dire l’islam pratiqué par la majorité de la population iranienne, mais aussi en Irak, en Azerbaïdjan, à Bahreïn, au Liban, etc. Le titre d’ayatollah qualifie des interprètes de la loi religieuse de très haut rang. Il apparaît progressivement à partir du XVIe siècle en Iran, mais les modalités d’attribution de ce titre ne sont pas toujours claires. Le plus célèbre des ayatollahs qui a fait entrer ce terme exotique dans la langue courante est Rouhollah Khomeyni (1902 – 1989), le dirigeant révolutionnaire de la République islamique d’Iran de 1979 à 1989. Aujourd’hui, l’ayatollah Sistani (né en 1930), d’origine iranienne mais résidant à Najaf en Irak, semble être le porteur le plus important de cette dignité.

Question n°29 :  la recette originelle du pesto contient en effet du basilic, de l’huile d’olive, du parmesan, de l’ail et des pignons de pin. C’est une sauce froide, originaire de Ligurie (la région de Gênes), servie avec les primi piatti, plats de pâtes qui suivent les antipasti. Il existe une variante provençale du pesto : le pistou !

Question n°30 : Le film Zorba le Grec de 1964 reste célèbre pour la scène où Alexis Zorba apprend à son associé Basil à danser le Sirtaki. De là naît la célébrité de cette danse dont la non moins célèbre musique d’accompagnement a été composée par Míkis Theodorákis. Le sirtaki est en fait un dérivé d’une danse traditionnelle grecque : l’hasapiko.

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.