« Décrépit » et « décrépi » : quelle différence ?

« Décrépit » et « décrépi » sont des adjectifs homonymes. Dans la catégorie des homonymes, ce sont des homophones : ces mots se prononcent de la même manière, mais n’ont pas le même sens ni la même graphie, ce qui peut prêter à confusion.

 

Décrépit : définition


Du latin de même sens decreptius. Le terme serait formé à partir de crepitus, de crepare, « rendre un son sec, craquer, craqueter, claquer, pétiller, retentir ».

Décrépit signifie : à propos d’une vieille personne, qui est dégradé par l’âge, qui est en état de déchéance.

Son dérivé, « décrépitude », d’usage relativement courant.

Exemples :

L’abbé de Solis, vieillard octogénaire à chevelure d’argent, montrait un visage décrépit, où la vie semblait s’être retirée dans les yeux.

Balzac, La Peau de chagrin

 

[…] je vis cette antique carcasse se retourner, se redresser avec une énergie que je n’aurais jamais soupçonnée dans une machine si singulièrement détraquée, et, avec un regard de haine qui me parut de bon augure, le malandrin décrépit se jeta sur moi, me pocha les deux yeux, me cassa quatre dents, et avec la même branche d’arbre me battit dru comme plâtre.

Baudelaire, Petits poèmes en prose

 

À lire en cliquant ici : « fond » et « fonds », quelle différence ?

 

Décrépi : définition


« Décrépi » (sans « t ») est le participe passé du verbe « décrépir », « dégarnir de son crépi » (une maison de son enduit).

Décrépi signifie : 

1. à propos d’un bâtiment : qui a perdu son crépi, dont les murs sont vieux et abimés, qui est en ruine ; 

2. par métaphore à propos d’une personne, souvent par confusion avec « décrépit » : qui est vieux, usé par l’âge.

En théorie, si « décrépi » peut être appliqué à une personne par métaphore, « décrépit » ne peut pas être employé à propos d’un bâtiment.

La confusion est facile. Ci-dessous chez Zola, la forme du participe passé devrait être « décrépie » : 

[…] à cette devanture de temple de carton, badigeonnée sur la face d’une maison décrépite, terminée en haut, au bord du toit, par une galerie de zinc passée à la couleur.

Zola, Le Ventre de Paris

Exemples

Le corridor s’allongeait toujours, se bifurquait, resserré, lézardé, décrépi, de loin en loin éclairé par une mince flamme de gaz […]

Zola, L’Assommoir

 

L’imposante bâtisse de style néo-egyptien, inaugurée en 1924, exprime à elle seule, tout le prestige ancien du lieu. Aujourd’hui avec sa façade décrépie, on pourrait croire l’établissement fermé.

Ladepeche.fr

 

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.