793 Vues
Enregistrer

Quel est le masculin de mademoiselle & demoiselle ? Damoiseau ?

Publié le 03/10/2022 (m.à.j* le 28/02/2024)
0 commentaire

Mademoiselle, terme encore relativement courant malgré le fait que son usage soit parfois condamné, n’a pas de masculin. Ce terme sert surtout de titre aux femmes qui ne sont pas mariées. Il distinguait autrefois, en opposition à « dame », les femmes nobles mariées mais sans titre, ou les femmes mariées mais non nobles, entre autres usages. « Mondamoiseau » est très rare et sert surtout à usage plaisant pour dénoncer le fait qu’il n’existe pas de titre qui indique si un homme est marié ou célibataire (une question lancinante depuis de longues années, comme en témoigne cet article de 1900 publié dans L’Univers). « Jeune homme » n’est pas un titre, mais un appellatif qui s’applique à des hommes à l’aspect juvénile, et donc probablement non mariés.

En revanche, demoiselle (auparavant damoiselle) qui est un des composants de mademoiselle, et qui vient du latin populaire dominicella (diminutif de domina, « maîtresse de maison, souveraine ») a un équivalent masculin, damoiseau, du latin populaire domnicellus (diminutif de dominus, « maître de maison, chef, souverain »). Ce terme est vieux, et son usage est rare, sauf pour plaisanter, ou pour écrire dans un style ancien. Demoiselle est un peu plus courant, et entre dans certaines locutions, dont la principale est « demoiselle d’honneur ». En outre, damoiseau a une connotation péjorative que n’a pas demoiselle. Désignant au Moyen Âge un jeune noble qui n’est pas encore chevalier, ou qui appartient à la compagnie d’un châtelain, le sens de ce terme est passé à « jeune galant qui veut séduire les femmes » ainsi qu’à « jeune homme affecté et efféminé ». Le damoiseau a parfois désigné le soupirant, l’amant d’une dame.

Exemples : 

  • — Regardez-le s’éloigner, dit-il, et tâchez d’imiter cette tournure inimitable.
    — Je ferai de mon mieux, répondit de Mouy. Malheureusement je ne suis pas un damoiseau, mais un soldat. (Dumas, La Reine Margot)
  • — Oh ! vous avez toujours été un peu damoiseau, l’abbé ! reprit ce singulier gendarme en cottes bouffantes, qui n’avait, lui, jamais été une demoiselle. (Barbey d’Aurevilly, Le Chevalier Des Touches)