402 Vues
Enregistrer

Quelle est l’abréviation de « ème » ? De deuxième ?

Publié le 26/09/2022
0 commentaire

L’abréviation de « ème » est : e. Ainsi, on écrit : le XVIIIe siècle ou le 2e étage, le 3e arrondissement. Les adjectifs numéraux ordinaux, c’est-à-dire ceux qui permettent d’indiquer le rang d’un élément dans un ensemble (deuxième, troisième… dix-septième…vingtième, etc.), qu’ils soient écrits en chiffres arabes ou romains, s’abrègent avec un simple « e » minuscule placé en exposant (en haut à droite), sauf premier qui donne 1er et première qui donne 1re. Ces abréviations prennent la marque du pluriel : tous les 3es jeudis du mois.

Toutefois, dans l’usage, il est très courant de voir les abréviation ème ou ième (et plus rarement è) qui reprennent la terminaison des numéraux ordinaux, mais ne correspondent pas à la norme. Au-delà, on peut reprocher une certaine lourdeur à ces abréviations irrégulières. Comme il peut être fastidieux d’écrire « e » sur un clavier d’ordinateur, on trouve souvent cette abréviation en simple minuscule (le IXe arrondissement de Lyon). Exemples :

  • Pour aller à la mairie, prenez la deuxième à droite après le panneau !
    • Pour aller à la mairie, prenez la 2e à droite après le panneau !
  • Ma fille est entrée en classe de 4e.
  • Les habitants de cette ville ont été heureux de célébrer le 200e anniversaire de sa fondation.
  • Voltaire est un auteur du XVIIIe siècle, souvent nommé le « siècle des Lumières ».
  • Paris accueillera les XXXIIIes Jeux olympiques en 2024.

À savoir : malgré cette règle typographie, énième s’abrège « Nième » et ixième « Xième ».