Lol : définition · traduction · origine

Lol signifie : laughing out loud.

Cet acronyme reprend les trois initiales de ces mots.

Traduction : «  rire aux éclats » ou « rire à gorge déployée ».

L’émoji équivalent est : Emojione 1F602.svg.

Son équivalent le plus proche en français est « mdr » (mort de rire). « Ptdr » (pété de rire) est peu plus fort que lol.

Lol et aussi plus retenu que « rofl » (rolling on the floor laughing) ou « lmao » (laughing my ass off).

L’acronyme lol, le « o » étant prononcé comme dans « vol », est utilisé comme interjection dans les messages électroniques (sms, courriels, messages sur whatsapp, messenger, etc.) et, plus rarement, à l’oral, pour signaler, à l’origine, le rire ou l’amusement. Il est très courant en français.

Cependant, sa fonction a aujourd’hui changé. S’il continue de signaler chez certains le rire ou l’amusement, il a surtout le rôle d’onomatopée, synonyme de « hmm hmm » ou similaire à un ricanement, qui permet d’indiquer à son interlocuteur que l’on est impliqué dans une conversation, qu’on l’écoute, qu’on partage son sentiment, etc. Il sert aussi de réponse par défaut lorsque l’on a rien d’autre à dire.

De nombreuses variantes se sont développées, dont certaines indiquent plus probablement l’amusement réel de la personne. C’est le cas de « loooooool », dont le nombre de « o » est la mesure de l’hilarité de l’amusé.

De nombreuses autres variantes sont tout aussi courantes, comme « lul », « loul(e) », « lel », « lawl », « lolilol », etc.

Cet acronyme a servi aussi de base à certaines locutions comme « mais lol » (équivalent de « mais non ! »), qui peut signaler la surprise, l’amusement, un sarcasme, etc.

« Kikoolol » est un terme aujourd’hui quelque peu désuet qui désigne péjorativement les adolescents qui usent et abusent du langage internet.

 

L’origine de LOL


Le lexicographe américain Ben Zimmer a repéré cet acronyme dans une newsletter FidoNews de Usenet de 1989. De nombreux autres acronymes présentés n’ont pas eu le même succès postérieur : odm, « on the move », rao « rolling all over », etc. Le Canadien Wayne Pearson revendique son invention au milieu des années 1980 dans un chat en ligne du système BBS (Bulletin board system) à Calgary :

A friend of mine who went by Sprout (and I believe he still does) had said something so funny in the teleconference room that I found myself truly laughing out loud, echoing off the walls of my kitchen. That’s when « LOL » was first used.

Un des mes amis qui passait par Sprout (et je crois qu’il continue) a dit quelque chose de si drôle pendant la session de téléconférence que je me suis retrouvé à rire à gorge déployée, en faisant de l’écho sur les murs de ma cuisine. C’est à ce moment que LOL a été employé pour la première fois.

LOL figure dans l’Oxford English Dictionary et dans le Petit Robert.

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.