Définition. (Adjectif). Sardonique signifie : 

1. à propos d’un rire ou d’un sourire : qui provoque des contractions musculaires au visage si bien qu’il donne une impression de moquerie acerbe ;

  • par extension : qualifie un rire qui exprime une moquerie méchante ;

2. qualifie un sourire convulsif provoqué par des contractions de la face dues à certaines maladies comme le tétanos (risus sardonicus) ;

3. par extension : qui est railleur, méchant, acerbe.

À lire en cliquant ici : que signifie « captieux » ?

 

Synonymes de sardonique


Moqueur, sarcastique, ironique, railleur, démoniaque, diabolique, narquois.

 

Exemples


La mode est aujourd’hui d’accueillir la liberté d’un rire sardonique, de la regarder comme vieillerie tombée en désuétude avec l’honneur.

Chateaubriand, Mémoires d’outre-tombe

Un autre homme, répéta-t-il avec rage, et cet homme est charmant; il a surtout cet air naïf et tendre et cet œil souriant qui promettent tant de bonheur ! et ces yeux-là la duchesse ne doit pas être accoutumée à les trouver à notre cour !… Ils y sont remplacés par le regard morne ou sardonique.

Stendhal, La Chartreuse de Parme

Derechef, Basilida découvrit ses canines, avec une espèce d’ironie sardonique qui sembla s’adresser à quelque plus lointaine image que des Sainte-Mary, et reprit :

Toulet, La Jeune Fille verte

 

Étymologie de sardonique (origine)


Ce terme est emprunté au latin rare sardonicus, lui-même calqué sur le grec sardonios, σαρδόνιος(de Sardaigne), ou sardanios, σαρδάνιος, « sardonique, grimaçant, convulsif », et σαρδάνιον γελᾶν, sardanion gelan, « avoir un rire ou sourire sardonique ». On trouve cet adjectif au chant XX de l’Odyssée (vers 302). Ce terme grec vient peut-être du nom de la Sardaigne, Sardo (Σαρδώ).

Selon un article de Scientific American de 2009 reprenant une étude de chercheurs italiens, ce lien avec la Sardaigne pourrait venir de la présence, sur cette île, de la Oenanthe crocata, œnanthe safranée, qui contient un agent toxique qui pourrait produire des contractions des muscles du visages, et qui pourrait avoir servi à des rituels d’empoisonnement. 

Autrement, la renoncule de Sardaigne, ranunculus sardus, est aussi une plante toxique. On trouvait autrefois les formes sardonic ou sardonien (un « ris sardonien »).