L’expansion de la Russie : chronologie

Cette chronologie retrace l’expansion territoriale de la Russie, ou des différents États qui se sont constitués autour du noyau russe (Principauté de Moscou, Tsarat de Russie, Empire de Russie à partir de 1721, URSS à partir de 1922, Fédération de Russie à partir de 1991).

Une carte de cette expansion a été produite par lhistoire.fr.

 

L’expansion de la Russie : chronologie


1300 : la principauté de Moscou s’étend sur 20 000 km² ;

1478 : Ivan III annexe Novgorod ;

1485 : annexion du grand duché de Tver ;

1521 : annexion de la principauté de Riazan par Vassili III ;

1552 : Ivan IV (Ivan « le terrible », règne de 1547 à 1575) s’empare du Khanat tatar de Kazan ;

1556 : Ivan IV s’empare de Khanat tatar d’Astrakhan. La même année, Ivan IV se déclare souverain de la Sibérie ;

1582 : exploration de la Sibérie par le cosaque Yermak Timofeïevitch. Il conquiert le Khanat tatar de Sibir et fonde Tioumen.

1586 : Yermak Timofeïevitch fonde Tobolsk ;

1604 : fondation, au-delà du fleuve Ob, de Tomsk, d’abord une forteresse sur la rivière Tom ;

1632 : fondation, en Extrême-Orient, de Iakoutsk, sur la rive gauche de la Léna. La ville est fondée dans une zone de pergélisol (permafrost en anglais) ;

1639 : le cosaque Ivan Moskvitine atteint la mer d’Okhotsk, dans l’océan Pacifique ;

1648 : le cosaque Semen Dejnev franchit le détroit de Béring ;

1652 : fondation d’Irkoutsk, ville de Sibérie orientale actuelle (au nord de la Mongolie actuelle), sur la rivière Angara, près du lac Baïkal ;

1654 : conquête de l’Ukraine orientale ;

1667 : trêve d’Androussovo avec la République des Deux-Nations. La Russie acquiert la voïvodie de Smolensk  et une partie de l’Ukraine actuelle, sur la rive gauche du Dniepr (« l’Ukraine de la rive gauche »), incluant la région de Poltava et à celle de Tchernihiv. Elle obtient Kiev pour deux ans, mais la Russie la conserve au-delà.

1681 : intégration du Khanat tatar de Qasim après la mort de la reine Fatima Soltan ;

1686 : traité de paix éternelle avec la République des Deux-Nations. La Russie entérine sa conquête de certains territoires d’Ukraine, notamment les régions de Zaporijjia, Tchernihiv et de Kiev ;

1689 : traité de Nertchinsk avec la Chine de Qing. La frontière russe au-delà du lac Baïkal est fixée sur l’Argoun, sur les monts Stanovoï et sur la Ouda. La Chine conserve le contrôle du bassin de l’Amour ;

1695 : Vladimir Atlassov mène une expédition dans le Kamtchatka ;

1700 : traité de Constantinople qui conclut la guerre russo-turque de 1686-1700. Pierre le Grand gagne temporairement la région d’Azov, perdue au traité de traité du Pruth (ou traité de Fălciu) en 1711 ;

1703 : Pierre le Grand fonde de Saint-Pétersbourg sur le golfe de Finlande ;

1711 : annexion des îles Kouriles ;

1721 : traité de Nystad qui conclut la « Grand Guerre du Nord » contre la Suède. La Russie gagne la Livonie, l’Estonie, une partie de l’Ingrie (la région entre le lac Ladoga et le golfe de Finlande où se situe Saint-Pétersbourg), et une partie de la Carélie ;

1723 : traité de Saint-Pétersbourg qui conclut la guerre russo-persane de 1722 – 1723. La Russie gagne Derbent et Bakou, et les provinces perses du Chirvan, du Gilan, du Mazandéran et d’Astrabad passent sous influence russe ;

1728 : le Danois Vitus Béring, explorateur pour le compte de la Russie, franchit une première fois le détroit qui porte son nom, entre la Sibérie orientale et l’Alaska ;

1735 : les territoires conquis sur les Iraniens sont restitués par le traité de Ganja ;

1743 : traité d’Åbo quit conclut la guerre russo-suédoise de 1741 – 1743. La Russie gagne le sud-ouest de la Carélie ;

1771 : Catherine II met fin à l’autonomie du khanat Kalmouk ;

1772 : premier partage de la Pologne (République des Deux-Nations) par le traité de Saint-Pétersbourg.  Intégration de Polotsk, Vitebsk et Moguilev et une partie de la Lituanie jusqu’à la Dvina et le Dniepr ;

1774 : traité de Koutchouk-Kaïnardji qui conclut la guerre russo-turque de 1768 – 1774. La Russie gagne Azov et Kertch qui lui offrent un accès la mer Noire, et le territoire situé entre le Dniepr et le Boug méridional ;

1783 : le khanat de Crimée est annexé ;

1792 : traité d’Iași ou de Jassy qui conclut la septième guerre russo-turque. L’annexion de la Crimée est reconnue par l’Empire ottoman et la région du Yedisan (au nord-ouest de la Crimée) est annexée à l’Empire. Elle intègre la « Nouvelle Russie » ;

1793 : second partage de la Pologne. Intégration des voïvodies (régions) de Minsk, de Kiev, de Bracław, de Podole, une partie des voïvodies de Vilnius, Nowogródek, Brest-Litovsk, et de la Volhynie. L’« Ukraine de la rive droite » est intégrée à la Russie ;

1794 : fondation d’Odessa, dans le Yedisan ;

1795 : troisième partage de la Pologne. Intégration de la Lituanie, de la Lettonie, du duché de Courlande et du voïvode de Mazovie ;

 

 

1799 : fondation de la compagnie russe-américaine, qui gère le commerce de fourrure dans les possessions russes en Amérique du Nord (Alaska et îles aléoutiennes) ;

1801 : le royaume géorgien de Kartl-Kakhétie est annexé ;

1809 : traité de Fredrikshamn qui conclut la guerre de Finlande. La Russie annexe l’Est du royaume de Suède qui devient le Grand Duché de Finlande ;

1810 : le royaume géorgien d’Iméréthie, vassal depuis 1804, est annexé ;

1812 : traité de Bucarest qui conclut la guerre russo-turque 1806-1812. Intégration de la Géorgie orientale et de la Bessarabie ;

1813 : traité du Golestan qui conclut la guerre russo-persane de 1804 – 1813. La Russie gagne les khanats d’Azerbaïdjan, dont Bakou ;

1815 : par le congrès de Vienne, Alexandre Ier devient « roi de Pologne ». Varsovie est russe ;

1828 : traité de Turkmantchaï. La Russie conquiert les khanats d’Erevan (Arménie), de Nakhitchevan et de Talysh (Azerbaïdjan) ;

1829 : traité d’Andrinople qui conclut la guerre russo-turque de 1828-1829. La Russie conquiert l’embouchure du Danube, la bande de terre entre les villes de Poti et d’Anapa au bord de la mer Noire, et la région d’Akhalkalaki (Meskhétie) ;

1853 : prise d’Ak-Mechetn renommée Perovsk, sur le Syr-Daria ;

1854 : fondation de Verny (Almaty) ;

1858 : traité d’Aïgoun avec la Chine des Qing. La Russie gagne toute la rive gauche (nord) du fleuve Amour ;

1860 : convention de Pékin. La Russie obtient la Mandchourie extérieure et peut former les kraïs de l’Ussuri et de Primorie ;

1860 : fondation de Vladivostok ;

1864 : prise de Chimkent (Shymkent) au khanat de Kokand et annexion de la région du lac Zaïssan ;

1865 : prise de Tachkent au khanat de Kokand ;

1867 : création du gouvernement général du Turkestan ;

1868 : prise de Samarcande à l’émirat de Bukhara ;

1865 : protectorat sur l’émirat de Boukhara ;

1867 : vente de l’Alaska aux États-Unis d’Amérique ;

1868 : le khanat de Kokand devient un État vassal ;

1873 : protectorat sur le khanat de Khiva ;

1876 : annexion du khanat de Kokand ;

1878 : traité de San Stefano après la victoire de la Russie sur l’Empire ottoman lors de la guerre de 1877-1878. La Russie acquiert la Bessarabie méridionale, et des territoires dans le Caucase (Ardahan, Artvin, Batoumi sur la mer Noire, Kars, Oltu, Bayazet), peuplés de Géorgiens, de Laze et d’Arméniens ;

1885 : conquête du Turkménistan ;

1895 : annexion de la région du Pamir ;

1903 : achèvement du Transsibérien, ligne de chemin de fer longue de 7500km qui relie Moscou à Vladivostok ;

1905 : après sa guerre face à Japon, la Russie cède la partie sud de l’île de Sakhaline, sous le 50e parallèle ;

1922 : à la fin de la guerre civile russe, l’Empire russe devenu l’Union des républiques socialistes soviétiques (URSS) a perdu la Finlande, l’Estonie, la Lettonie, la Lituanie et la Pologne qui sont devenus des États indépendants, ainsi que la Bessarabie au profit du royaume de Roumanie, et les territoires de Kars et Ardahan au profit de la République turque ;

1945 : à l’issue de la Seconde Guerre mondiale, l’URSS a réintégré les États baltes et l’Estonie, et sa frontière a intégré l’Est de la Deuxième République de Pologne (envahie dès 1939 à la suite d’un accord secret avec l’Allemagne nazie), la Prusse-orientale (autour de Königsberg/Kaliningrad), l’ensemble de l’Ukraine en incluant les régions de Lviv et de Volhynie, le sud de l’île de Sakhaline et les îles Kouriles au détriment du Japon. La Finlande demeure indépendante. La RDA (Allemagne de l’Est), la Pologne, la Tchécoslovaquie, la Hongrie, la Roumanie et la Bulgarie sont transformés en États satellites ;

1990 : dislocation de l’URSS :

  • 11 mars 1990 : indépendance de la Lituanie ;
  • 20 août 1990 : indépendance de l’Estonie ;
  • 4 mai 1990 : indépendance de la Lettonie ;
  • 9 avril 1991 : indépendance de la Géorgie ;
  • 24 août 1991 : indépendance de l’Ukraine ;
  • 25 août 1991 : indépendance de la Biélorussie ;
  • 27 août 1991 : indépendance de la Moldavie ;
  • 31 août 1991 : indépendance du Kirghizistan ;
  • 1 septembre 1991 : indépendance de l’Ouzbékistan ;
  • 9 septembre 1991 : indépendance du Tadjikistan ;
  • 23 septembre 1991 : indépendance de l’Arménie ;
  • 27 octobre 1991 : indépendance du Turkménistan ;
  • 16 décembre 1991 : indépendance du Kazakhstan ;
  • 25 décembre 1991 : indépendance de l’Azerbaïdjan ;

2014 : invasion et annexion de la Crimée ;

 

À lire


François-Xavier Nérard, Marie-Pierre Rey, Atlas historique de la Russie

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Sage747 dit :

    Oh, est-il possible qu’une faute de frappe se soit glissée dans la présentation de l’article ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.