Citations sur l’amour : la meilleure sélection

Nous n’avons parfois pas les mots pour exprimer nos véritables sentiments. C’est d’autant plus vrai sur une question aussi troublante que l’amour. Heureusement, les grands auteurs sont toujours là pour que nous leur empruntions leur génie ! Vous trouverez donc dans cet article 153 citations sur l’amour, dont la véracité de la plupart est vérifiée !

 

Citations générales sur l’amour


citations amour

Le Baiser, Klimt, 1909

 

1. Il n’y a point de déguisement qui puisse longtemps cacher l’amour où il est, ni le feindre où il n’est pas.

François de La Rochefoucauld (1613 – 1680), Maximes, 70 (Maximes)

 

2. Il n’y a que d’une sorte d’amour, mais il y en a mille différentes copies.

François de La Rochefoucauld (1613 – 1680), Maximes, 73 (Maximes)

 

3. Les hommes commencent par l’amour, finissent par l’ambition, et ne se trouvent souvent dans une assiette plus tranquille que lorsqu’ils meurent.

Jean de La Bruyère (1645 – 1696), Les Caractères, Du coeur, 76 (Les Caractères)

 

4. On a dit que l’amour, qui ôtait l’esprit à ceux qui en avaient, en donnait à ceux qui n’en avaient pas ; c’est-à-dire, en autre français, qu’il rendait les uns sensibles et sots, et les autres froids et entreprenants.

Denis Diderot (1713 – 1784), Paradoxe sur le comédien (Paradoxe sur le comédien)

 

5. La coutume fait tout jusqu’en amour.

Luc de Clapiers, marquis de Vauvenargues (1715 – 1747)Réflexions et Maximes, XXXIX (Réflexions et Maximes)

 

6. L’amour… n’est que le roman du cœur ; c’est le plaisir qui en est l’histoire : il m’amène à tes genoux.

Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais (1732 – 1799), Le Mariage de Figaro, V, 7, Le Comte (Le Mariage de Figaro)

 

7. À la guerre et en amour, il faut savoir ce que l’on veut. Les demi-partis sont détestables. Les repentirs sont pitoyables. Qu’on combatte et qu’on aime par instinct ; qu’on choisisse pour ces deux genres un beau champ de bataille ; et que la raison, appelée par cet instinct qu’elle ne peut pas détruire, et qu’on n’appelle instinct qu’à cause de cela, vienne en diriger les opérations.

Charles-Joseph de Ligne (1735 – 1814), Mes écarts (Mes écarts)

 

8. En amour, il n’y a que les commencements qui soient charmants. Je ne m’étonne pas qu’on trouve du plaisir à recommencer souvent.

Charles-Joseph de Ligne (1735 – 1814), Mes écarts (Mes écarts)

 

9. Amour, folie aimable ; ambition, sottise sérieuse.

Sébastien-Roch Nicolas de Chamfort (1740 – 1794), Maximes et pensées, CLVIII (Maximes et pensées)

 

10. L’amour est un sentiment qui, pour paraître honnête, a besoin de n’être composé que de lui-même, de ne vivre et de ne subsister que par lui.

Sébastien-Roch Nicolas de Chamfort (1740 – 1794), Maximes et pensées, CCCXLV (Maximes et pensées)

 

11. L’amour est comme les maladies épidémiques. Plus on les craint, plus on y est exposé. 

Sébastien-Roch Nicolas de Chamfort (1740 – 1794), Maximes et pensées, CCCXLVIII (Maximes et pensées)

 

12. Un homme amoureux est un homme qui veut être plus aimable qu’il ne peut ; et voilà pourquoi presque tous les amoureux sont ridicules.

Sébastien-Roch Nicolas de Chamfort (1740 – 1794), Maximes et pensées, CCCXLIX (Maximes et pensées)

 

13. Il semble que l’amour ne cherche pas les perfections réelles ; on dirait qu’il les craint. Il n’aime que celles qu’il crée, qu’il suppose ; il ressemble à ces rois qui ne reconnaissent de grandeurs que celles qu’ils ont faites.
 
Sébastien-Roch Nicolas de Chamfort (1740 – 1794), Maximes et pensées, CCCLXXX (Maximes et pensées)
 
 
14. L’amour plaît plus que le mariage, par la raison que les Romans sont plus amusans que l’Histoire.
Sébastien-Roch Nicolas de Chamfort (1740 – 1794), Maximes et pensées, CCCXCI (Maximes et pensées)
 
 
15. Un homme amoureux, qui plaint l’homme raisonnable, me paraît ressembler à un homme qui lit des contes de fées, et qui raille ceux qui lisent l’histoire.
Sébastien-Roch Nicolas de Chamfort (1740 – 1794), Maximes et pensées, CDX (Maximes et pensées)
 

 

16. Parler d’amour, c’est faire l’amour.

Honoré de Balzac (1799 – 1850), Physiologie du mariage, Méditation XIX, De l’amant, LXV (Physiologie du mariage)

 

17. L’amour qui économise n’est jamais le véritable amour.

IbidMelmoth réconcilié (Melmoth réconcilié)

 

18. L’amour véritable s’enveloppe toujours des mystères de la pudeur, même dans son expression, car il se prouve par lui-même ; il ne sent pas la nécessité, comme l’amour faux, d’allumer un incendie.

IbidLes Petits Bourgeois (Les Petits Bourgeois)

 

19. Le premier symptôme de l’amour vrai chez un jeune homme c’est la timidité, chez une jeune fille c’est la hardiesse.

Victor Hugo (1802 – 1885), Les Misérables, IVe partie, Livre troisième, La bataille commence (Les Misérables)

 

20. L’amour, c’est le goût de la prostitution. Il n’est même pas de plaisir noble qui ne puisse être ramené à la prostitution.

