Quelle est la capitale de la Birmanie ?

capitale de la birmanie

 

Quelle est la capitale de la Birmanie ?


La capitale de la Birmanie est

Naypyidaw

Naypydaw (prononcez « Népido »), nom qui signifie « demeure des rois »; est la capitale de la Birmanie depuis novembre 2005

Cette ville gigantesque de 4800 km², soit six fois la taille de New York ou cinq fois la taille de Berlin, est pourtant une ville fantôme. Selon les autorités, elle est habitée par 900 000 personnes. Mais ce chiffre semble être loin de la réalité.

En effet, seuls les fonctionnaires et les quelques travailleurs des magasins vides de clients de la ville y résident. Naypydaw dispose pourtant d’infrastructures et d’aménagements monumentaux qui jurent avec les standards du pays, l’un des plus pauvres d’Asie.

Elle est dotée de voies de circulations démesurées pouvant accueillir jusqu’à vingt files de véhicules, de grands centres commerciaux, de multiples hôtels, de terrains de golf, d’un zoo. Les bâtiments officiels, notamment le Parlement, ont été construits dans un style grandiose. Autre exemple de ce goût pour le monumental : on y a bâti une réplique de la pagode Shwedagon de Rangoon, la pagode Uppatasanti, qui s’élève à plus de 100 mètres.

 

Pourquoi la création de Naypyidaw ?

La création de cette nouvelle capitale, construite dans le plus grand secret au milieu des jungles du centre de la Birmanie, est une initiative de la junte militaire qui gouvernait le pays jusqu’en 2011. Mais les motifs en restent inconnus. On a pu soupçonner les militaires de vouloir se rapprocher de régions sécessionnistes au nord du pays ou de s’éloigner d’éventuels émeutes à Rangoon. Plus généralement, le changement de capitale peut être compris comme une volonté de la junte d’affermir sa domination en rompant avec l’héritage du passé. Ainsi, en 1989, les militaires avaient déjà changé le nom de la Birmanie en Myanmar

Si on prend compte le coût de création de la ville, cette initiative semble délirante : quatre milliards de dollars (et les travaux continuent), soit une énorme diversion de ressources pour un pays pauvre. Un projet digne de la Corée du Nord. Pourtant, la Birmanie n’est pas la premier pays à créer une nouvelle capitale ex nihilo. Mais, au contraire de Brasilia au Brésil, ou Abuja au Nigéria, Naypydaw est une pseudo-ville. 

 

Rangoon reste la ville la plus importante de Birmanie

Rangoon (Yangon en anglais) était la capitale de la Birmanie depuis la colonisation du pays par les Britanniques au XIXe siècle. Elle a conservé ce statut à l’indépendance du pays en janvier 1948 et ce, jusqu’en 2005. Située au sud du pays, près de la côte, Rangoon reste la ville la plus importante de Birmanie avec 6 millions d’habitants. 

 

Un journaliste du Guardian a fait un reportage sur la ville (en anglais). Pour le lire, cliquez ici

Voir ici :

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *