317 Vues
Enregistrer

Brouillard et brume : quelle différence ?

Publié le 19/09/2019 (m.à.j* le 19/09/2022)
0 commentaire

Brouillard et brume désignent en réalité le même phénomène. La brume est, par convention, un brouillard, mais moins épais, qui permet une visibilité de 1 à 5 kilomètres, tandis que le brouillard, plus épais, ne permet pas de voir à plus de 1 kilomètre (c’est un brouillard dense quand la visibilité est inférieure à 200m, c’est un brouillard givrant lorsqu’il fait -3° et qu’il laisse des dépôts de givre). Ces emplois dans la presse permettent de le comprendre :

  • La légère brume commençait à s’estomper, ce vendredi matin-là, quand les vingt véhicules du cortège présidentiel roulaient à une allure de promenade en direction de la haute Vallée. (Lindependant.fr)
  • La prudence était de mise ce matin sur les routes du Nord, un épais brouillard persiste avec une visibilité à zéro mètre. (Lavoixdunord.fr)

Brouillard est une altération d’un mot de même sens, brouillas, dérivé du verbe « brouiller », qui vient lui-même d’un terme gallo-romain (brodiculare), d’origine germanique. Brume vient du latin bruma, « solstice d’hiver, hiver ».

 

Brume & brouillard : différents usages de ces mots

On préfère au reste le terme de brume à celui de brouillard dans le vocabulaire marin (une corne de brume par exemple qui est un avertisseur sonore). La brumasse, la brouillasse ou la brumaille est une légère brume. Le frimas est un brouillard froid qui forme des dépôts de givre. 

Les fermes isolées dans leurs cours carrées, derrière leurs rideaux de grands arbres poudrés de frimas, semblaient endormies en leur chemise blanche.

Maupassant, Une vie

La brume sèche est un terme à la définition variante qui désigne généralement une brume formée de poussière ou de particules de sel, et dont l’aspect est trouble. 

Voir ici : centrifuge et centripète, quelle différence ?

 

Comment le brouillard se forme-t-il ?

Le brouillard se forme le plus souvent aux intersaisons, printemps et automne, par condensation de la vapeur d’eau en fines gouttelettes d’eau, qui restent en suspension dans l’air. Le brouillard est un nuage bas, un stratus Le taux d’humidité doit permettre la condensation et les vents doivent être faibles. Il existe plusieurs formes de brouillard selon leur mode de formation. 

C’est un phénomène dangereux pour la visibilité dans les transports. En effet, ces gouttelettes d’eau réfléchissent la lumière dans tous les sens, ce qui forme une espèce d’halo opaque.

Voir ici : quelle différence entre « magma » et « lave » ?