À tire-larigot : signification et origine de l’expression

a tire-larigot origine signification

Vieil homme buvant, Mattheus van Helmont, vers 1640-1660 (détail) | Wikimedia Commons

À tire-larigot : signification et origine de l’expression


À tire-larigot signifie en grande quantité, avec abondance.

« À tire » signifiait autrefois « sans arrêt ».

Le larigot (arigot ou harigot) est le nom d’une ancienne flûte, d’un pipeau. L’origine de ce nom est inconnue. Christine de Pizan (1364 – vers 1430) l’emploie dans le Dit de la Pastoure :

Larigot va, Larigot Mare,
Tu ne m’aimes mie

Une autre hypothèse, pas attestée cependant, fait dériver « larigot » de La Rigaud, cloche de la cathédrale de Rouen, du nom de l’archevêque de Rouen, Eudes Rigaud (1200 – 1275).

L’expression « à tire-larigot » est d’abord associée à la boisson : boire à tire-larigot, c’est boire abondamment ou d’un trait. La métaphore musicale est d’ailleurs souvent associée à la boisson : on siffle une bouteille, ou un verre. Le larigot était peut-être utilisé pour agrémenter les chansons à boire. Furetière (1619 – 1688) rapporte d’ailleurs l’hypothèse de Borel selon laquelle l’expression viendrait du languedocien arrigoula, « se saouler ».

C’est dans ce contexte que l’expression est employée, déjà au XVIe siècle, chez Rabelais (1494 – 1553) :

Et ils flaconnèrent tellement que le bruit se répandit par tout le camp que le prisonnier était de retour, qu’ils devaient avoir l’assaut le lendemain, que le roi, les capitaines s’y préparaient en buvant à tirelarigot.

Pantagruel

À la fin du XVIe siècle, elle prend son sens « d’avec abondance ».

Claude Duneton (1935 – 2012) mêle l’association entre boisson et flûte à des considérations paillardes : dans les moments de soûlerie vient toujours l’idée que la flûte symbolise bien plus que la simple musique. Ces vers des Églogues de Ronsard en témoigneraient

Mainte fille en voyant ma face jeune et tendre, 
Où la barbe commence encores à s’estendre,
M’a choisi pour amy : hier mesme Margot
Qui fait sauter ses bœufs au son du larigot
[…]

Que peut bien signifier « faire sauter ses bœufs au son du larigot » ? 

Exemples d’emploi

Non, ce qu’il gobait ici, c’était l’affluence de curés et de chantres. Y en avait-il, juste ciel ! de ces soutanes ? Un essaim de blancs surplis, papillonnant au vent du Nord, des rochets comme s’il en pleuvait, des hermines, des orfrois, des barrettes, des rabats, des croix pectorales, des mitres régulières et séculières à tire-larigot.

Verlaine, Mémoires d’un veuf

 

Leur fils Corentin, dit Coco, se retrouve dans une classe où la diversité chahute à tire-larigot une maîtresse qui multiplie les euphémismes politiquement corrects («matière animale à caractère porcin»…) pour ne heurter aucune sensibilité.

Letemps.ch

 

À lire

Duneton, La Puce à l’oreille

Julien Soulie, Bayer aux corneilles …

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Michel OGET dit :

    J’ai souvenance. Dans une opérette ,Le grand Mogol je pense ,d’une reprise de coeur : C’est le petit vin clairet que l’on boit à Suresne ..à tire l’arigot Suresne première se boit ..à tire l’arigot se boit sans eau……
    Pour la petite histoire:j’avais douze ans……j’ai quatre vingt dix ans et toujours une bonne mémoire!!!(pourvou què ça doure,comme aurait dit Madame Mère….)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *