Pangramme : qu’est-ce que c’est ?

Un pangramme est une phrase contenant toutes les lettres de l’alphabet, une fois ou plusieurs fois. L’exercice peut être rendu plus difficile s’il faut y ajouter les lettres avec accent, le « ç » et les ligatures « æ » et « œ ».

Tout l’enjeu du pangramme est de réussir à former une phrase harmonieuse, qui a du sens, avec le moins de lettres possible.  

Ce terme semble être un néologisme (il est inconnu des grands dictionnaires).

 

Exemples de pangrammes


Cette phrase, l’un des plus célèbres pangrammes de la langue française, forme aussi un alexandrin :

Portez ce vieux whisky au juge blond qui fume. (37 lettres)

 

Autres pangrammes :

Voyez le brick géant que j’examine près du wharf. (39 lettres, par Claude Gagnière)

Peux-tu m’envoyer du whisky que j’ai bu chez le forgeron ? (44 lettres)

Je file vite chez Gladys pour quémander de beaux kiwis. (45 lettres, par Josette Touraine)

Voyez ce plant rare, il exhibe de magnifiques kiwis jaunes. (48 lettres, par Cédric Maussion)

Malgré ça, je dis qu’il fut bien chez son vieux papy le week-end. (49 lettres)

Voyez ce bon fakir moqueur pousser un wagon en jouant du xylophone. (55 lettres)

Monsieur Jack, vous dactylographiez bien mieux que votre ami Wolf. (idem)

 

L’un des plus célèbres pangrammes anglais :

The quick brown fox jumps over the lazy dog.

Le renard marron rapide saute sur le chien feignant.

 

Gilles Esposito-Farèse présente ses pangrammes sur son site internet.

Le site pangram.me vous aide à former vos pangrammes.

 

Voir ici : qu’est-ce qu’un palindrome ?

 

Pangramme et lipogramme


Le lipogramme est un jeu littéraire qui consiste à construire des phrases en s’interdisant d’utiliser une ou plusieurs lettres.

Dans La Disparition (1969), Georges Perec (1936 – 1982) a combiné le pangramme du vieux whisky à un lipogramme sans « e » :

Portons dix bons whiskys à l’avocat goujat qui fumait au zoo

 

Voir ici : quelles sont les principales figures de style ?

 

Étymologie de pangramme


    Du grec pan, « tout », et gramma, « lettre ».

     

    À lire

    Richard Arcand, Jeux verbaux et créations verbales

    Adrian

    https://www.laculturegenerale.com

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *