Le cul bordé de nouilles : définition & origine [expression]

Avoir le cul bordé de nouilles signifie : avoir de la chance.

Synonymes : avoir du pot, avoir du bol (cliquez ici pour plus d’informations), avoir du fion, etc.

Cette expression est vulgaire. Elle est amusante et excessive par sa vulgarité (ce qui la désactive un peu), mais pas très spontanée dans le langage. Sa popularité se manifeste véritablement depuis le début des années 2000, sûrement parce qu’elle est amusante.

 

Avoir le cul bordé de nouilles : origine de l’expression


Le Dictionnaire d’expressions et locutions rappelle que cette expression est un renforcement d’ « avoir du cul », d’origine tout aussi mystérieuse : pourquoi le cul est-il lié à la chance ?

Selon Catherine Rouayrenc, dans Les Gros Mots, l’expression métaphorique originelle serait « avoir le cul verni » (toujours en usage, sous la forme « être verni » par exemple), c’est-à-dire « être chanceux », car le malheur glisse sur le verni. De là s’expliqueraient tous les synonymes, « avoir du fion », « avoir du pot », « avoir du cul », « avoir de l’anneau » (anneau étant un synonyme d’anus), « de la bague », « de l’oignon », etc.

L’ajout des nouilles est lui-même encore plus mystérieux, la métaphore pouvant même paraître absurde. Catherine Rouayrenc place son origine dans « avoir de la fistule » (anale), dont la généalogie du sens, « être très chanceux », est assez sophistiqué : la lexicographe note que les nouilles étaient une désignation métaphorique des hémorroïdes, désignées en argot comme des émeraudes (par paronomase), ce qui renverrait à « l’avoir en or ».

Elle relève en outre les synonymes « avoir le cul bordé de spaghettis / tagliatelles ». 

On ne relève pas l’expression avant 1952 :

Parce qu’on s’esclaffait, Madeleine n’eut que le temps d’ouïr son père émettre :

— On le saura qu’t’as le cul bordé de nouilles

Georges-Léon Descamps, Rue de la Guingette

Pour Duneton et Claval (Le Bouquet des expressions imagées), cette expression vient du midi. 

 

Exemple


Le comédien romand Jean-Quentin Châtelain reçoit le Prix suisse de théâtre pour sa «carrière exceptionnelle d’acteur». Ce prix lui sera remis en mai prochain par l’Office fédéral de la culture (OFC). En attendant, portrait d’un artiste intègre et polisson qui dit être né «le cul bordé de nouilles».

Swisssinfo.ch

Adrian

https://www.laculturegenerale.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *