324 Vues
Enregistrer

« Immixion » ou « immixtion » ? orthographe

Publié le 30/07/2018
0 commentaire

On écrit : immixtion. Cette orthographe prête à confusion car il est assez inhabituel d’avoir un « x » suivi d’un « t ». Le modèle de « connexion » induit en erreur. En effet, « immixion » n’existe pas.  L’immixtion est l’action de « s’immiscer » dans quelque chose, ou de s’ingérer dans quelque chose (en droit : s’immiscer dans une succession). Il existait aussi la forme « immiscion », mais elle est n’est plus employée aujourd’hui. Le mot est formé à partir du bas latin immixtio, « action de se mêler, mélange », dérivé du latin immiscere, « mêler à »et lié au nom « mixtion », qui signifie mélange, venant du latin mixtio, « mélange, mixture ». Ce terme appartient plutôt à la langue soutenue, soignée ou technique. Il n’est pas courant dans la vie de tous les jours.

Exemples avec immixtion

  • L’immixtion grandissante de la police avait fini par susciter la méfiance. 
  • L’immixtion soudaine de l’intrus dans la conversation a perturbé la réunion, créant une atmosphère tendue et inconfortable.
  • Son article dénonce l’immixtion régulière du gouvernement dans les affaires privées, suscitant un débat animé sur la vie privée.
  • L’immixtion d’un technicien dans notre affaire a permis de résoudre rapidement le problème technique.
  • L’immixtion du comité éthique dans la décision de recherche a suscité des débats passionnés parmi les scientifiques, mettant en lumière les tensions entre l’avancement de la science et la nécessité de respecter les principes moraux fondamentaux de la société.

[…] lequel ne peut tolérer l’immixtion dans son sein d’un corps étranger sans qu’il s’exerce aussitôt à digérer et assimiler l’intrus.

Proust, À la recherche du temps perdu