« Avoir le nez creux » signifie : avoir de l’intuition, avoir du flair, bien sentir les choses, avoir de la sagacité, bien deviner les choses, savoir les prévoir. C’est une expression populaire, parfois considérée comme familière.

Synonyme : avoir du nez, avoir le nez fin.

Exemples

  • Tu as le nez creux en me conseillant d’acheter cette action, parce qu’elle ne fait que monter depuis !
  • Cette politicienne était redoutée par ses adversaires, car elle avait toujours le nez creux pour flairer ce qui toucherait le cœur de son contradicteur au cours des débats.
  • Puis, c’étaient des potins interminables avec les voisines. Elle racontait toute l’histoire. Allez, le jour du mariage, elle avait fait une drôle de tête ! Oh ! elle avait le nez creux, elle sentait déjà comment ça devait tourner. (Zola, L’Assommoir)

 

Avoir le nez creux : origine de l’expression

Creux est à comprendre ici comme « profond ». Un nez creux forme une cavité, on en déduit que la personne tire de cet avantage un bon odorat et donc, métaphoriquement, qu’elle est capable de sentir les événements. Cette idée vient notamment de la capacité des chiens à sentir de loin le gibier. L’expression « avoir le nez creux » est relevée par la 5e édition du Dictionnaire de l’Académie française (1798, avec pour synonyme « avoir le nez fin » ou « avoir un bon nez »). Selon Le Tintamare, il existait l’expression contraire : 

Il y a beaucoup de personnes qui sont privées de la précieuse faculté de sentir ; on dit de ces malheureux, auxquels leur infirmité fait faire un foule de bêtises, qu’ils n’ont pas le nez creux.

17 octobre 1858

Delvau, dans son Dictionnaire de la langue verte (1866), relève un autre sens : « arriver quelque part juste à l’heure de dîner ». On trouve des emplois dans ce sens chez Zola, mais personne ne l’emploie plus ainsi. En outre, l’emploi de cette expression est rare dans la littérature.