308 Vues
Enregistrer

Se souvenir et se rappeler : quelle différence ?

Publié le 06/07/2023 (m.à.j* le 15/03/2024)
0 commentaire

« Se souvenir » et « se rappeler » sont, dans les faits, deux synonymes aux constructions proches.

Différence de construction entre se rappeler et « se souvenir »

Se rappeler

Bien que « se rappeler de quelque chose » (« se rappeler » suivi par un complément d’objet indirect) soit la formule la plus courante, on peut l’employer avec un complément d’objet direct (COD). « Se rappeler quelque chose » est même la forme « canonique » ou, d’un certain point de vue, « traditionnelle », présentée par les grammaires. Ainsi, on devrait dire ou écrire « Te rappelles-tu le temps où nous étions encore amis ? » ou « Je me rappelle le nombre de participants à notre session ».

  • De la même manière, « se rappeler » s’emploierait uniquement avec « que » : « C’est ce que je me rappelle » au lieu de « C’est ce dont je me rappelle ». Néanmoins, dans l’usage, « C’est ce dont je me rappelle » est tout à fait courant et ne sera pas critiqué.
  • Autrement, « dont » peut être employé avec « se rappeler » quand « dont » remplace le complément d’un groupe nominal. Dans la phrase « La personne dont je ne me rappelle pas le nom », « dont » remplace la personne, complément de « le nom ».

Suivant la même logique, puisque « se rappeler » ne doit pas, selon la norme, être employé avec un COI, il ne pourrait pas être remplacé par « en ». On ne devrait pas dire « T’en rappelles-tu ? » mais « Te le rappelles-tu ? ». Néanmoins, l’emploi avec un COI est si courant que « se rappeler » est très souvent remplacé par « en », au point de ne se présenter comme une faute que pour les plus érudits.

Quand « se rappeler » est suivi par un pronom personnel, on doit en revanche employer la préposition « de » : « Nous nous rappelons de lui », « Vous vous rappelez de moi ».

Se souvenir

Se souvenir est en général construit avec un COI. On écrit ainsi « Elle se souvient de son séjour en Italie ». « Se souvenir » est donc employé avec « dont » : « Ce n’est pas la ville dont je me souviens ».

« Se souvenir » peut être employé avec « en » : « Je m’en souviens très bien ».

Suivi par un infinitif passé, il peut être employé sans « de » : « Ils se souviennent leur avoir indiqué l’emplacement des clés ».

Différence de fond entre « se rappeler » et « se souvenir »

Au-delà de ces différences de constructions, une différence de fond distingue ces synonymes. « Se souvenir », c’est revenir à la mémoire ou à l’esprit, ou mémoriser quelque chose, sans que le sujet fasse forcément un effort. Le souvenir reste au fond de l’esprit, et survient lorsque la partie inconsciente de nous-mêmes le décide. Il peut guider nos actions sans que l’on s’en rende compte. « Se rappeler », en revanche, demande un effort de l’esprit pour tirer des éléments du fond de notre mémoire où ils pouvaient s’être cachés.