Jésus dans l'islam - La culture générale
Jésus par Rembrandt

De nombreuses personnes l’ignorent : Jésus est un prophète pour l’islam. Le Coran le nomme Isa, fils de Marie. Il est qualifié de messie, c’est-à-dire « sauveur ». Marie est révérée. Et les chrétiens sont réputés être les croyants les plus proches des musulmans.

Pour mieux faire comprendre cette religion encore trop mal connue, même par certains qui s’en revendiquent, voici 8 éléments à propos du rôle de Jésus, de Marie et des chrétiens dans l’islam.

 

Une sympathie particulière pour les chrétiens dans le Coran


Le Coran porte une sympathie particulière aux chrétiens, réputés être les croyants les plus proches des musulmans.

Coran, V, 82

Tu trouveras les juifs et ceux qui associent d’autres dieux à Dieu parmi les ennemis les plus acharnés des croyants. Tu trouveras chez ceux qui se disent chrétiens les plus proches des croyants et ceux qui leur manifestent le plus d’affection. Ces derniers comptent dans leurs rangs des officiants et des moines qui sont dépourvus d’orgueil.

83 – Et lorsqu’ils entendent ce qui a été révélé au Prophète, tu vois leurs larmes couler abondamment de leurs yeux, la Vérité qu’ils apprennent étant si forte. Ils s’écrient alors : Ô Seigneur, nous croyons ! Inscris-nous parmi les témoins !

84 – Pourquoi ne croirions-nous pas en Allah et dans la Vérité qu’Il nous a révélée, alors que nous espérons qu’Il nous fera rejoindre le peuple des vertueux ?

85 – Allah les récompensera pour ce qu’ils auront dit par des jardins arrosés de ruisseaux où ils demeureront éternellement, car telle est la récompense de ceux qui font le bien.

86 – Quant à ceux qui sont restés infidèles et qui ont traité de mensonges Nos signes, ceux-là seront les hôtes de la fournaise.

 

Coran, LVII, 27

Nous avons envoyé sur leurs pas d’autres successeurs comme messagers, Jésus, fils de Marie, auquel Nous avons donné l’Évangile. Nous avons mis dans le cœur de ceux qui l’ont suivi une compassion, une miséricorde et une propension à la vie monastique. Ils l’ont inventée même si elle ne leur était pas prescrite, car seul le désir de plaire à Dieu leur a été prescrit. Toutefois, ils ne se sont pas préoccupés de cette vie comme ils auraient dû le faire. C’est pourquoi, à ceux qui ont cru Nous avons donné leur récompense, mais beaucoup d’autres étaient des pervers.

 

 

Marie, la seule femme du Coran


Marie (Maryam) est seule femme du Coran ! Il lui consacre une sourate entière, la sourate XIX. Il y a plus d’évocations de Marie dans le Coran que dans le Nouveau Testament. Vous trouverez ici le récit de la naissance de Jésus, qui est aussi le récit de son premier miracle : il parle dès sa venue au monde.

Jésus et Marie islam - La culture générale
Miniature persane représentant Marie et Jésus

Coran, XIX, 16-34

Et parle dans le Livre saint de Marie, qui se retira loin de sa famille et alla du côté de l’Est.

Elle se couvrit d’un voile pour se préserver des regards. Nous envoyâmes vers elle Notre esprit, qui prit la forme harmonieuse d’un être humain.

Elle lui dit : Que le Miséricordieux me protège de toi, si tu crains [Dieu].

Je ne suis, dit-il, que le messager de ton Seigneur venu pour t’offrir un garçon très pur.

Comment aurais-je un fils, répliqua-t-elle, alors qu’aucun être humain ne m’a approchée et que je ne suis point une débauchée ?

Il dit alors : Ainsi l’a voulu ton Seigneur. Chose aisée pour lui que de créer un signe évident devant les hommes et une miséricorde de Notre part. Arrêt décidé et tenu !

Grosse de l’enfant, elle s’en alla dans un endroit dérobé.

Soudain, les douleurs la surprirent au pied du palmier. Elle se dit : Plût à Dieu que je fusse morte avant ce terme et que je fusse totalement oubliée !

Du dessous, on l’appela : Ne sois pas triste ! Ton Dieu a fait couler un ruisseau à tes pieds.

Secoue le tronc du palmier, il tombera sur toi des dattes tendres et mûres.

Mange, bois et console-toi. Et si tu vois quelqu’un, tu diras : M’étant vouée au Miséricordieux par mon jeûne, je ne voudrais m’entretenir avec personne.

Portant l’enfant, elle se présenta aux siens : Ô Marie, dirent-ils, tu as commis quelque chose de monstrueux.

Toi, sœur d’Aaron, ton père n’était pas mauvais homme, ni ta mère une prostituée.

Elle fit alors un signe vers le bébé. Ils dirent : Comment parlerions-nous à un bébé au berceau ?

Mais celui-ci dit : Je suis vraiment le serviteur de Dieu. Il m’a donné le Livre et m’a désigné comme prophète.

Il m’a béni où que je sois. Il m’a recommandé la prière et l’aumône, et cela tant que je vivrai…

…ainsi que la bonté envers ma mère. Il ne m’a fait ni violent ni malheureux.

Et que la paix soit sur moi le jour où je naquis, le jour où je mourrai, et le jour où je serai ressuscité vivant.

Tel est Jésus, fils de Marie : parole de vérité, sur lequel ils doutent.

 

Jésus dans l’islam, le seul prophète à naître de la Parole divine


Jésus est d’ailleurs le seul prophète à naître de la Parole divine. Même Mahomet n’a pas ce privilège !

Coran, III, 45 – 47

C’est alors que les anges dirent à Marie : Dieu t’annonce un Verbe procédant de Lui. Il a pour nom le Messie, Jésus, fils de Marie, illustre en ce monde et dans l’autre.

 

Jésus dans le Coran accomplit des miracles. Mahomet, non


Dans le Coran, Jésus accomplit plusieurs miracles. Mahomet, lui, n’en accomplit aucun ! Ces miracles témoignent de son statut de prophète. Ainsi, il fait descendre du ciel une “Table servie” en présence des apôtres.

Coran, V, 112-115

C’est alors que les apôtres dirent: Ô Jésus, fils de Marie, ton Dieu peut-Il nous faire descendre une table garnie du ciel ? Il leur dit : Craignez Dieu si vous êtes croyants !

Ils dirent: Nous voulons manger à cette table de façon que nos âmes soient apaisées et nous saurons si tu nous as dit la vérité. Nous en témoignerons !

Jésus, fils de Marie, dit: Ô Seigneur, fais descendre sur nous une table garnie du ciel, de telle sorte qu’elle nous réjouisse du premier au dernier. Un signe manifeste de Toi ! Répands sur nous Ta gratitude, Tu es le meilleur de ceux qui gratifient.

Dieu dit: Je vais la faire descendre sur vous. Celui qui, après cela, sera un incroyant, je le châtierai d’une façon qui n’a jamais été utilisée à l’encontre d’un humain dans tout l’univers.

Voir aussi Coran, V, 110

Et lorsque Dieu a dit : Ô Jésus, fils de Marie, souviens-toi des bienfaits que Je t’ai accordés, à toi et à ta mère, lorsque Je te dotais de l’Esprit saint au point de parler aux gens dès le berceau et, plus tard, à l’âge mûr. Je t’ai révélé le Livre et appris la sagesse, la Torah et l’Évangile. Et lorsque tu insufflais dans la boue une forme d’oiseau pour lui donner vie par Ma volonté ! Et lorsque avec Ma permission tu guérissais les aveugles, les lépreux, et que tu ressuscitais les morts ! Et lorsque les fils d’Israël furent écartés de toi, alors que tu t’apprêtais à leur annoncer Nos preuves éclatantes. Ceux qui étaient les plus incrédules parmi eux ont dit : Il ne s’agit que d’un magicien. C’est évident !

 

Jésus n’est pas le « fils de Dieu » pour les musulmans


Pour les musulmans, Jésus n’est pas le « fils de Dieu ». C’est une simple créature de dieu et son serviteur. Il appartient à la série des prophètes que vient clore Mahomet. Jésus est la « Parole de Dieu ». C’est un mortel qui transmet une révélation, l’Évangile. Mais les musulmans estiment que les chrétiens l’ont falsifié.

