8 Vues
Enregistrer

8 citations inspirantes et marquantes à mémoriser

Publié le 19/02/2023 (m.à.j* le 23/02/2023)
4

Ces 8 citations peuvent vous motiver ou vous inspirer des réflexions sur la façon dont il faut conduire son existence.

1. « Le meilleur moyen de se défendre contre eux, c’est de ne pas leur ressembler. » ou « Le meilleur moyen de t’en défendre est de ne pas leur ressembler » : une des nombreuses notes du journal intime de l’empereur romain Marc Aurèle (r. 161 – 180) influencé par le stoïcisme. C’est une note pour lui-même, ce qui explique le vague de cette pensée, dont le sens semble malgré cela clair : ne pas ressembler à ses ennemis, ou à ceux que l’on combat, c’est la meilleure façon de se protéger d’eux.

2. « Le seul moyen de se débarrasser d’une tentation est d’y céder » : cette célèbre phrase du Portrait de Dorian Gray (1890) d’Oscar Wilde (1854 – 1900) n’est pas vraiment un appel à la satisfaction sans borne des désirs, mais la conclusion d’une réflexion d’un des personnages, Lord Henry, sur le fait que les hommes empêchent leurs personnalités de se développer et s’empêchent de vivre pleinement en réprimant constamment leurs élans internes, leurs pulsions, leurs sentiments, jusqu’à arriver à un état où ils aspirent maladivement aux choses défendues.

3. « Les grands artistes sont ceux qui imposent à l’humanité leur illusion particulière. » : réflexion que l’on trouve dans la préface de Pierre et Jean (1887) de Guy de Maupassant (1850 – 1893) qui présente une vision relativiste de la réalité. Chaque personne a sa propre conception de la réalité, tirée de ses sens, et se fait donc son « illusion » propre de la vérité du monde. Les grands artistes, comme les grands écrivains, sont ceux qui arrivent à faire croire à la réalité de leurs illusions, à construire une illusion du vrai.

4. « J’ai appris que le courage n’était pas l’absence de peur, mais le triomphe sur elle. J’ai moi-même ressenti la peur plus de fois que je ne peux m’en souvenir, mais je la cachais derrière un masque d’audace. L’homme courageux n’est pas celui qui n’a pas peur, mais celui qui vainc cette peur. » : cette citation très diffusée sur internet se trouve dans l’autobiographie de Nelson Mandela (1918 – 2013), Le long chemin vers la liberté (The Long Walk to Freedom). Elle conclut un passage qui rend hommage au courage des hommes et des femmes qui ont lutté contre l’apartheid, la politique de ségrégation raciale mise en place de 1948 à 1990/1991 en Afrique du Sud par les gouvernements afrikaners.

5. « Aimer ce n’est point nous regarder l’un l’autre mais regarder ensemble dans la même direction » : c’est un morceau d’une phrase de Terre des hommes (1939), recueil d’essais autobiographiques d’Antoine de Saint-Exupéry (1900 – 1944), qui ne concerne pas tant l’amour entre deux conjoints, mais la fraternité universelle que peuvent ressentir les individus quand ils visent un but commun.

6. « Pour être heureux dans ce monde, surtout quand jeunesse est passée, il ne faut pas se sentir simplement comme un individu isolé dont les jours seront bientôt terminés, mais comme une partie du flux de la vie s’écoulant des premières germes à l’avenir lointain et incertain. » : cette réflexion est tirée de La Conquête du bonheur (The Conquest of Happiness, 1930), ouvrage du philosophie Bertrand Russell (1872 – 1970). Elle renvoie en réalité au bonheur généré par le fait d’avoir des enfants, le plus grand qu’il dit avoir expérimenté. Selon lui, les individus les plus remarquables peuvent avoir le sentiment de faire partie de l’histoire du monde grâce à leurs grandes actions. Cependant, les individus ordinaires ont quant à eux besoin de faire des enfants pour connaître cette profonde satisfaction.

7. « Fais de ta vie un rêve et d’un rêve une réalité » : cette jolie formule est souvent attribuée à Saint-Exupéry, mais elle est plus probablement venir du journal intime de Pierre Curie (1859 – 1906), comme semble le confirmer cette longue enquête, ou les premières reprises dans la presse (en 1906 dans Le Matin par exemple).

8. « Je ne t’ai donné ni place déterminée, ni visage propre, ni don particulier, ô Adam, afin que ta place, ton visage et tes dons, tu les veuilles, les conquières et les possèdes par toi-même. La nature enferme d’autres espèces en des lois par moi établies. Mais toi, que ne limite aucune borne, par ton propre arbitre, entre les mains duquel je t’ai placé, tu te définis toi-même. Je t’ai mis au milieu du monde, afin que tu puisses mieux contempler autour de toi ce que le monde contient. Je ne te fais ni céleste ni terrestre, ni mortel ni immortel, afin que, souverain de toi-même, tu achèves ta propre forme librement, à la façon d’un peintre ou d’un sculpteur. Tu pourras dégénérer en formes inférieures, comme celle des bêtes, ou, régénéré, atteindre les formes supérieures qui sont divines. » : c’est le Créateur qui s’adresse à l’homme dans le Discours sur la dignité de l’homme (1486) de Pic de la Mirandole (1463 – 1494), et semble faire de lui le maître de la nature.