Quiz sur la langue française : 15 questions intéressantes sur la langue française, l’orthographe, la grammaire, etc. Si vous avez des questions ou des remarques, n’hésitez pas à les formuler en commentaire. Des éléments de réponse se trouvent sous le quiz.

Quiz

#1. Parmi les termes suivants, lequel est féminin ?

#2. Quelle est la bonne forme ?

#3. Quelle est la première personne du singulier du présent de l’indicatif du verbe « appeler » ?

#4. Complétez : le suspect a tenu des propos … sur son passé.

#5. Que signifie l’adjectif volubile ?

#6. Choisissez la bonne forme : en été, nous nous … très légèrement

#7. Parmi les termes suivants, lequel est masculin ?

#8. Comment appelle-t-on deux mots qui se prononcent de la même manière ou qui s’écrivent de la même manière tout en ayant un sens différents ?

#9. On écrit des…

#10. Choisissez le bon homonyme : ils entrèrent dans une maison complètement …

#11. Lequel de ces termes est un antonyme de « chasteté » ?

#12. Quel est l’impératif du verbe feindre à la deuxième personne du pluriel ?

#13. Que signifie « narquois » ?

#14. Quel est l’accent du deuxième e sur le mot FENETRE ?

#15. On écrit des…

Voir le résultat

RÉSULTAT

 

Quelle maîtrise de la langue !

Cliquez ici pour revenir à la liste des quiz

 

Aïe…mais le prochain quiz sera le bon !

Cliquez ici pour revenir à la liste des quiz

Réponses

  1. Une équivoque est une parole à double sens, ou une action peu claire.
  2. On peut dire aussi bien « au temps pour moi » que « autant pour moi ».
  3. Au présent de l’indicatif : j’appelle / tu appelles / il appelle / nous appelons / vous appelez / ils appellent. La graphie du participe passé est en revanche appelé.
  4. Sibyllin (le « y » est autre centre seulement / attention aux deux « l ») est emprunté au latin sibyllinus, de sibylla, lui-même emprunté au grec sibullaσίϐυλλα, nom d’une déesse qui avait le don de prophétie, et qui a été ensuite donné à nombre de femmes réputées être des prophétesses, ou des prêtresses qui pratiquaient la divination. Dans la Rome antique, l’adjectif sibyllin qualifiait les livres contenant ces oracles des sibylles. Apollon en était le protecteur.
  5. Volubile, du latin volubilis, « qui tourne aisément » et au figuré, « rapide (de la parole) » (TLF)
  6. Le radical est en « vêtiss- » est incorrect mais courant, même chez de grands écrivains.
  7. Un opuscule est un petit ouvrage.
  8. Parmi les homonymes, les homographes s’écrivent de la même manière sans forcément avoir la même prononciation, les homophones se prononcent de la même manière avec, éventuellement, des graphies différentes.
  9. Le nom composé « chou-fleur » est composé de deux noms, dont « fleur » qui a un rôle d’adjectif. Les deux prennent donc la marque du pluriel : il y a plusieurs choux, et ils sont « fleurs ».
  10. « Décrépit », au féminin « décrépite », s’applique aux personnes dégradées par l’âge, en état de déchéance. En savoir plus par ici.
  11. La chasteté est la maîtrise des désirs de la chair.
  12. « Feins » est la deuxième personne du singulier de feindre à l’impératif, et « feignons » la deuxième personne du pluriel.
  13. Narquois, mot d’origine incertaine, a d’abord signifié « soldat, vagabond », puis « voleur, filou ».
  14. Orthographié autrefois fenestre.
  15. « Passe-partout » est composé d’un verbe et d’un adverbe, deux mots qui ne peuvent pas prendre la marque du pluriel. Passe-partout est donc invariable.