Coran, IX, 30

Les juifs ont dit: Ozaïr est le fils de Dieu. Les chrétiens disent: le Messie est fils de Dieu; C’est bien ce que prononcent leurs bouches. Mais, ce faisant, ils imitent ceux qui n’ont pas cru par le passé ! Qu’Allah les combatte ! Ils se sont fourvoyés

Coran, IV, 171

Ô vous gens du Livre, ne faites pas de surenchère quant à votre religion et ne dites sur Dieu que des vérités. Le Messie Jésus, fils de Marie, n’est que l’envoyé de Dieu. Son Verbe a été appliqué à Marie et un souffle émane de Lui. Croyez donc en Dieu et en Son messager et ne dites pas Trinité. Finissez avec cela, c’est préférable pour vous. Dieu n’est qu’un, à Lui les louanges. Il ne peut avoir un fils, à Lui en réalité appartient tout ce qui se trouve dans les cieux et sur terre. Dieu est Celui qui Se suffit à Lui-même.

Jésus s’en justifie d’ailleurs dans Coran, V, 116

Dieu dit à Jésus, fils de Marie : Est-ce donc toi qui as dit aux hommes: Considérez-moi, ainsi que ma mère, comme deux divinités en dehors de Dieu ? – Gloire à Toi, rétorqua jésus, il ne m’appartient pas de tenir des propos sans fondement. Si je les avais tenus, Tu l’aurais su. Tu sais ce qui se loge dans mon âme et je ne sais pas ce qui se loge dans la Tienne. Tu es Celui qui connaître l’inconnaissable.

 

Jésus n’a pas été crucifié selon l’islam


Pour le Coran, Jésus n’a pas été crucifié. Dieu l’a rappelé à lui :

Coran IV, 157-158

Ainsi, lorsqu’ils disent avoir tué le Messie, fils de marie, l’Apôtre de Dieu, alors qu’il n’en est rien. ils ne l’ont ni tué, ni crucifié, mais ils ont seulement cru avoir affaire à lui alors que c’était “son sosie”. Quand à ceux qui ratiocinent à ce sujet, ils sont eux-mêmes dans le doute. Ils n’en savent pas plus que ceux qui se livrent à des conjecturent incertaines. Ils ne l’ont certainement pas tué.

Car c’est Dieu qui l’a élevé vers Lui, Dieu le Puissant, le Sage.

 

 

Jésus reviendra à la fin des temps selon l’islam


Selon une tradition solidement établie dans le monde de l’islam sunnite, Jésus reviendra à la fin des temps car il est le “signe annonciateur de l’Heure”, c’est-à-dire de la fin des temps. Il apparaîtra soit à Damas, soit sur une colline de Palestine pour tuer le faux Messie, dit al-Dajjâl, après quoi l’humanité sera entièrement musulmane.

Coran, XLIII, 57-61

Et lorsque le fils de Marie est proposé comme exemple à son peuple, le voilà qui se détourne de lui.

Est-ce que nos dieux sont meilleurs, disent-ils, ou est-ce Lui le meilleur ? Mais ce n’est là que polémique et controverse, car ils forment un peuple de ratiocineurs.

Il n’est en fait qu’un serviteur auquel Notre grâce fut accordée. Il est donné en exemple aux fils d’Israël.

Et si Nous le désirions, Nous créerions de vous des anges qui vous succéderaient.

C’est là un prodrome de l’Heure, ne la mettez pas en doute. Suivez-Moi, c’est le droit chemin.

La sunna insiste sur la pureté de Jésus


De nombreux récits de la tradition musulmane (la sunna) consacrés à Jésus insistent sur sa pureté, comme ce célèbre hadîth de Bukhârî :

Bukhârî, 4:54:506.

Lorsque chaque être humain naît, Satan touche de ses deux doigts les deux côtés de son corps, sauf Jésus, fils de Marie, que Satan n’a pas réussi à toucher, n’effleurant que le placenta.

 

 

Bibliographie