[…]

21. L’amour peut dériver d’un sentiment généreux : le goût de la prostitution ; mais il est bientôt corrompu par le goût de la propriété.

L’amour veut sortir de soi, se confondre avec sa victime, comme le vainqueur avec le vaincu, et cependant conserver des privilèges de conquérant.

[…]

22. Une fois, il fut demandé, devant moi, en quoi consistait le plus grand plaisir de l’amour. Quelqu’un répondit naturellement : à recevoir, et un autre : à se donner. — Celui-ci dit : plaisir d’orgueil ; — et celui-là : volupté d’humilité. Tous ces orduriers parlaient comme l’Imitation de Jésus-Christ. — Enfin, il se trouva un impudent utopiste qui affirma que le plus grand plaisir de l’amour était de former des citoyens pour la patrie.

Moi, je dis : la volupté unique et suprême de l’amour gît dans la certitude de faire le mal. Et l’homme et la femme savent, de naissance, que dans le mal se trouve toute volupté.

[…]

23. Il y a dans l’acte d’amour une grande ressemblance avec la torture ou avec une opération chirurgicale.

Charles Baudelaire (1821 – 1867), Fusées (Fusées)

 

24. Dieu a fait le coït, l’homme a fait l’amour.

Edmond (1822 – 1896) et Jules de Goncourt (1830 – 1870) , Journal

 

25. L’amour est enfant de Bohême,
Il n’a jamais, jamais connu de loi ;
Si tu ne m’aimes pas, je t’aime ;
Si je t’aime, prends garde à toi !

Ludovic Halévy (1834 – 1908), Henri Meilhac (1831 – 1897), Carmen, I, V, Carmen (Carmen)

 

26. L’amour craint le doute, cependant il grandit par le doute et périt souvent de la certitude.

Gustave Le Bon (1841 – 1931), Aphorismes du temps présent

 

27. Aimer, c’est trouver sa richesse hors de soi.

Alain (1868 – 1951), Éléments de philosophie, 1941

 

28. Combien peu d’amours trouvent en elles-mêmes assez de force pour demeurer sédentaires !

François Mauriac (1885 – 1970), Journal 

 

29. L’enfer, c’est de ne plus aimer. Tant que nous sommes en vie, nous pouvons nous faire illusion, croire que nous aimons par nos propres forces, que nous aimons hors de Dieu. Mais nous ressemblons à des fous qui tendent les bras vers le reflet de la lune dans l’eau.

Georges Bernanos (1888 – 1948), Journal d’un curé de campagne

 

30. Aimer, ce n’est pas se regarder l’un l’autre, c’est regarder ensemble dans la même direction.

Antoine de Saint-Exupéry (1900 – 1944), Terre des hommes

 

31. L’amour est le comble de l’esprit.

Denis de Rougemont (1906 – 1985), Penser avec les mains

 

32. L’amour est une folie de l’échange.

Pascal Quignard (1948 – ), Vie secrète

 

 

Citations sur l’amour perdu


 

33. En amour celui qui est guéri le premier est toujours le mieux guéri.

François de La Rochefoucauld (1613 – 1680), Maximes, 417 (Maximes)

 

34. Plaisir d’amour ne dure qu’un moment, chagrin d’amour dure toute la vie.

Jean-Pierre Claris de Florian (1755 – 1794), Célestine

 

35. Que me font ces vallons, ces palais, ces chaumières,
Vains objets dont pour moi le charme est envolé ?
Fleuves, rochers, forêts, solitudes si chères,
Un seul être vous manque, et tout est dépeuplé !

Alphonse de Lamartine (1790 – 1860), Méditations poétiques, L’isolement (Médiations poétiques)

 

36. Une grande aversion présente est souvent le seul signe d’un grand amour passé.

Sainte-Beuve (1804 – 1869), Causeries du lundi, Notes et pensées, CVIII (Causeries du lundi)

 

37. […] Mieux vaut avoir aimé et perdu
Que de n’avoir jamais aimé du tout.

I hold it true, whate’er befall;
I feel it when I sorrow most;
Tis better to have loved and lost
Than never to have loved at all.

Alfred, Lord Tennyson (1809 – 1892), In Memoriam A.H.H (In Memoriam A.H.H)

 

Citations sur l’amour compliqué et l’amour impossible


citations amour

 

38. Toute doulceur d’amour est destrempée
De fiel amer et de mortel venin.

Maurice Scève (1501 – 1564), Délie, Dizain CCLXXIII (Délie)

 

39. Juste ciel ! à le voir déjà mon cœur soupire ! Amour, sur ma vertu prends un peu moins d’empire !

Pierre Corneille (1606 – 1684), Suréna, I, 2, Eurydice (Suréna)

 

40. Plus on aime une maîtresse, et plus on est près de la haïr.

François de La Rochefoucauld (1613 – 1680), Maximes, 111 (Maximes)

 

41. Il est du véritable amour comme de l’apparition des esprits : tout le monde en parle, mais peu de gens en ont vu.

François de La Rochefoucauld (1613 – 1680), Maximes, 76 (Maximes)

 

42. Je suis si persuadée que l’amour est une chose incommode que j’ai de la joie que mes amis et moi en soyons exempts.

Madame de La Fayette (1634 – 1693), Lettres, Lettre à Gilles Ménage

 

43. L’amour, tel qu’il existe dans la Société, n’est que l’échange de deux fantaisies et le contact de deux épidermes.

Sébastien-Roch Nicolas de Chamfort (1740 – 1794), Maximes et pensées, CCCLIX (Maximes et pensées)

 

44. L’amour est un commerce orageux, qui finit toujours par une banqueroute ; et c’est la personne à qui on fait banqueroute qui est déshonorée.

Sébastien-Roch Nicolas de Chamfort (1740 – 1794), Maximes et pensées, CDXI (Maximes et pensées)

 

45. Peu de gens savent apprécier un amour exalté, et ceux qui en deviennent l’objet n’en éprouvent que la gêne. On dit que l’égoïsme ne sait pas aimer, mais il ne se sait pas mieux se laisser aimer. 

Astolphe de Custine (1790 – 1857), Aloys ou le Religieux du mont Saint-Bernard (Aloys ou le Religieux du mont Saint-Bernard) 

 

46. Les gens qui aiment ne doutent de rien, ou doutent de tout.

Honoré de Balzac (1799 – 1850), Une ténébreuse affaire (Une ténébreuse affaire)

 

47. L’amour constant ressemble à la fleur du soleil,
Qui rend à son déclin, le soir, le même hommage
Dont elle, le matin, salué son réveil !

Gérard de Nerval (1808 – 1855), Mélodie

 

48. Doutez, si vous voulez, de l’être qui vous aime,
D’une femme ou d’un chien, mais non de l’amour même.
L’amour est tout, — l’amour, et la vie au soleil.
Aimer est le grand point, qu’importe la maîtresse ?
Qu’importe le flacon, pourvu qu’on ait l’ivresse ?

Alfred de Musset (1810 – 1857), La Coupe et les Lèvres, Dédicace à M. Alfred Tattet (La Coupe et les Lèvres)

 

49. Maudit soit à jamais le rêveur inutile
Qui voulut le premier, dans sa stupidité,
S’éprenant d’un problème insoluble et stérile,
Aux choses de l’amour mêler l’honnêteté !

Charles Baudelaire (1821 – 1867) Les Fleurs du mal, LXXXI, Femmes damnées (Les Fleurs du mal)

 

50. Les hommes croient qu’ils sont jaloux de certaines femmes parce qu’ils en sont amoureux ; ce n’est pas vrai ; ils en sont amoureux parce qu’ils en sont jaloux, ce qui est bien différent. Prouvez-leur qu’il n’y a pas de raison pour qu’ils soient jaloux, ils s’aperçoivent immédiatement qu’ils ne sont pas amoureux.

Alexandre Dumas fils (1824 – 1895), Une visite de noces ,I, 7, Lebonnard (Une visite de noces)

 

51. Il dit : « Je n’aime pas les femmes. L’amour est à réinventer, on le sait. […] »

Arthur Rimbaud (1854 – 1891), Une saison en enfer, Délires I, Vierge Folle, L’époux infernal (Une saison en enfer)

 

52. L’amour tue l’intelligence. Le cerceau fait sablier avec le coeur. L’un ne se remplit que pour vider l’autre.

Jules Renard (1864 – 1910), Journal, 23 mars 1901 (Journal)

 

53. Mais quand, même ne le sachant pas, je pensais à elles, plus inconsciemment, encore, elles, c’était pour moi les ondulations montueuses et bleues de la mer. C’était la mer que j’espérais retrouver, si j’allais dans quelque ville où elles seraient. L’amour le plus exclusif pour une personne est toujours l’amour d’autre chose.

Marcel Proust (1871 – 1922), À la recherche du temps perdu, À l’ombre des jeunes filles en fleurs (À la recherche du temps perdu)

 

54. […]on a tort de parler en amour de mauvais choix, puisque dès qu’il y a choix il ne peut être que mauvais.

Marcel Proust (1871 – 1922), À la recherche du temps perdu, Albertine disparue (À la recherche du temps perdu)

 

55. Le moyen d’aimer quelque chose est de se rendre compte ô combien différent cela aurait été.

The way to love anything is to realize how very much otherwise it might have been.

G.K. Chesterton (1874 – 1936), Tremendous Trifles, The Advantages of having One Leg (Tremendous Trifles)

 

56. Si Dieu avait voulu que l’amour soit éternel, je suis sûr qu’il se serait arrangé pour que les conditions du désir le demeurent.

Jean Anouilh (1910 – 1987), Ardèle

 

 

Citations sur l’amour à distance, l’amour et l’absence


 

57. L’absence est aussi bien un remède à la haine
Qu’un appareil contre l’amour.

Jean de La Fontaine (1621 – 1695), Fables, Les Deux Perroquets, Le Roi et le Fils (Fables)

 

58. L’attente d’un retour ardemment désiré
Donne à tous les instants une longueur extrême,
Et l’absence de ce qu’on aime,
Quelque peu qu’elle dure, a toujours trop duré.

Molière (1622 – 1673), Amphitryon, II, (Amphitryon)

 

59. Oh! qu’il est cruel d’aimer alors qu’on est séparé de l’être qu’on aime! bien peu de coeurs ont connu cette douleur dans toute son étendue, parce que bien peu de coeurs ont connu l’amour dans toute sa profondeur. Alors, étranger en quelque sorte à sa propre existence, on se crée pour soi-même une solitude morne, un vide immense, et, pour l’être absent, je ne sais quel monde effrayant de périls, de monstres et de déceptions ; les diverses facultés qui composaient notre nature se changent et se perdent en un désir infini de l’être qui nous manque ; tout ce qui nous environne est hors de notre vie. Cependant on respire, on marche, on agit, mais sans la pensée. Comme une planète égarée qui aurait perdu son soleil, le corps se meut au hasard ; l’âme est ailleurs.

Victor Hugo (1802 – 1885), Han d’Islande (Han d’Islande)

 

60. Rappelle-toi, lorsque les destinées
M’auront de toi pour jamais séparé,
Quand le chagrin, l’exil et les années
Auront flétri ce coeur désespéré ;
Songe à mon triste amour, songe à l’adieu suprême !
L’absence ni le temps ne sont rien quand on aime.
Tant que mon coeur battra,
Toujours il te dira
Rappelle-toi.

Alfred de Musset (1801 – 1857), Poésies nouvelles, Rappelle-toi (Poésies nouvelles)

 

61. L’amour supporte mieux l’absence ou la mort que le doute ou la trahison.

André Maurois (1885 – 1967), Climats

 

62. L’absence de l’être aimé laisse derrière soi un lent poison qui s’appelle l’oubli.

Claude Aveline (1901 – 1992), Et tout le reste n’est rien

Citations tristes sur l’famour 


 

63. Cœur sans amour toujours loyer demande.

Clément Marot (1496 – 1544), Le Balladin

 

64. L’amour est une fumée faite de la valeur des soupirs.

Love is a smoke raised with the fume of sighs ;

William Shakespeare (1564 – 1616), Roméo et Juliette, I, 1, 181 (Romeo and Juliet)

 

65. […] il y a dans le coeur d’une femme qui commence à aimer un immense besoin de souffrir.

Charles Nodier (1780 – 1844), Smarra, ou les démons de la nuit (Smarra)

 

66. Il faut bien donner le nom de l’amour à tous les sentiments tendres que nous eûmes. Mais nous ne saurons jamais si c’était lui.

François Mauriac (1885 – 1970), Journal d’un homme de trente ans

 

67. Il n’y a pas d’amour, il n’y a que des preuves d’amour

Jean Cocteau (1889 – 1963) dans la préface au Mystère de la Chambre jaune de Gaston Leroux. Il l’attribue à Pierre Reverdy (1889 – 1960)

 

68. L’amour, c’est l’infini mis à la portée des caniches.

Céline (1894 – 1961), Voyage au bout de la nuit

 

69. Mieux vaut mourir d’amour que d’aimer sans regrets.

Paul Éluard (1895 – 1952), 152 Proverbes mis au goût du jour, n°125

 

70. Il n’y a pas d’amour qui ne soit à douleur
Il n’y a pas d’amour dont on ne soit meurtri
Il n’y a pas d’amour dont on ne soit flétri
Et pas plus que de toi l’amour de la patrie
Il n’y a pas d’amour qui ne vive de pleurs
Il n’y a pas d’amour heureux
Mais c’est notre amour à tous les deux

Louis Aragon (1897 – 1982), La Diane française, Il n’y a pas d’amour heureux

 

71. L’amour, c’est offrir à quelqu’un qui n’en veut pas quelque chose que l’on n’a pas.

Jacques Lacan (1901 – 1981)

 

 

Sur l’amour fort, le pouvoir de l’amour 


 

72. L’amour triomphe de tout.

Omnia vincit amor.

Virgile (70 – 19 av. J.-C.), Les Bucoliques, X, 69 (Les Bucoliques)

 

73. Car des limites de pierre ne sauraient arrêter l’amour,
Et ce que l’amour peut faire, l’amour ose le tenter.

For stony limits cannot hold love out,
And what love can do that dares love attempt.

William Shakespeare (1564 – 1616), Roméo et Juliette, II, 2, 67 (Romeo and Juliet)

 

74. À qui sait bien aimer, il n’est rien d’impossible.

Pierre Corneille (1606 – 1684), Médée, IV, 7, Jason (Médée)

 

75. Il le faut avouer, l’amour est un grand maître :
Ce qu’on ne fut jamais il nous enseigne à l’être ;
Et souvent de nos mœurs l’absolu changement
Devient, par ses leçons, l’ouvrage d’un moment ;
De la nature, en nous, il force les obstacles,
Et ses effets soudains ont de l’air des miracles ;
D’un avare à l’instant il fait un libéral,
Un vaillant d’un poltron, un civil d’un brutal ;
Il rend agile à tout l’âme la plus pesante,
Et donne de l’esprit à la plus innocente.
 
Molière (1622 – 1673), L’École des femmes, III, 4, Horace (L’école des femmes)

 

76. L’Amour, dit Plutarque, fait taire les autres passions : c’est le dictateur devant qui tous les autres pouvoirs s’évanouissent.

Sébastien-Roch Nicolas de Chamfort (1740 – 1794), Maximes et pensées, DXXXIX (Maximes et pensées)

 

77. L’amour ne connaît point de bornes ; il les franchit, il les laisse derrière lui. Nul obstacle ne l’inquiète, nul travail ne l’épouvante ; il tente plus qu’il ne peut, car il ne connaît rien d’impossible. Il croit que tous les efforts lui sont permis, et que tous les succès lui sont assurés.
L’amour est capable de tout ; il entreprend, il poursuit, il accomplit des choses qui découragent et qui abattent le coeur qui n’aime pas.

Charles Nodier (1780 – 1844) , De l’amour et de son influence, comme sentiment, sur la société actuelle (De l’amour et de son influence)

 

78. L’amour pour principe, l’ordre pour base, et le progrès pour but.

La formule sacrée des positivistes selon Auguste Comte (1798 – 1857), Sytème de politique positive (Système de politique positive)

 

79. Mais toi, rien ne t’efface, amour ! toi qui nous charmes,
Toi qui, torche ou flambeau, luis dans notre brouillard !
Tu nous tiens par la joie, et surtout par les larmes.
Jeune homme on te maudit, on t’adore vieillard.

Victor Hugo (1802 – 1885), Les Rayons et les Ombres, Tristesse d’Olympio (Tristesse d’Olympio)

 

80. L’amour est un sacrément qui doit être pris à genoux. 

The fact that God loves man shows us that in the divine order of ideal things it is written that eternal love is to be given to what is eternally unworthy.  Or if that phrase seems to be a bitter one to bear, let us say that every one is worthy of love, except him who thinks that he is.  Love is a sacrament that should be taken kneeling, and Domine, non sum dignus should be on the lips and in the hearts of those who receive it.

Oscar Wilde (1854 – 1900), De Profundis (De Profundis)

 

81. – L’amour se suffit à lui-même !
– Et moi, je pense que rien ne suffit à l’amour ! Ah j’ai trouvé une chose si grande ! C’est l’amour qui doit me donner les clefs du monde et non pas me les retirer !

Paul Claudel (1868 – 1955), Le Soulier de satin, II, 11, Don Camille puis Don Rodrigue

 

82. L’amour, c’est l’occasion unique de mûrir, de prendre forme, de devenir soi-même un monde pour l’amour de l’être aimé. C’est une haute exigence, une ambition sans limite, qui fait de celui qui aime un élu qu’appelle le large. Dans l’amour, quand il se présente, ce n’est que l’obligation de travailler à eux-mêmes que les êtres jeunes devraient voir. Se perdre dans un autre, se donner à un autre, toutes les façons de s’unir ne sont pas encore pour eux. Il leur faut d’abord thésauriser longtemps, accumuler beaucoup. Le don de soi-même est un achèvement : l’homme en est peut- être encore incapable.

Rainer Maria Rilke (1875 – 1926), Lettres à un jeune poète (Lettres à un jeune poète)

 

83. L’homme ne doute de sa liberté que parce qu’il ignore l’étendue immense du pouvoir de l’amour.

Oscar Venceslas de Lubicz Milosz (1877 – 1939), Les Arcanes (non vérifié)

 

84. L’amour comme un vertige, comme un sacrifice, et comme le dernier mot de tout.

Alain-Fournier (1886 – 1914), Correspondance avec Jacques Rivière

 

85. En amour, être Français, c’est la moitié du chemin.

Paul Morand (1888 – 1976), L’Europe galante

 

86. L’enfer, c’est de ne plus aimer. Tant que nous sommes en vie, nous pouvons nous faire illusion, croire que nous aimons par nos propres forces, que nous aimons hors de Dieu. Mais nous ressemblons à des fous qui tendent les bras vers le reflet de la lune dans l’eau.

Georges Bernanos (1888 – 1948), Journal d’un curé de campagne (Journal d’un curé de campagne)

 

87. L’amour est toujours devant vous. Aimez. 

André Breton (1896 – 1966), Le Surréalisme et la Peinture

 

88. Aimer sans doute est le possible le plus lointain.

Georges Bataille (1897 – 1962), L’Alleluiah

 

 

89. Je sais bien que le plus petit élan d’amour vrai nous rapproche beaucoup plus de Dieu que toute la science que nous pouvons avoir de la création et de ses degrés.

Antonin Artaud (1896 – 1946), Héliogabale ou l’Anarchiste couronné

 

90. Ceux qui aiment vraiment la justice n’ont pas droit à l’amour.

Albert Camus (1913 – 1960), Les Justes (100 citations d’Albert Camus)

 

 

Citations sur l’amour et l’amitié


 

91. Si on juge de l’amour par la plupart de ses effets, il ressemble plus à la haine qu’à l’amitié.

François de La Rochefoucauld (1613 – 1680), Maximes, 72 (Maximes, 72)

 

92. L’amour et l’amitié s’excluent l’un l’autre.

Jean de La Bruyère (1645 – 1696), Les Caractères, Du coeur, 7  (Les Caractères)

 

93. L’amour commence par l’amour ; et l’on ne saurait passer de la plus forte amitié qu’à un amour faible.

Jean de La Bruyère (1645 – 1696), Les Caractères, Du coeur, 9 (Les Caractères)

 

94. Peut-être faut-il avoir senti l’amour pour bien connaître l’amitié.

Sébastien-Roch Nicolas de Chamfort (1740 – 1794), Maximes et pensées, CCCLXX (Maximes et pensées)

 

95. L’amitié est plus souvent une porte de sortie qu’une porte d’entrée de l’amour.

Gustave Le Bon (1841 – 1931), Aphorismes du temps présent

 

96. Je crois que c’est le propre de l’amour, de ne pouvoir demeurer le même ; d’être forcé de croître, sous peine de diminuer ; et que c’est là ce qui le distingue de l’amitié.

André Gide (1869 – 1951), Les Faux-Monnayeurs, Bernard à Olivier (Les Faux-Monnayeurs)



Citations sur l’amour et le bonheur


 

97. Ce qui suffirait si nous n’avions en nous que le corps ou qu’il fût notre meilleure partie ; mais, d’autant qu’il n’est que la moindre, nous devons principalement considérer les passions en tant qu’elles appartiennent à l’âme, au regard de laquelle l’amour et la haine viennent de la connaissance et précèdent la joie et la tristesse, excepté lorsque ces deux dernières tiennent le lieu de la connaissance, dont elles sont des espèces. Et lorsque cette connaissance est vraie, c’est-à- dire que les choses qu’elle nous porte à aimer sont véritablement bonnes, et celles qu’elle nous porte à haïr sont véritablement mauvaises, l’amour est incomparablement meilleure que la haine ; elle ne saurait être trop grande, et elle ne manque jamais de produire la joie. Je dis que cette amour est extrêmement bonne, parce que, joignant à nous de vrais biens, elle nous perfectionne d’autant.

René Descartes (1596 – 1650), Les Passions de l’âme, Art. 139. De l’usage des mêmes passions, en tant qu’elles appartiennent à l’âme, et premièrement de l’amour (Les passions de l’âme)

 

98. J’aime, et je sais répondre avec indifférence ;
J’aime, et rien ne le dit ; j’aime, et seul je le sais ;
Et mon secret m’est cher, et chère ma souffrance ;
Et j’ai fait le serment d’aimer sans espérance,
Mais non pas sans bonheur ; – je vous vois, c’est assez.

Alfred de Musset (1810 – 1857), Poésies nouvelles, À Ninon (Poésies nouvelles)

 

99. Le plus grand bonheur après que d’aimer, c’est de confesser son amour. 

André Gide (1869 – 1951), Journal

 

100. L’Amour est beau pour ceux qui ont de quoi vivre, mais les autres doivent d’abord penser à vivre.

Charles-Louis Philippe (1874 – 1909), La Mère et l’enfant (La Mère et l’enfant)

 

Citations sur l’amour-propre, l’amour de soi


 

101. Mais prenez garde que l’amour-propre ne vous trompe, car quelquefois il contrefait si bien l’amour de Dieu qu’on dirait que c’est lui-même.

François de Sales (1567 – 1622), Introduction à la vie dévote, XV (Introduction à la vie dévote)

 

102. Le plaisir de l’amour est d’aimer ; et l’on est plus heureux par la passion que l’on a que par celle que l’on donne.

François de La Rochefoucauld (1613 – 1680), Maximes, 259 (Maximes)

 

103. On passe souvent de l’amour à l’ambition, mais on ne revient guère de l’ambition à l’amour.

François de La Rochefoucauld (1613 – 1680), Maximes, 490 (Maximes)

 

104. Qu’une vie est heureuse quand elle commence par l’amour et qu’elle finit par l’ambition ! Si j’avois à en choisir une, je prendrais celle-là. Tant que l’on a du feu, l’on est aimable ; mais ce feu s’éteint, il se perd : alors, que la place est belle et grande pour l’ambition ! La vie tumultueuse est agréable aux grands esprits, mais ceux qui sont médiocres n’y ont aucun plaisir ils sont machines partout. C’est pourquoi, l’amour et l’ambition commençant et finissant la vie, on est dans l’état le plus heureux dont la nature humaine est capable.

Blaise Pascal (1623 – 1662) dans un livre dont l’attribution lui est contestée, Discours sur les passions de l’amour (Discours sur les passions de l’amour)

 

105. On dit qu’il faut s’efforcer de retrancher tous les jours de nos besoins. C’est surtout aux besoins de l’amour-propre qu’il faut appliquer cette maxime : Ce sont les plus tyranniques et qu’on doit le plus combattre.

Sébastien-Roch Nicolas de Chamfort (1740 – 1794), Maximes et pensées, CLXXIV (Maximes et pensées)

 

106. C’est par notre amour-propre que l’amour nous séduit ; hé ! comment résister à un sentiment qui embellit à nos yeux ce que nous avons, nous rend ce que nous avons perdu et nous donne ce que nous n’avons pas ?

Sébastien-Roch Nicolas de Chamfort (1740 – 1794), Maximes et penséesCCCLVI (Maximes et pensées)

 

107. Ôtez l’amour-propre de l’amour, il en reste trop peu de chose. Une fois purgé de vanité, c’est un convalescent affaibli, qui peut à peine se traîner.

Sébastien-Roch Nicolas de Chamfort (1740 – 1794), Maximes et penséesCCCLVIII (Maximes et pensées)

 

108. Si l’on veut se faire une idée de l’amour-propre des femmes, dans leur jeunesse, qu’on en juge par celui qui leur reste, après qu’elles ont passé l’âge de plaire.

Sébastien-Roch Nicolas de Chamfort (1740 – 1794), Maximes et penséesCCCLXI (Maximes et pensées)

 

109. Ce n’est pas tout d’être aimé, il faut être apprécié, et on ne peut l’être que par ce qui nous ressemble. De là vient que l’amour n’existe pas, ou du moins ne dure pas, entre des êtres dont l’un est trop inférieur à l’autre ; et ce n’est point là l’effet de la vanité, c’est celui d’un juste amour-propre dont il serait absurde et impossible de vouloir dépouiller la nature humaine. La vanité n’appartient qu’à la nature faible ou corrompue ; mais l’amour-propre, bien connu, appartient à la nature bien ordonnée.

Sébastien-Roch Nicolas de Chamfort (1740 – 1794), Maximes et pensées, CDII (Maximes et pensées)

 

110. S’aimer soi-même, c’est l’assurance d’une longue histoire d’amour.

To love oneself is the beginning of a lifelong romance, Phipps.

Oscar Wilde (1854 – 1900), An Ideal Husband, III, Lord Goring (An Ideal Husband)

 

111. L’amour de soi est une combinaison de paroles ; et les paroles permettent tout, comme j’ai dit souvent. Mais tout amour est de quelque chose que l’on n’a pas en soi. Aimer, c’est trouver sa richesse hors de soi, je dis sa richesse intime, non sa parure ; et comme c’est de soi qu’on aime, ce n’est pas soi qu’on peut aimer.

Alain (1868 – 1951), Éléments de philosophie (Éléments de philosophie)

 

112. Entre tant de plaisirs que dispense l’amour, il n’en est pas de plus grand que de parler de soi à l’être que l’on chérit.

Maurice Bedel (1884 – 1954), Le Laurier d’Apollon

 

113. L’amour est cette merveilleuse chance qu’un autre vous aime encore quand vous ne pouvez plus vous aimer vous-même.

Jean Guéhenno (1890 – 1978), Aventures de l’esprit

 

114. L’homme a deux faces : il ne peut pas aimer sans s’aimer.

Albert Camus (1913 – 1960), La Chute

 

 

Sur l’amour et les femmes


amour femme citation

Les hasards heureux de l’escarpolette, Fragonard, 1768 | Wikimedia Commons

 

115. Le plus grand miracle de l’amour, c’est de guérir de la coquetterie.

François de La Rochefoucauld (1613 – 1680), Maximes, 349 (Maximes)

 

116. De toutes les passions violentes, celle qui sied le moins mal aux femmes, c’est l’amour.

François de La Rochefoucauld (1613 – 1680), Maximes, 466 (Maximes)

 

117. Dans les premières passions les femmes aiment l’amant, et dans les autres elles aiment l’amour.

François de La Rochefoucauld (1613 – 1680), Maximes, 471 (Maximes)

 

118. Les femmes vont plus loin en amour que la plupart des hommes; mais les hommes l’emportent sur elles en amitié.

Les hommes sont cause que les femmes ne s’aiment point.

Jean de La Bruyère (1645 – 1696), Les Caractères, Du coeur, 55 (Les Caractères)

 

119. Une femme insensible est celle qui n’a pas encore vu celui qu’elle doit aimer.

Jean de La Bruyère (1645 – 1696), Les Caractères, Du coeur, 81 (Les Caractères)

 

120. Mettez-vous dans l’esprit que les femmes veulent qu’on les aime, mais en même temps qu’on les divertisse, et que qui fait l’un sans l’autre ne fait presque rien, et peut-être choisiraient-elles plutôt d’être diverties sans qu’on les aimât, que d’être aimées sans qu’on les divertisse.

Bernard le Bovier de Fontenelle (1657 – 1757), Lettres galantes de Monsieur le Chevalier d’Her**, Lettre XXIII (Lettres galantes)

 

121. Les femmes ne donnent à l’amitié que ce qu’elles empruntent à l’amour.

Sébastien-Roch Nicolas de Chamfort (1740 – 1794), Maximes et pensées, CDIII (Maximes et pensées)

 

122. Le christianisme a beaucoup fait pour l’amour en en faisant un péché. Il exclut la femme du sacerdoce. Il la redoute. Il montre combien elle est dangereuse. Il répète avec l’Ecclésiaste : « Les bras de la femme sont semblables aux filets des chasseurs, laqueus venatorum. » Il nous avertit de ne point mettre notre espoir en elle : « Ne vous appuyez point sur un roseau qu’agite le vent, et n’y mettez pas votre confiance, car toute chair est comme l’herbe, et sa gloire passe comme la fleur des champs. » Il craint les ruses de celle qui perdit le genre humain : « Toute malice est petite, comparée a la malice de la femme. Brevis omnis malitia super malitiam mulieris. » Mais, par la crainte qu’il en fait paraître, il la rend puissante et redoutable.

Anatole France (1844 – 1924), Le Jardin d’Épicure (Le Jardin d’Épicure)

 

123. La seule façon de se comporter avec une femme est de lui faire l’amour, si elle est jolie, ou avec quelqu’un d’autre si elle ne l’est pas.

The only way to behave to a woman is to make love to her, if she is pretty, and to some one else, if she is plain.

Oscar Wilde (1854 – 1900), L’importance d’être Constant, I, Algernon (The Importance of Being Earnest)

 

124. Les feux de l’amour laissent parfois une cendre d’amitié.

Henri de Régnier (1864 – 1936), Donc…

 

125. Une femme se réclame d’autant de pays natals qu’elle a eu d’amours heureux.

Colette (1873 – 1954), La Naissance du jour

 

126. Quand une femme s’engage à vous aimer, il ne faut pas toujours la croire.
Mais quand elle s’engage à ne pas vous aimer, eh bien ! il ne faut pas trop la croire non plus.

Édouard Bourdet (1887 – 1945), La Prisonnière

 

 

Citations sur l’amour, la passion, le plaisir et la séduction


 

127. En amour on plaît plutôt par d’agréables défauts que par des qualités essentielles.

Ninon de Lenclos (1620 – 1705), Lettres

 

128. Il est plus difficile de bien faire l’amour que de bien faire la guerre.

Ibid

 

130. Les inclinations naissantes, après tout, ont des charmes inexplicables, et tout le plaisir de l’amour est dans le changement. On goûte une douceur extrême à réduire, par cent hommages, le cœur d’une jeune beauté, à voir de jour en jour les petits progrès qu’on y fait, à combattre par des transports, par des larmes et des soupirs, l’innocente pudeur d’une âme qui a peine à rendre les armes, à forcer pied à pied toutes les petites résistances qu’elle nous oppose, à vaincre les scrupules dont elle se fait un honneur et la mener doucement où nous avons envie de la faire venir. Mais lorsqu’on en est maître une fois, il n’y a plus rien à dire ni rien à souhaiter ; tout le beau de la passion est fini, et nous nous endormons dans la tranquillité d’un tel amour, si quelque objet nouveau ne vient réveiller nos désirs, et présenter à notre cœur les charmes attrayants d’une conquête à faire.

Molière (1622 – 1673), Dom Juan, I, 2, Dom Juan (Dom Juan)

 

131. L’amour n’est pas un feu qu’on renferme en une âme :
Tout nous trahit, la voix, le silence, les yeux,
Et les feux mal couverts n’en éclatent que mieux.

JeanRacine (1639 – 1699), Andromaque, II, 2, Oreste (Andromaque)

 

132. Vous renoncez à vos heureuses témérités. Vous voilà donc vous conduisant sans principes, & donnant tout au hasard, ou plutôt au caprice. Ne vous souvient-il plus que l’amour est, comme la médecine, seulement l’art d’aider à la nature ?

Pierre Choderlos de Laclos (1741 – 1803), Les Liaisons dangereuses, Lettre X (Liaisons dangereuses)

 

133. L’amour est la seule passion qui se paye d’une monnaie qu’elle fabrique elle-même.

Stendhal (1783 – 1842), De l’amour, Fragment 145 (De l’amour)

 

134. L’amour est la seule passion qui ne souffre ni passé ni avenir.

Honoré de Balzac (1799 – 1850), Les Chouans (Les Chouans)

 

135. En amour, tel mot, dit tout bas, est un mystérieux baiser de l’âme à l’âme.

Victor Hugo (1802 – 1885), Océan, Prose, III (Océan)

 

136. Bien aimer, c’est aimer follement.

André Suarès (1868 – 1948), Poète tragique, Monde, Roméo et la Primevère (Poète tragique)

 

137. L’amour physique, si injustement décrié, force tellement tout être à manifester jusqu’aux moindres parcelles qu’il possède de bonté, d’abandon de soi, qu’elles resplendissent jusqu’aux yeux de l’entourage immédiat.

Marcel Proust (1871 – 1922), À la recherche du temps perdu, Du côté de chez Swann (À la recherche du temps perdu)

 

138. Tout amour contient un abîme qui est le plaisir.

Pierre Jean Jouve (1887 – 1976), La Scène capitale

 

Sur l’amour et les animaux


139. Tout ce qu’il y a de bon dans l’amour appartient donc aux animaux aussi bien qu’à nous ; et même, comme si ce sentiment ne pouvait jamais être pur, ils paraissent avoir une petite portion de ce qu’il y a de moins bon, je veux parler de la jalousie. 

Georges-Louis Leclerc de Buffon (1707 – 1788), Histoire naturelle, Discours sur la nature des animaux (Histoire naturelle)

 

 

Citations sur l’amour maternel


 

140. Il paraît qu’il y a dans le cerveau des femmes une case de moins, et dans leur cœur une fibre de plus, que chez les hommes. Il fallait une organisation particulière, pour les rendre capables de supporter, soigner, caresser des enfans.

Sébastien-Roch Nicolas de Chamfort (1740 – 1794), Maximes et pensées, CDVII (Maximes et pensées)

 

141. C’est à l’amour maternel que la Nature a confié la conservation de tous les êtres ; et, pour assurer aux mères leur récompense, elle l’a mise dans les plaisirs, et même dans les peines attachées à ce délicieux sentiment.

Sébastien-Roch Nicolas de Chamfort (1740 – 1794), Maximes et pensées, CDVIII (Maximes et pensées)

 

142. Il suffit qu’une mère voie sourire son enfant, pour être convaincue de la réalité d’une félicité suprême.

François-René de Chateaubriand (1768 – 1848), Génie du christianisme (Génie du christianisme)

 

143. L’Homme a toujours besoin de caresse et d’amour,
Sa mère l’en abreuve alors qu’il vient au jour,
Et ce bras le premier l’engourdit, le balance
Et lui donne un désir d’amour et d’indolence.

Alfred de Vigny (1797 – 1863), Les Destinées : poèmes philosophiques, La Colère de Samson (Les Destinées)

 

144. Le sentiment maternel est si large dans les coeurs aimants qu’avant d’arriver à l’indifférence une mère doit mourir en s’appuyant sur quelque grande puissance, la religion ou l’amour.

Honoré de Balzac (1799 – 1850), La Femme de trente ans (La Femme de trente ans)

 

145. Oh ! l’amour d’une mère ! amour que nul n’oublie !
Pain merveilleux qu’un dieu partage et multiplie !
Table toujours servie au paternel foyer !
Chacun en a sa part, et tous l’ont tout entier !

Victor Hugo (1802 – 1885), Les Feuilles d’automne, Ce siècle avait deux ans ! (Ce siècle avait deux ans !)

 

146. L’amour maternel est le plus éminent des sentiments égoïstes, ou, pour dire autrement, le plus énergique des sentiments altruistes.

Alain (1868 – 1951), Propos

 

147. Par la caresse nous sortons de notre enfance mais un seul mot d’amour et c’est notre naissance.

Paul Éluard (1895 – 1952), Le Phénix, Écrire, dessiner, inscrire, VII

 

 

Sur l’amour et le mariage


citations amour mariage

Citations sur l’amour et le mariage

 

148. Faire consister la force du mariage dans la perspective d’un amour mutuel et passionné, ce serait méconnaître l’esprit même de cette institution.

Étienne Pivert de Senancour (1770 – 1846), De l’amour considéré dans les lois réelles et dans les formes sociales de l’union des sexes (De l’amour considéré dans ses lois…)

 

149. Ne pouvant pas supprimer l’amour, l’Église a voulu au moins le désinfecter, et elle fait le mariage.

Charles Baudelaire (1821 – 1867), Mon coeur mis à nu (Mon coeur mis à nu)

 

150. On devrait toujours être amoureux. C’est la raison pour laquelle on ne devrait jamais se marier.

One should always be in love. That is the reason one should never marry.

Oscar Wilde (1854 – 1900), Une femme sans importance, III, Lord Illingworth (A Woman of No Importance)

 

 

Citations sur l’amour et la crainte


 

151. À la bonne et sincère amour est crainte perpétuellement annexée.

Comme tu sçays que à la bonne & syncère amour est craincte perpetuellement annexée.

François Rabelais (1494 – 1553), Le Quart Livre, III (Quart Livre)

 

152. Craincte est obscure, Amour est nette, et blanche :
Craincte est servile, Amour est toute franche :
Amour faict vivre, et Craincte faict mourir.

Clément Marot (1496 – 1544), Les Élégies, VIII (Élégies)

 

 

153. L’amour, c’est être toujours inquiet de l’autre.

Marcel Achard (1899 – 1974), Jean de la lune, III, Marceline

 

À vous ! Quelle est votre citation préférée ? 🙂

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

4 réponses

  1. Abdelaziz Lemseffer dit :

    Bonjour,
    À la lecture de vos différents articles,on ne se fatigue pas et le temps s’écoule très vite
    Merci tout simplement

  2. CHABERT Gérard dit :

    Découverte ou redécouverte passionnante, merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *